Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cirkopolis
Théâtre 13ème Art  (Paris)  octobre 2017

Spectacle circassien du Cirque Eloïze conçu sour la direction artistique et mise en scène de Jeannot Painchaud et la co-mise en scène et chorégraphie de Dave Saint-Pierre, avec Colin André-Hériaud, Selene Ballesteros-Minguer, Pauline Baud-Guillard, Ashley Carr, Aaron DeWit, Rosita Hendry, Jonathan Julien Passing, Frédéric Lemieux-Cormier, Alexie Maheu, Arata Urawa, Jérémy Vitupier et Antonin Wicky.

Créé en 1993, au Québec, par Jeannot Painchaud, Daniel Cyr, Robert Bourgeois et Julie Hamelin, le Cirque Éloize a acquis une réputation mondiale. Chaque année, il parcourt triomphalement la planète. Dès qu'il quittera Paris fin octobre, il partira ainsi pour la Nouvelle-Zélande...

En voyant "Cirkopolis", son dernier spectacle, on n'a pas besoin de beaucoup argumenter pour expliquer les raisons de ce succès exceptionnel. Alliant rythme et rigueur, imagination et précision, poésie et professionnalisme, le Cirque Éloize est imparable.

Contrairement aux cirques traditionnels, ce n'est pas le "chapiteau", "la mythologie cirque" la vedette, mais le spectacle. Il n'y a pas des numéros qui se succèdent, présentés par un "Monsieur Loyal", mais on suit une histoire, avec parfois l'intervention clin d'oeil d'un néo-clown moderne, Ashley Carr.

Pas question d'un chapiteau, c'est sur une scène que l'on danse ou que l'on pratique des acrobaties, des équilibres, des jongleries avec en "fond d'écran" la vidéo-projection d'un univers qui rappelle en premier lieu celui du "Brazil" de Terry Gilliam et du "Métropolis" de Fritz Lang.

Habillés en gris, chapeautés, tous en pantalons, les quatorze membres de la troupe découvrent un univers bureaucratique, sombre, étouffant sans joie. Mais, peu à peu, sous l'impulsion des chorégraphies de Dave Saint-Pierre, les pantins moroses déguisés en petits fonctionnaires obscurs vont se muer en artistes.

L'idée est simple et efficace : comme dans le film "Pleasantville", le noir et blanc va céder la place à la couleur. D'abord, ce sera le rouge qui fera son apparition, avec la radieuse Rosita Hendry et son fabuleux numéro de "Roue Cyr"...

Puis peu à peu, l'ordre terne et sans joie, où le papier blanc est calibré avant d'être tamponné, sera dynamité par d'opiniâtres danseurs qui s'ingénient à arpenter en permanence la scène.

On se croirait parfois revenu à l'ère d' Un Américain à Paris". La danse, pour Dave Saint-Pierre, est avant tout démonstration et action. C'est dans la partie artistique que se loge l'émotion, comme pendant ce moment exceptionnel, tout en grâce, où Selene Ballesteros-Minguer officie à la corde lisse.

Il faudrait évidemment citer tous les artistes qui, à la différence du cirque traditionnel, participent à tout le spectacle, parfois en lumière, parfois pour faire nombre dans ce qu'on pourrait appeler le "choeur". Toutefois, on soulignera l'adresse diabo...lique d'Arata Urawa au diabolo.

Ce qui étonnera le plus dans ce spectacle sans magicien, c'est qu'à l'instant de le quitter, en regardant sa montre, on s'aperçoit qu'il ne s'est passé que 80 minutes. Comment une douzaine de séquences qui paraissent exiger chacune un temps important de mise en place peuvent-elles se succéder à un tel rythme ?

Il faut faire cette expérience : elle est unique et sera forcément inoubliable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=