Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
Mr Lab - Smooth - Tahiti 80  (Paris Plage)  30 juillet 2005

Au programme de cette 5 ème journée du Festival Fnac Indétendances : Mr Lab, Smooth et Tahiti 80.

A18h30, Mr Lab prend la parole devant un public encore peu nombreux à cette heure…

Ce n'est pas facile d'ouvrir les hostilités et on sent le groupe un peu en dedans en début de concert.

Yves Labbé alias Mr Lab officie au chant et à la guitare, accompagné par Greg Boust aux platines, Franck Bessard à la batterie, Thomas Schaettel au clavier et Toz à la basse.

Mr Lab mêle avec finesse des influences incontestablement rock avec des sonorités plus électro.

Sur scène, le groupe revisite généreusement un répertoire rock interprété en anglais. La voix tout en velouté nous transporte dans un univers très personnel où l'alternance des mélodies et des variations de rythmes fait mouche.

Quand après une heure de concert M Lab prend congé du festival, c'est une foule beaucoup plus nombreuse qu'à leur arrivé qui salue la prestation.

A découvrir.

Un peu avant 20h, Smooth prend le relais.

Un trio composé d'un chanteur-clavier-guitariste, d'un bassiste et d'un batteur. Smooth semble puiser ses influences dans la musique noire : groove, funk et musique soul s'entremêlent avec délice.

La rythmique est tout en nuance et les lignes de basse puissante sont là pour nous ravir. Le chanteur survolté aux faux airs de Steeve Mc Queen dans Bullit , nous plonge indéniablement dans les bandes sons des films de cette époque.

Sur plusieurs morceaux, le chant se fait en duo avec une bande préenregistrée, l'effet est détonnant de par le rythme qu'il insuffle à l'interprétation. En concert Smooth nous transmet une énorme dose d'énergie, et on se surprend à ne pas pouvoir retenir des pas de danses tant le rythme est contagieux.

Ce groupe a vraiment quelque chose de particulier, et le sourire qui ne quitte pas le visage du chanteur est là pour nous dire qu'ils prennent aussi beaucoup de plaisir à être sur scène et les titres s'enchaînent avec fluidité : "Son of the 70's", "Smooth", "My tragedy", …

A la fin du concert, le public emballé en redemande. Si vous avez l'occasion de les voir, foncez c'est vraiment excellent !

Pour clôturer cette journée de festival, Tahiti 80 monte sur scène vers 21h.

Emmené par Xavier Boyer au chant-guitare-clavier, nous découvrons une formation composé aussi d'un second guitariste, d'un bassiste, d'un batteur et d'un clavier-percussions. La voix cristalline de Xavier Boyer nous propose un concert tout en douceur aux accents de musique soul et de pop.

Les morceaux s'enchaînent et glissent sans faire de vagues et le public semble apprécier : le temps très clément de cette fin de journée et les aménagements de Paris-Plage transforment la proximité de l'espace scénique en une piste de danse géante où s'agitent plusieurs centaines de personnes emmenés par les morceaux de Tahiti 80.

En fin de concert Pedro Ressende, le bassiste, transmet son instrument à Xavier pour aller se métamorphoser en super Panda Géant.

Vers 22h, alors que la nuit tombe sur Paris et que l'ambiance est à la fête, se termine cette seconde semaine du Festival Fnac Indétendances.

A la semaine prochaine !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album And now it's time to go de MR Lab !
La chronique de l'album Post industrial ceremony de Mr Lab !
La chronique de l'album The Parade de Smooth
Smooth en concert au Festival Microcosm 5
Tahiti 80 parmi une sélection de singles (janvier 2011 )
La chronique de l'album Ballroom de Tahiti 80
Tahiti 80 en concert au Festival Le Rock Dans Tous ses Etats 2008
L'interview de Tahiti 80 (jeudi 7 janvier 2016)

Crédits photos : Laurent (Plus de photos sur Taste of Indie )


Laurent         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Le Menteur" au Théâtre de la Tempête
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
"Itinéraire d'un enfant maltraitée" de Liliane Zylbersztejn
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=