Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Matthieu Malon
Désamour  (Monopsone)  octobre 2017

"Cette beauté, sombre comme le fer, Est de celles que forge et polit l’Enfer." Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal.

"As the sun shines down on the land so her heart is crying for love, and there is no-one there, no-one to hear her voice and she will sleep alone again tonight" Pulp Separations

Matthieu Malon a toujours cultivé des univers sombres et ce quatrième album solo, son plus personnel sûrement ne change rien à l’affaire. Mais parler de "je", c’est toujours parler de nous et ce disque parlera intimement à tous les quarantenaires et les autres aussi. Ça rocke tout en étant capable d’une certaine "efficacité" plus pop, cela joue aux éclats, les guitares sont omniprésentes et souvent acérées. Et puis c’est là, avec toute la vérité de ses chansons habitées, crues. Le choix d’une musique brute et directe, à l’os, sans fioritures, parce qu’aussi Matthieu Malon est seul aux manettes.

On ne nomme pas son disque Désamour pour rien, comme cela au hasard. Parce que cela parle de la violence des sentiments, de la vie, forcément de désillusion amoureuse et de sexe. Si les silences peuvent être lourds de sens, la musique du chanteur Français porte en elle le fardeau de la vie. Les notes, les mots pleuvent, s’électrisent, s’enroulent comme un lien et viennent s’entortiller sur un mur du son d’une superbe intensité (comme la pochette de Stéphane Merveille en clair-obscur).

Matthieu Malon développe mine de rien, petit à petit, une esthétique qui lui est propre où la couleur de sa voix, de ses guitares, le sens de ses mots, une esthétique nous portent au-delà de la culture rock indépendante, ailleurs que vers une musique prête à être consommée, là où la musique fait résonner la vie. Comme souvent donc chez lui ce disque est fracassant, renversant, bouleversant…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Peut-être un jour de Matthieu Malon
La chronique de l'album 3 EP de Orso Jesenska - Matthieu Malon - Erik Arnaud
Matthieu Malon en concert à Erik Arnaud - Orso Jesenska - Matthieu Malon - Fontaine Wallace (dimanche 29 janvier 2017)

\r\n

En savoir plus :
\r\n Le site officiel de Matthieu Malon
\r\n Le Bandcamp de Matthieu Malon
\r\n Le Soundcloud de Matthieu Malon
\r\n Le Facebook de Matthieu Malon


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Matthieu Malon (17 octobre 2015)


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=