Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fortuny, un Espagnol à Venise
Palais Galliera  (Paris)  Du 4 octobre 2017 au 7 janvier 2018

Après "Balenciaga, l’oeuvre au noir" et "Costumes espagnols, entre ombre et lumière", le Palais Galliera clot son triptyque muséal espagnol avec "Fortuny, un Espagnol à Venise" consacrée au peintre, coutirier, designer et scénographe Mariano Fortuny y Madrazo (1871-1949)

Organisée avec la participation du Museo del Traje à Madrid et du Museo Fortuny à Venise, l'exposition a été conçue par Sophie Grossiord, conservateur général au Palais Galliera, assistée de Christian Gros, attaché de conservation, la monstration très documentée quant aux processus de création et d'élaboration des pièces et didactique avec d enombreux cartels explicatifs.

Scénographiée par Béatrice Abonyi, responsable de la muséographie et de la scénographie à Paris Musées, elle se déploie dans les pièces de réception de ce palais néo-renaissance au gré de vitrines à l'élégance sobre parfois parées d'une frise de motifs puisés dans le répertoire du couturier en symbiose avec ses murs rouge sombre et ses boiseries noires qui invite à une immersion dans le calme, le luxe et la volupté.

Fortuny le magicien de Venise

Au début du 20ème siècle, se développe la vogue de l'héllénisme, et plus particulièrement la vogue crétoise liée à la médiatisation des explorations archéologiques menées das les Cyclades à la recherche de la Grèce des origines, thème de l'exposition "La Grèce des origines, entre rêve et archéologie" en 2015 au Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye, et la découverte de la richesse de l'art égéen.

La "crétomanie" va investir les arts du spectacle, les arts décoratifs ainsi que la mode avec les collections de Margerite Vionnet et Jeanne Lanvin.

Elle inspire Mariano Fortuny y Madrazon, issu d'une riche famille espagnole, artiste lui-même, esthète et collectionneur, qui va proposer aux femmes argentées, aristocrates, grandes bourgeoises et stars, des intemporels venus du fond des âges et des tenues de rêve par leur matière soyeuse et chatoyante, leur coupe fluide qui libère le corps, leurs coloris délicats et leurs imprimés exquis.

Installé à Venise avec son épouse et muse Henriette Nigrin dans un palais venicio-gothique, le Palazzo Pesaro degli Orfei, qui deviendra le Palais, puis le Musée Fortuny, il en fait sa résidence, son atelier et un de ses trois "show rooms" avec Paris et New York dans lequel se précipe l'élite cosmopolite. Il y développe une innovation technique "l'étoffe plissée ondulée" indéformable qu'il fait breveter et deux créations-signature.

En 1906, le châle "Knossos" en voile de soie imprimée de motifs, notamment marins, inspirés de la céramique crétoise de Camarès et, en 1909, la robe en soie plissée "Delphos" inspirée des tuniques arachnéennes en lin finement lissé de la Grèce telles que représentées sur la statuaire antique.

Autre point fort de ses créations, les imprimés à base de poudres métalliques sur velours de soie qui font miroiter la lumière et unrépertoire de motifs conçus à partir de la réinterprétation de ceux des Cyclades mais également de la Renaissance italienne et de l'art traditionnel oriental dont sont présentés les cartons préparatoires, planches et matrices.

L'exposition se prolonge avec les créateurs inscrits "dans la mouvance de Mariano Fortuny", de son temps avec la française Suzanne Bertillon, l'Italienne Maria Monaci Gallenga et la maison Babani qui oeuvrait dans la vogue du jamonisme, puis des couturiers cintemporains tels Issey Miyake et Valentino.

Une belle invitation au voyage vers Venise et l'antre de celui surnommé "le magicien de Venise".

 

En savoir plus :

Le site officiel du Palais Galliera

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Palais Galliera


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Et si on ne se mentait plus ?" à la Scène Parisienne
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=