Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Democracy in America
MC 93  (Bobigny)  octobre 2017

Spectacle conçu et mis en scène par Romeo Castellucci d'après l'oeuvre de Alexis de Tocqueville, avec Olivia Corsini, Giulia Perelli, Gloria Dorliguzzo, Evelin Facchini, Stefania Tansini, Sophia Danae Vorvila et un ensemble de danseuses composé de Sara Bertholon, Marion Peuta, Maria Danilova, Flavie Hennion, Fabiana Gabanini, Juliette Morel, Adèle Borde, Flora Rogeboz, Ambre Duband, Azusa Takeuchi, Stéphanie Bayle et Marie Tassin.

Aucun créateur ne peut être toujours, sur la durée, au sommet de son art, notamment s'agissant d'un art essentiellement plasticien, sans qu'apparaissent des recyclages, même positivés par la qualification de récurrences, creusant le même sillon obsessionnel à la faveur d'une thématique théologique.

Thématique à nouveau ressassée par Romeo Castellucci dans son dernier opus en date, dont le titre, "Democracy in America", ne laisse cependant pas augurer, et qui déçoit, résistant, sans doute,à l'entendement du commun des mortels tout en laissant à envisager que son meilleur est peut-être derrière lui.

D'autant que, à défaut dudit titre, puis, sur scène, de la fastidieuse énumération des dates des batailles et des textes fondateurs de la confédération étasunienne, rien n'évoque l'argument annoncé comme une réflexion constructive librement inspirée de l'ouvrage éponyme de Alexis de Tocqueville penseur du 19ème siècle considéré comme le théoricien de la démocratie.

L'essentiel de la partition étique écrite par Claudia Castellucci et Romeo Castellucci propose essentiellement une déclinaison "iconoclaste", symétrique du genre dramatique du mystère, d'un célèbre épisode biblique, celui du sacrifice d'Isaac demandé par Dieu à son père Abraham comme preuve de sa foi et auquel il souscrit jusqu'à ce que sa main soit arrêtée pour y substituer celui d'un bélier.

En l'espèce, inspiré d'un fait réel, au bord de la famine, un couple de fermiers vêtus comme des Amish (Olivia Corsini et Giulia Perelli) s'en remettent à Dieu pour leur venir en aide.

Face au silence de l'Eternel, celui "qui est", la femme va vendre sa fille pour acheter des outils et des semences afin de survivre et sauver son puîné. Rien, ni personne, ne s'interposera. Et surtout pas Dieu "matérialisé" par un spectaculaire artefact de science-fiction qui donne lieu à une déroutante et saisissante scène conclusive.

Toutefois, le spectateur plein de bonne volonté, qui aura déjà perdu son latin entre la glossolalie des prêcheurs anabaptistes et le dialogue de deux natives amérindiens en langue ojibwé, comprendra que Dieu n'est pas mort, abandonnant les hommes, puisqu'il n'a jamais existé.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=