Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ukuleleboboys - Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra
L'Aéronef  (Lille)  samedi 21 octobre 2017

Serviette et baskets étaient presque indispensables... Pas de footing en perspective, mais bel et bien un concert : celui d'Émir Kusturica and The No Smoking Orchestra. À en croire les vidéos de live qui foisonnent sur la toile, le moins qu'on puisse dire, c'est que ce rock des Balkans fait vibrer les foules. Et bien souvent, deux bonnes raisons les conduisent à savourer un tel concert : d'abord pour le plaisir de se plonger dans les films de cet incontournable réalisateur, mais aussi et avant tout pour s'amuser.

Dans la salle de l'Aéronef de Lille, c'est peu ou prou ce qui s'est passé. Les fanas de cinéma s'étaient perchés sur la mezzanine pour être sûrs d'avoir un plan large de la séquence. Émir Kusturica s'élançait sous les projecteurs avec sa bande de huit musiciens. Ce qui n'était pas sans rappeler la parodie de feus les Guignols de l'info. On y voyait le réalisateur, alors président du jury du festival de Cannes, suivi de ses acolytes, jouant très fort une ritournelle entêtante qui couvraient toutes les discussions.

Ils avaient remis ça. Violon, trompette, accordéon, pour les sonorités de l'Est accompagnés de guitares, batterie et claviers pour le côté électrique : toute la panoplie d'instruments était réunie pour jouer de nouveau très fort, ce rock endiablé dont ils ont le secret. Et ça a démarré sans modération par Jaguar. Bien que frétillant, Émir Kusturica s'économisait en commentaires. Mais il suffisait d'un bref : "Et maintenant, on va vous jouer une chanson du film "La vie est un miracle"" pour que les centaines de mains se lèvent et approuvent le choix.

La salle affichait complet. Mais tout de même, pas de déchaînement. Le public de Lille – comme à son habitude : à mettre en débat – était plutôt attentif. Pour les neuf musiciens, aucun problème, assurément là pour s'amuser à en voir le plaisir qu'ils prenaient sur scène. Ils auront tout de même tirer quelques ficelles pour emporter la foule : inviter une dizaine de jeunes filles à danser. "My dancing Club" s'exclame leur chef d'orchestre Émir Kusturica ravi de les mener à la baguette. Puis descendre jouer dans le public...

Il fallait se laisser aller, ce que nous avons fait, les Froggy's Delight. Derrière, la place que nous laissaient les curieux agglutinés sur la mezzanine, nous avons dansé, emportés par la musique, trempés, chantant "I'm not Romeo, maybe you're Juliette, but I'm not Romeo". Là, toutes les conditions étaient réunies pour vivre un très bon concert.

En première partie, un duo dont le nom fait bégayer : les Ukuleleboboys. Sur scène, Romain et Alex, deux lillois faussement mexicains malgré leur vraie moustache chauffaient le public... avec un grain de folie. Ces deux musiciens et mélomanes prennent un malin plaisir à reprendre des "tubes" au ukulélé.

L'instrument ne fait pas toujours l’unanimité. Mais là, ces Santana – petite exagération – du ukulélé changeaient la donne. Le long du set, les Ukuleleboboys ont fait déferlé un florilège de morceaux qui en plus d'être finement repris permettaient de jouer au Blind Test. Entre autres, on y reconnaissait à la sauce rock-mexicain – car ils roulent parfois les "r" – "I feel Love" de Donna Summer, "Come out and play" de The Offspring, "Earth, Wind & Fire" de Fantasy ou encore "Hit me baby One More Time" de Birtney Spears. Un mélange étrange qui a le mérite de faire sourire et à coup sûr de se déhancher.

Dès l'ouverture, avec leur déguisement et entourés de Cactus en plastique, les deux musiciens annonçaient la couleur. Ukuleleboboys est un groupe qui joue avant tout pour faire plaisir et se faire plaisir. Mais qui a le mérite de bien lancer une soirée de concert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra en concert au Festival La 7ème Vague #8 (2009) (samedi 23 mai 2009)

En savoir plus :
Le Facebook de Ukuleleboboys
Le site officiel de Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra
Le Soundcloud de Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra
Le Facebook de Emir Kusturica and The No Smoking Orchestra

Crédits photos : Cédric Chort (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


Rachel Debrincat         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=