Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Clarika
De quoi faire battre mon coeur  (At(h)ome)  octobre 2017

J’aime Clarika depuis toujours, depuis son premier album, J’attendrai pas cent ans, sorti en 1993, déjà presque 25 ans. Une génération donc, passée à écouter ses albums, de Ca s’peut pas à De quoi faire battre mon cœur en passant par les excellents Joker et Moi en mieux, sans oublier la fille, tu sais et la tournure des choses. A chaque fois, ses albums m’ont touché, ses textes aussi évidemment, toujours ciselés et ses duos aussi, toujours bien choisis (Michel Jonasz, Bernard Lavilliers, Bertrand Betsch…). J’aime son univers et ses chansons, tout simplement. Ses albums ne m’ont jamais décu.

Je n’ai pas eu la chance de la voir sur scène, jamais au bon moment au bon endroit. Alors du coup, quand la demoiselle de 50 ans nous offre, après 25 ans de carrière, pour la première fois, un album enregistré en public, je sens un vide se combler et je me délecte de voir, ou plutôt d’écouter ce que peut représenter une artiste scénique aux prestations incomparables, dit-on.

De quoi faire battre ton cœur (ô que oui il bat !) ponctue une année remarquable qui a emmené Clarika et ses musiciens dans toutes les salles de l’hexagone, suite à son dernier album, de quoi faire battre mon cœur. Il ressort de la rencontre entre Clarika et son fidèle public un disque tantôt poignant, tantôt léger où se mêlent ses nombreux titres emblématiques et les nouveaux succès issus de son dernier album. Avec ce live, on replonge d’une très belle façon dans riche discographie, revisitée sur scène avec brio.

Alors évidemment, un disque, même live, n’est pas grand-chose par rapport à un concert sur place. Reste qu’ici, à l’écoute de ce live, les effets produits par les chansons de Clarika quand on écoute ses albums, restent les mêmes. On frissonne de nouveau devant "ça s’peut pas", titre toujours autant subjuguant de beauté. On aime toujours autant son cynisme sur le titre bien mérité, l’une de mes chansons préférées de l’artiste. "Lache moi" est juste sublime, sans fioriture et "Les garcons dans les vestiaires" confirme qu’on aime Clarika quand elle joue la provocation. Elle sait évoquer des sentiments puissants dans ses textes, fruits souvent de son vécu sans impudeur. Elle n’est jamais larmoyante, ni pleurnicharde, juste sincère.

Clarika est une artiste d’une grande élégance, clairvoyante aussi quand elle critique notre société. De ce live se dégage une sincérité sans compromis. Elle aime son public, la scène et cela se ressent à l’écoute de ce live. Et moi, de mon côté, installé confortablement dans mon canapé, en conduisant aussi, je prends un très grand plaisir à écouter ce live qui compile une partie de ce qui se fait de mieux chez cette très belle artiste, insuffisamment (re)connue du grand public à mon goût.

Madame Clarika, je vous aime pour ce que vous êtes et pour ce que vous faites. Un jour, j’espère, j’irai vous voir en concert ou en session sur Froggy’s Delight.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Moi en mieux de Clarika
La chronique de l'album La tournure des choses de Clarika
La chronique de l'album De quoi faire battre mon cœur de Clarika

En savoir plus :
Le site officiel de Clarika
Le Soundcloud de Clarika
Le Facebook de Clarika


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 19 novembre 2017 : Too Young to die

On le savait atteint de démence, Malcolm Young, membre fondateur de AC/DC a finalement rejoint à seulement 64 ans ce super groupe de rock quelque part dans un autre monde.Gardons le cap cependant, la vie est courte alors profitez sans plus attendre de notre petite sélection culturelle hebdomadaire avec du beau et du bon. A lire, à voir, à jouer et à écouter.

Du côté de la musique :

"Travaux sur la N89" de Jean Louis Murat
"Nat 'King' Cole & me" de Gregory Porter
"[e.pok]" de Ignatus
Interview de Fred Nardin
"Helmet on" de Manolo Redondo
Interview de Sapiens Sapiens
"Au coeur" de Tout Finira Bien
"Freak show" de Coffees & Cigarettes
"Rokh" de Datcha Mandala
Des Roses, Orouni et Bonni Li dans une sélection de EPs
Lise à l'International
et toujours :
Interview de Xavier Boyer autour de son album "Some / Any / New"
"Rituels" de Zero Degré
"Echo Zulu" de Nosfell
"En désaccord" de Alee & Ordoeuvre
"Tambourine" de Blot
"Come on & dance" de Caesaria
"In transit" de Kyle Eastwood
"Hybride" de Mr Yéyé
Brahms" de Nelson Freire
"Tangerine moon wishes" de Sandra Nkaké

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Trois Soeurs" au Théâtre National de l'Odéon
"Tous des oiseaux" au Théâtre de la Colline
"La Cantatrice chauve" au Théâtre du 13ème Art
"Ca va ?" au Théâtre du Rond-Point
"Clérambard" au Théâtre 13/Jardin
"Eddy Merckx a marché sur la lune" au Théâtre Pars-Villette
"Gardarem" à la Manufacture des Abbesses
"Cantate pour Lou Von Salomé" au Studio Hébertot
"Le Soliloque de Grimm" au Théâtre Essaion
"Les Darons" au Théâtre d'Edgar
"Clara Lefort - Tiens-toi debout" au Théâtre Le Mélo d'Amélie
des reprises à ne pas rater :
"Alcool" au Théâtre L'Echangeur à Bagnolet
"Requiem pour les artistes" au Théâtre Théâtre Elizabeth Czerczuk
et les chroniques des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Hermès à tire-d’aile - Les mondes de Leïla Menchari" au Grnd Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Western" de Valeska Grisebach
"La education del rey" de Santiago Esteves
les chroniques des autres sorties de novembre
et les chroniques des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Un coeur sombre" de R.J. Ellory
"Adam & Eve" de Stephen Greenblatt
"Ce que j'aime vraiment" de Astrid Desbordes & Pauline Martin
"Les chiens de Détroit" de Jérôme Loubry
"Seules les femmes sont éternelles" de Frédéric Lenormand
et toujours :
"Birthday girl" de Haruki Murakami
"9 rue Drouot" de Isabelle Yafil
"Comment ratatiner les idées noires ?" de Catherine Leblanc & Roland Garrigue
"Dernier jour à Budapest" de Sandor Marai
"La maison des Turner" de Angela Flournoy

Froggeek's Delight :

"Wolfenstein II : The New Colossus" sur PC, PS4, Xbox One
"Super Mario Odyssey" sur Nintendo Switch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=