Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce St. Vincent
Masseduction  (Caroline Records)  octobre 2017

"You saw me on magazines and TV / But if they only knew the real version of me / Only you know the secrets, the swamp and the fear."

There’s blood in my ears / And a fool in the mirror / And the pain of mistakes couldn’t get any clearer"

"Il y a toujours un endroit où conservatisme et progressisme peuvent se côtoyer, particulièrement dans le domaine des Arts et lorsque quelqu'un choisit l'un en excluant l'autre, cela me donne envie de hurler", a un jour déclaré le flûtiste James Newton.

En un peu plus d’une dizaine d’années de carrière et six albums (Marry Me (2007), Actor (2009), Strange Mercy (2011), Love This Giant (avec David Byrne en 2012), St. Vincent (2014) et Masseduction (2017), St. Vincent a réussi à résoudre ce problème et à conjuguer exigence mélodique, univers particulier et une certaine réussite commerciale (sera-t-elle la prochaine pop star mondiale, et pourquoi pas puisque de nombreux indicateurs sont au vert pour elle ?).

Avec ce Masseduction, la chanteuse Américaine continue sa mue plongeant sa guitare de l’indie rock (pour parler large) à quelque chose qui se rapprocherait d’une pop arty (forcément toujours) fournie et nuancée où la guitare continue d’avoir une place importante (elle est excellente musicienne) mais différente. Même si on y trouve une véritable richesse mélodique d’une irréprochable fluidité mêlant écriture soignée et efficacité pop et la production de Jack Antonoff (Lorde, Taylor Swift…) qui lui va comme un gant, ce disque demandera de nombreuses écoutes avant de se livrer complétement.

Annie Clark secoue le cocotier pop pour mieux l’interroger (et en cela la pochette la montrant de dos nous montrant ses fesses en collant rose flashy, body léopard et talons aiguilles rouges est assez révélatrice de l’envie de transgression (les gémissements dans "Pills"…)) et toujours aller plus loin dans son univers qu'elle construit petit à petit se montrant capable autant d’exubérance que d’un certain spleen, assez déchirant reconnaissons-le.

"Wake up young lover, I thought you were dyin’." Spleen que l’on retrouve lorsque Clark raconte à travers ce disque hautement personnel sa vulnérabilité, le sexe, l’envie ou le besoin de faire du bien autour de soi, son départ comme un déchirement de New-York pour Los Angeles, des scènes d'une relation avec un jeune amant drogué qui n’a plus rien d’un prince ("Happy Birthday Johnny"), confessions franches, désirs troubles, romantisme inspiré en partie par sa rupture avec l'ex-petite amie Cara Delevingne.

Séduction des masses (voire même masse educ(a)tion) avec un excellent disque sans prendre les gens pour des idiots avec cette tendance à s’amuser des contraires, ce mélange de maîtrise pop ("Hang On Me", "Masseduction", "Sugarboy", "Los Ageless", "Young Lover") et de vulnérabilité ("New York", "Happy Birthday Johnny", "Slow Disco", "Smoking Section") et "Pills", "Fear The Future" qui montrent bien la dualité entre les deux univers, en quelque sorte oui !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album eponyme de St. Vincent
Une 2ème chronique de l'album eponyme de St. Vincent
St. Vincent en concert au Festival La Route du Rock 2009 (samedi)

En savoir plus :
Le site officiel de St. Vincent
Le Soundcloud de St. Vincent
Le Facebook de St. Vincent


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=