Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
Piers Faccini - Sébastien Schuller  (Paris Plage)  6 août 2005

Au programme de cette 7ème journée du Festival Fnac Indétendances : Piers Faccini et Sébastien Schuller

A 19h30, Piers Faccini monte sur scène, la guitare en bandoulière et un harmonica solidement fixé autour du cou. Deux musiciens l'accompagnent à la guitare électrique et au clavier.

Piers semble serein et habité d'une douce quiétude.

Le ton est donné dès les premiers accords : pas de mélodies alambiquées ni de rythmiques complexes, mais des accords simples qui accompagnent tout en finesse un répertoire très poétique.

 

 

Piers, interprète ses morceaux en anglais, avec de temps en temps une pointe d'accent pour nous rappeler ses racines latines. Il se dégage de la musique de Piers Faccini, une sorte de sagesse baignée de nostalgie, pas de déchirements ni de colère, mais une vraie maturité des sentiments.

Quand sur le troisième morceau, il abandonne la guitare pour l'harmonica, les sonorités pop-blues laissent la place à un style plus proche de la folk musique, les sentiments semblent plus exacerbés et le temps d'une ballade, Piers semble nous parler des vieux démons de l'homme.

Mais dès le morceau suivant, la tension disparaît comme pour nous signifier que la colère n'est qu'une perte de temps, et que seul l'amour porte en lui une part de rédemption.

Je garde en fin de concert comme le goût de la dégustation d'un crû fin et charpenté…

A 21h, oubliés les nuages de l'après midi et le temps est vraiment magnifique sur les bords de Seine.

C'est à cet instant que Sébastien Schuller débute son concert. Il vient s'asseoir derrière un clavier sur la droite de la scène.

Pour l'accompagner, un second clavier, un bassiste, un guitariste et chose suffisamment original pour le signaler, un batteur dont l'instrument est placé devant la scène, sur la gauche.

On reconnaît les accents électro-pop de la musique de Sébastien Schuller dès le début de la prestation. L'interprétation des morceaux se fait en anglais, et les sonorités planantes berceront le public durant tout le récital.

Très agréable à écouter, les accords semblent glisser au rythme du courant du fleuve parisien si proche.

Le positionnement du batteur n'est pas un hasard car son interprétation et ces gestes amples semblent agir comme ceux d'un chef d'orchestre venu pour donner la mesure.

Le positionnement des musiciens est plutôt statique, si ce n'est celui du bassiste qui par instant ne peut retenir les tressaillements de ces battements de pieds.

Certains arrangements nous font penser à du Radiohead, mais la filiation s'arrête là.

 

 

Le concert se poursuit durant une heure environ, sur les mêmes sonorités délicieusement planantes…

Ma seule petite réserve concerne une interprétation un peu trop proche de ce que l'on a découvert sur l'album. Mais quand on aime, ça ne compte pas…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Leave no trace de Piers Faccini
La chronique de l'album Two grains of sand de Piers Faccini
Piers Faccini parmi une sélection de singles (juillet 2011)
La chronique de l'album My Wilderness de Piers Faccini
Piers Faccini en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2005 (vendredi)
Piers Faccini en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
Piers Faccini en concert au Festival We Love Green #1 (édition 2011)
Piers Faccini en concert au Festival We Love Green 2011 (1ère édition) - dimanche 11 septembre
L'interview de Piers Faccini (8 septembre 2011)
La chronique de l'album Happiness de Sébastien Schuller
La chronique de l'album Evenfall de Sébastien Schuller
La chronique de l'album Heat Wave de Sebastien Schuller
Sébastien Schuller en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
Sébastien Schuller en concert à La Cigale (18 juin 2009)
La conférence de presse de Sébastien Schuller (13 août 2005)
L'interview de Sébastien Schuller (avril 2009)

Crédits photos : Laurent (Plus de photos sur Taste of Indie )


Laurent         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Piers Faccini (8 septembre 2011)


# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=