Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tourcoing Jazz Festival #31 (édition 2017) - vendredi 20 octobre
Archie Shepp - Tony Allen  (Théâtre municipal Raymond Devos, Tourcoing)  du 14 au 21 octobre 2017

A la suite de la sortie récente de son nouvel album The Source sur le réputé label Blue Note, le batteur nigérian Tony Allen a participé au Festival Jazz de Tourcoing et nous a offert un beau concert, puissant dans sa forme comme dans son fond. Par-delà le jazz, que l’on peut qualifier ici selon les désignations habituelles de hard bop, persiste avant tout quelque chose de l’ordre d’une contestation politique. C’est l’essence de cette musique de nous rappeler ses origines : le contexte populaire où elle a pris corps, la volonté de changement social profondément ancrée dans son propos, la protestation contre une politique corrompue.

N’oublions pas que Tony Allen fut dans les années 70 le pionnier de l’afrobeat, ce mouvement marqué par une certaine utilisation marquée des percussions, doublée d’une reconnaissance des droits des noirs. Tony Allen a pris part à cette lutte-là, jouant pendant plus d’une quinzaine d’années avec le très engagé Fela Kuti avant d’engager une carrière solo digne de ce nom. Brian Eno le considérait comme "le plus grand batteur qui ait jamais vécu" : à nous d’en juger, donc, sur la scène du théâtre Raymond Devos, où avec un plaisir indescriptible nous avons accueilli avec émotion cette musique élégante et dynamique. Me resteront longtemps en mémoire cet équilibre presque parfait entre rigueur et clarté, et cette lenteur de jeu. Derrière cette sobriété, c’est toute une expérience que l’on perçoit, une maîtrise invisible, une discrétion qui est une forme d’humilité. A 77 ans, cet homme est au sommet de son art.

Le saxophoniste jazz américain Archie Shepp a joué en deuxième plateau, pas seulement pour célébrer l’entrée dans sa quatre-vingtième année, mais surtout pour rendre hommage à Tom McClung, son pianiste et complice récemment disparu. Les trois musiciens dont il s’est entouré contribuent à faire fonctionner ce quartet assez tonique, où l’improvisation a sa belle part. À la racine de cette improvisation, on trouve le free jazz, dont Shepp fut un des grands fondateurs : expérimentale et avant-gardiste, libérant le jazz de sa forme conventionnelle, cette approche place en premier plan la vitalité, une dose bien mesurée de swing, et le sens politique toujours en arrière-plan.

Avec Archie Shepp, c’est aussi un retour absolu aux sources de la musique noire, à travers la prédominance de la percussion, et du blues, que son chant vient célébrer à plusieurs reprises, dans un mouvement intense non dénué d’une certaine mélancolie. Ce jazz est celui de la conscience d’un temps révolu, d’une libération que la voix cassée d’un grand homme vient à rappeler, à travers ce blues affirmé. De la même manière qu’avec Tony Allen, quelque chose d’historique a eu lieu sur scène – un événement nous ouvrant assurément sur une meilleure compréhension du monde.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Archie Shepp en concert à l'Espace Vauban (29 octobre 2004)
La chronique de l'album The Source de Tony Allen
Tony Allen en concert au Grand Mix (mercredi 19 novembre 2014)

En savoir plus :
Le site officiel du Tourcoing Jazz Festival
Le Facebook du Tourcoing Jazz Festival

Crédits photos : Cédric Chort (retrouvez toute la série sur Taste Of Indie)


David Falkowicz         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=