Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pompes Funèbres Bémot
Théâtre Trévise  (Paris)  octobre 2017

Comédie écrite et mise en scène par Sylvia Bruyant, avec Brock, Sylvia Bruyant (ou Marion Champenois), Eva Dumont et Delry Guyon.

Fleurs à gogo : bouquets et couronnes, échantillons de bois pour les cercueils ; le tout dans un intérieur vieillot. Le décor est posé.

Entre funérarium, chambre froide et marbrerie, Madame Bémot dont le mari s’est absenté pour une durée indéterminée tient seul la boutique qui périclite, aidée de son fidèle employé, Jean.

Un autre Jean, souffreteux, vient lui aussi tous les jours pour préparer son enterrement sur mesure. Le trio sera bientôt rejoint par une jeune stagiaire rebelle, fille du banquier et sortant d’un établissement pénitentiaire pour mineurs. Voilà le point de départ de ce "Pompes Funèbres Bémot".

Après des spectacles d’une toute autre tonalité comme "L’Amante anglaise" ou "Le baiser de la veuve", la Compagnie Cavalcade se tourne vers la comédie avec ce boulevard jubilatoire sur un monde méconnu : celui des pompes funèbres. Et qui va en faire découvrir le quotidien.

C’est rythmé, caustique, avec un humour qui rappelle Guy Foissy ou Jean-Michel Ribes et ça n’a pas de limite. Sylvia Bruyant pour sa première pièce signe de toute évidence une comédie destinée au succès avec des répliques prêtes à devenir cultes.

Sylvia Bruyant en Madame Bémot mène le train à la baguette et compose un personnage raide et vachard, gardant en toutes circonstances l’image de marque de la maison : exigence et dignité. Elle forme un duo énergique avec Eva Dumont qui, avec aisance et un dynamisme constant, joue la stagiaire futée et délurée.

Quant aux hommes, ils sont plus dans la sobriété. Brock joue de sa physionomie pour interpréter un employé pince sans rire à l’humour infaillible en quelques mimiques. Du grand art.

Enfin, Delry Guyon qu’on avait vu jusque là dans des rôles plus affirmés voire âpres, compose ici un personnage vulnérable touchant, avec la tendresse et l’espièglerie d’un Bourvil. Il est formidable.

La superbe musique de Stéphane Corbin, à la fois mystérieuse et entraînante, rythme le ballet incessant de ces quatre protagonistes dans ce manège qui s’emballe peu à peu par la venue inattendue de la dépouille d’une vedette de la chanson que la Maison Bémot va avoir l’honneur d’enterrer.

La mise en scène percutante et impeccable de Sylvia Bruyant, soutenue par les lumières judicieuses de Marc Cixous, donne à ce "Pompes Funèbres Bémot" une efficacité de tous les instants avec des scènes d’anthologie.

Et tout se termine en apothéose dans un final dynamité et hilarant. Puis, comme dans tout bon vaudeville qui se respecte, c’est en chanson (version karaoké) que les comédiens prendront congé d’une salle conquise par cet humour noir assumé.

Burlesque et mordant.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=