Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
Mr Lab - Smooth - Tahiti 80  (Paris Plage)  30 juillet 2005

Au programme de cette 5 ème journée du Festival Fnac Indétendances : Mr Lab, Smooth et Tahiti 80.

A18h30, Mr Lab prend la parole devant un public encore peu nombreux à cette heure…

Ce n'est pas facile d'ouvrir les hostilités et on sent le groupe un peu en dedans en début de concert.

Yves Labbé alias Mr Lab officie au chant et à la guitare, accompagné par Greg Boust aux platines, Franck Bessard à la batterie, Thomas Schaettel au clavier et Toz à la basse.

Mr Lab mêle avec finesse des influences incontestablement rock avec des sonorités plus électro.

Sur scène, le groupe revisite généreusement un répertoire rock interprété en anglais. La voix tout en velouté nous transporte dans un univers très personnel où l'alternance des mélodies et des variations de rythmes fait mouche.

Quand après une heure de concert M Lab prend congé du festival, c'est une foule beaucoup plus nombreuse qu'à leur arrivé qui salue la prestation.

A découvrir.

Un peu avant 20h, Smooth prend le relais.

Un trio composé d'un chanteur-clavier-guitariste, d'un bassiste et d'un batteur. Smooth semble puiser ses influences dans la musique noire : groove, funk et musique soul s'entremêlent avec délice.

La rythmique est tout en nuance et les lignes de basse puissante sont là pour nous ravir. Le chanteur survolté aux faux airs de Steeve Mc Queen dans Bullit , nous plonge indéniablement dans les bandes sons des films de cette époque.

Sur plusieurs morceaux, le chant se fait en duo avec une bande préenregistrée, l'effet est détonnant de par le rythme qu'il insuffle à l'interprétation. En concert Smooth nous transmet une énorme dose d'énergie, et on se surprend à ne pas pouvoir retenir des pas de danses tant le rythme est contagieux.

Ce groupe a vraiment quelque chose de particulier, et le sourire qui ne quitte pas le visage du chanteur est là pour nous dire qu'ils prennent aussi beaucoup de plaisir à être sur scène et les titres s'enchaînent avec fluidité : "Son of the 70's", "Smooth", "My tragedy", …

A la fin du concert, le public emballé en redemande. Si vous avez l'occasion de les voir, foncez c'est vraiment excellent !

Pour clôturer cette journée de festival, Tahiti 80 monte sur scène vers 21h.

Emmené par Xavier Boyer au chant-guitare-clavier, nous découvrons une formation composé aussi d'un second guitariste, d'un bassiste, d'un batteur et d'un clavier-percussions. La voix cristalline de Xavier Boyer nous propose un concert tout en douceur aux accents de musique soul et de pop.

Les morceaux s'enchaînent et glissent sans faire de vagues et le public semble apprécier : le temps très clément de cette fin de journée et les aménagements de Paris-Plage transforment la proximité de l'espace scénique en une piste de danse géante où s'agitent plusieurs centaines de personnes emmenés par les morceaux de Tahiti 80.

En fin de concert Pedro Ressende, le bassiste, transmet son instrument à Xavier pour aller se métamorphoser en super Panda Géant.

Vers 22h, alors que la nuit tombe sur Paris et que l'ambiance est à la fête, se termine cette seconde semaine du Festival Fnac Indétendances.

A la semaine prochaine !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album And now it's time to go de MR Lab !
La chronique de l'album Post industrial ceremony de Mr Lab !
La chronique de l'album The Parade de Smooth
Smooth en concert au Festival Microcosm 5
Tahiti 80 parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Ballroom de Tahiti 80
Tahiti 80 en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
L'interview de Tahiti 80 (jeudi 7 janvier 2016)
L'interview de Foray - Tahiti 80 (vendredi 28 septembre 2018)

Crédits photos : Laurent (Plus de photos sur Taste of Indie )


Laurent         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=