Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Assemblée
Mariana Otero  octobre 2017

Réalisé par Mariana Otero. France. Documentaire. 1h40 (Sortie le 18 octobre 2017).

"L'Assemblée" de Mariana Otero raconte, jour après jour, ce que le mouvement "Nuit Debout" qui occupa à partir du 31 mars 2016 la Place de la République à Paris. Comptant les journées en "mars", le mouvement s'éteindra en juillet aux alentours du "144 mars".

Premier constat visible dans le documentaire : que d'eau, que de pluie ! Un des participants en fera le constat amer : "La météo est de droite".

Mais qu'en est-il, qu'en était-il de "Nuit Debout" ? Filmant à la "Wiseman", sans interroger, sans chercher à savoir qui est qui dans ce magma apparemment hétérogène, ni résoudre le pourquoi de leur présence, la cinéaste ne répond à aucun question qu'on se posait à "l'époque". Car, il faut le dire, à peine plus d'une année après - on pourrait presque écrire qu'elle donne à voir un documentaire à chaud - tout cela paraît désuet, hors de propos.

D'après les images de Mariana Otero, on pourrait affirmer sans caricaturer que c'était un mouvement de "petits blancs" étudiants ou post-étudiants appartenant par naissance ou par fonction aux catégories socio-professionnelles supérieures, les fameuses CSP+ des sondages.

Procéduriers, croyant en la "démocratie", sympathiques, beaux parleurs et quand même un peu imbus de leur savoir et de leur savoir-faire, voilà ce qu'on se dit en les voyant en "action" dans "L'Assemblée" de Mariana Otero.

Zazie, celle de Queneau, aurait ajouté : "ça cause, ça cause, c'est tout ce que ça sait faire". Et la référence à l'impertinente gamine explique pourquoi pas le mouvement s'est si vite étiolé : il manquait visiblement du sens de l'humour et de celui de la transgression.

Dans ses films précédents de la réalisatrice, "Entre nos mains" et "À ciel ouvert", Mariana Otero donnait le sentiment d'être plus en phase, plus en osmose avec les ouvrières et les enfants filmés. Inconsciemment, sans doute, on la sent moins empathique, plus témoin neutre.

C''est tout l'intérêt de son documentaire de montrer, peut-être même à son cœur défendant, que le mouvement "Nuit debout" est moins un phénomène politique qu'un constat bizarre : celui qu'il y avait l'année dernière à Paris, des gens assez nombreux qui voulaient tout reprendre à zéro, au point d'oublier que l'expérience des aînés (pas vraiment convoqués sur la Place), leur connaissance de la société et ce qu'ils en ont dit ou écrit, leur auraient fait gagner énormément de jours de ce mars éternel.

"L'Assemblée" de Mariana Otero est donc un témoignage inestimable qui faudra voir et revoir pour saisir si "Nuit debout" aura un devenir et une descendance, ou s'il n'aura été qu'un instant sans suite.

Curieusement, on a l'impression - sans faire aucun procès d'intention - que "Nuit debout" annonçait "En marche". Les politologues et les sociologues diront un jour s'il y a eu une intersection commune aux deux ensembles.

En tout cas, comme d'habitude, le travail documentaire de Mariano Otero est impeccable. La partie où elle filme l'essouflement du mouvement semble paradoxalement l'avoir plus motivée. A ce moment critique, ses personnages qui paraissaient sans faille et très sûrs d'eux-mêmes retrouvent leurs vrais visages.

Finie la "langue de bois" de "Nuit debout", place à la déception et au temps des remises en cause, tout cela est forcément plus émouvant et cinématographique que le filmage des "commissions" chargées de refaire le monde...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=