Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Forêts natales - Arts d'Afrique équatoriale atlantique
Musée du Quai Branly  (Paris)  Du 3 octobre 2017 au 21janvier 2018

.Avec l'exposition "Les Forêts natales - Arts d'Afrique équatoriale atlantique", le Musée du Quai Branly propose un panorama des principaux styles artistiques de la grande tradition sculpturale des peuples de la forêt de l'Afrique équatoriale atlantique.

Cette vaste et érudite monstration a été conçue sous le commissariat de Yves Le Fur, conservateur général et directeur du département du patrimoine et des collections dudit musée, qui a sélectionné trois centaines de pièces majeures et archétypales réalisées entre le 17ème et le début du 20ème siècle.

Celles-ci bénéficient de la superbe et fluide scénographie élaborée par l'Atelier Jean de Gastines architectes qui reprend l'essentiel de celle qui, en ces mêmes espaces, présidait à l'exposition "Picasso Primitif" qui s'est close en juillet 2017.

De la Guinée équatoriale au Congo, la sculpture des peuples de la forêt

La monstration, soutenue par un propos scientifique de recensement stylistique et de mesure de l'impact des échanges et emprunts liés aux nombreux mouvements migratoires intervenus dans cette région qui, cependant, n'ont pas affecté le continuum culturel, s'adresse sans réserve à l'amateur des arts premiers comme au visiteur néophyte.

En effet, elle constitue une véritable et exaltante odyssée dans un art statuaire qui se révèle tant d'une éblouissante créativité et d'une exceptionnelle originalité que paradoxal en raison d'une diversité se développant sous le signe d'une identité forte.

L'identité réside dans le fait qu'il s'agit d'une sculpture d'intercession avec le sacré qui se décline en deux types d'objets rituels aux fonctions différenciées : le culte des ancêtres, avec des statues liées au culte domestique qui constituent des reliquaires familiaux, et le masque dit "d'esprit" porté par des initiés dans différentes rituels et manifestations sociétales.

La diversité se manifeste par l'éventail stylistique de formes qui explique notamment la fascination et l'influence exercées par la puissance plastique de l'art africain sur l'art moderne et notamment le cubisme. Ainsi, dès la première salle, le visiteur sera impressionné par l'armée de statues d'ancêtres en pied en bois patiné, gardiens des reliquaires, des Fang.

Puis il sera saisi par la beauté des masques masques-cimiers anthropozoomorphes des Kwelé, animistes croyant dans les esprits de la forêt, auxquels la couleur des pigments apposés sur le bois donner un aspect métallique.

Impressionnant est le défilé des oeuvres des Kota qui se distinguent par l'utilisation du métal apposé sur le bois tant pour les figures de reliquaires fixées au panier aux ossements, représentation stylisée d'une figure humaine qui serait celle de Janus tout comme leurs masques-heaumes polychromes de style expressionniste coiffé d'une crête de gorille ou décorés d'un motif peint évoquant le pelage de la panthère, deux animaux symbole de puissance.

Le contraste est évident avec les masques des Punu, présentés tels des bijoux dans une écrin noir. Croyant en un unique ancêtre féminin, équivalent de la déesse-mère, leur masque archétypal est un masque féminin de facture naturaliste, aux traits plus européens voire asiatiques qu'africains, enduit d'argile blanche.

Avec, et entre autres, les piliers de cases rituelles des Tsogo, les grands masques polychromes couverts de fibres végétales des Aduma et les boîtes-reliquaire anthropomorphes des MBede, de beaux sujets de réflexion sur l'art et le sacré.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Quai Branly

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée du Quai Branly


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=