Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tourcoing Jazz Festival #31 (édition 2017) - vendredi 20 octobre
Archie Shepp - Tony Allen  (Théâtre municipal Raymond Devos, Tourcoing)  du 14 au 21 octobre 2017

A la suite de la sortie récente de son nouvel album The Source sur le réputé label Blue Note, le batteur nigérian Tony Allen a participé au Festival Jazz de Tourcoing et nous a offert un beau concert, puissant dans sa forme comme dans son fond. Par-delà le jazz, que l’on peut qualifier ici selon les désignations habituelles de hard bop, persiste avant tout quelque chose de l’ordre d’une contestation politique. C’est l’essence de cette musique de nous rappeler ses origines : le contexte populaire où elle a pris corps, la volonté de changement social profondément ancrée dans son propos, la protestation contre une politique corrompue.

N’oublions pas que Tony Allen fut dans les années 70 le pionnier de l’afrobeat, ce mouvement marqué par une certaine utilisation marquée des percussions, doublée d’une reconnaissance des droits des noirs. Tony Allen a pris part à cette lutte-là, jouant pendant plus d’une quinzaine d’années avec le très engagé Fela Kuti avant d’engager une carrière solo digne de ce nom. Brian Eno le considérait comme "le plus grand batteur qui ait jamais vécu" : à nous d’en juger, donc, sur la scène du théâtre Raymond Devos, où avec un plaisir indescriptible nous avons accueilli avec émotion cette musique élégante et dynamique. Me resteront longtemps en mémoire cet équilibre presque parfait entre rigueur et clarté, et cette lenteur de jeu. Derrière cette sobriété, c’est toute une expérience que l’on perçoit, une maîtrise invisible, une discrétion qui est une forme d’humilité. A 77 ans, cet homme est au sommet de son art.

Le saxophoniste jazz américain Archie Shepp a joué en deuxième plateau, pas seulement pour célébrer l’entrée dans sa quatre-vingtième année, mais surtout pour rendre hommage à Tom McClung, son pianiste et complice récemment disparu. Les trois musiciens dont il s’est entouré contribuent à faire fonctionner ce quartet assez tonique, où l’improvisation a sa belle part. À la racine de cette improvisation, on trouve le free jazz, dont Shepp fut un des grands fondateurs : expérimentale et avant-gardiste, libérant le jazz de sa forme conventionnelle, cette approche place en premier plan la vitalité, une dose bien mesurée de swing, et le sens politique toujours en arrière-plan.

Avec Archie Shepp, c’est aussi un retour absolu aux sources de la musique noire, à travers la prédominance de la percussion, et du blues, que son chant vient célébrer à plusieurs reprises, dans un mouvement intense non dénué d’une certaine mélancolie. Ce jazz est celui de la conscience d’un temps révolu, d’une libération que la voix cassée d’un grand homme vient à rappeler, à travers ce blues affirmé. De la même manière qu’avec Tony Allen, quelque chose d’historique a eu lieu sur scène – un événement nous ouvrant assurément sur une meilleure compréhension du monde.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Archie Shepp en concert à l'Espace Vauban (29 octobre 2004)
La chronique de l'album The Source de Tony Allen
Tony Allen en concert au Grand Mix (mercredi 19 novembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel du Tourcoing Jazz Festival
Le Facebook du Tourcoing Jazz Festival

Crédits photos : Cédric Chort (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 septembre 2018 : Autumn Sweater

Après le plan canicule estival, va-t-il falloir prévoir un plan innondation ? En tout les cas, la météo (tout du moins parisienne) a voulu nous faire savoir que l'on entrait dans l'automne. Qu'à cela ne tienne cette saison est riche en sorties de tout bord tant au niveau des disques, que des films, des livres, des expos et la reprise de la saison théâtrale. C'est parti pour le sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"Crave" de Léonie Pernet
"Double negative" de Low
"Sound of Papapla Vol 1" de Papapla
"Captain Tarthopom, flûtes libres" de Jean Cohen-Solal
"Faits Bleus" de Pauline Drand
"Mésopotamie" de Fantôme
Tour d'horizon du festival Hop Pop Hop #3
"Le bruit dehors" de Goël
"You vicious !" de You, Vicious !
et toujours :
"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enivrés" au Théâtre de la Tempête
"Le Père" à la MC à Bobiny
"Mysery" au Théâtre Hébertot
"Love Me Tender" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Qui a peur de Virginia Woolf ?" au Théâtre 14
"Les mots pour le dire" au Théâtre L'Archipel
"Le bateau pour Lipaia" à la Comédie Italienne
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre de la Huchette
"Cabaret Louise" au Théâtre le Funambule-Montmartre
"Callisto et Arcas" au Théâtre des Bouffes du Nord
les reprises :
"L'Arrangement" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Los Guardiola - La Commedia del Tango" au Théâtre Essaion
"Elodie Poux - Le Syndrome du Playmobil" à l'Apollo Théâtre
"Apzude !" au Théâtre Trévise
"Guillaume Bats - Hors Cadre!" au Théâtre Apollo
"Les Sourds-Doués - Sur un malentendu" au Théâtre Trévise
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Collections privées - Un voyage des Impressionnistes aux Fauvess" au Musée Amrmottan-Monet
"Jakuchu - Le Royaume coloré des êtres vivants" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Rafiki" de Wanuri Kahiu
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Dans les bras de Verdun" de Nick Dybek
"Le sillon" de Valérie Manteau
"Rommel" de Benoît Rondeau
"1994" de Adlene Meddi
et toujours :
"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=