Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Zanarelli
L'écho des vertiges  (Anakor)  octobre 2017

Costard sur mesure, cheveux impeccables et poils au menton savamment tailladé (la taille où ça gratte et ça pique méchamment les bisous), Zanarelli fait penser à un dandy maniaque du contrôle, un de ceux qui savent ranger les pantalons sur le pli en un petit coup de poignet discret et efficace.

Après 350 concerts, il s’est dit qu’il devrait peut-être graver ses histoires sur une petite galette, juste pour voir, pour la postérité, pour conclure ou pour commencer une nouvelle aventure. L’écho des vertiges est le premier album de ce jeune élégant.

Les premiers accords ont le goût du vent dans les branches et des ballades sous un cache-nez. Oui, je l’avoue, je me suis d’abord retranchée derrière un cynisme de couverture croyant reconnaître une pâle copie de crooner aux sourcils asymétriques. Un genre de séducteur en rouflaquettes, les yeux rivés sur la caméra me disant, yo n’aime que toi.

Et puis non. A commencer par sa voix à la capacité d’oscillation étonnante. Zanarelli passe du bleu au parme en un souffle, sans trémolo et avec franchise. D’intonation quasi féminine, ses murmures s’échauffent et réchauffent les oreilles piquées de givre, jusqu’à se teinter d’une légère rocaille essoufflée.

Et puis il y a la musique, des petits pas légers sur piano en déshabillé de soie, jusqu’aux galipettes dans les embruns d’une eau salée jamais repue de va-et-vient. Quelques cordes pour faire accélérer les battements de cœur, des caisses souriantes comme un chat de cheshire, mutines et carnassières.

Zanarelli croque la vie comme elle vient, avec ses séparations au goût de savon blues "Il m’arrive de croire que je suis seul au monde" ("La nuit noire") et ses plaisirs à la tomate gorgée de soleil "j’aime regarder la nuit, ton corps s’arrondir dans les draps enlacés" ("J’aime"). Son génome de dandy n’a pas oublié le garnement qu’il reste encore un peu. L’écho des vertiges respire d’insouciance attentive.

Sans prétention et efficace, Zanarelli fait écho aux vertiges intérieurs, des restes d’optimisme pas encore blasé de vieillerie, un soupçon d’espièglerie pour dérider les tristesses, une élégance accessible, et une furieuse envie de crier des âneries du haut d’une falaise.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Zanarelli
Le Bandcamp de Zanarelli
Le Facebook de Zanarelli


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 24 juin 2018 : Voyage Voyage

Ce week end, l'équipe de Froggy's Delight est allée faire un tour en Normandie pour tourner 3 sessions à venir très bientôt... résultat des courses, une édition un peu plus light que d'habitude, mais on se rattrapera la semaine prochaine avec la session de Brisa Roché et plein d'autres choses, en attendant, voici le sommaire.

Du côté de la musique :

"Side stories" de Thomas Bramerie Trio
"Pied-tendre" deLucien Chéenne
"Love is dead" de CHVRCHES
"Macadamia" de Adam and the Madams
"Endorphine" de Daran
Rencontre avec Brisa Roché
autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Double Inconstance" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Table rase" à la Manufacture des Abbesses
"C'est maintenant que ça commence" au Théâtre Essaion
"I love Piaf" au Théâtre Le Lucernaire
"On monte Mae West !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
le compte-rendu de la 2ème édition du Festival des Ecoles de l'Union avec les spectacles :
"La Condition Collective"
"Le cercueil est trop grand pour la fosse"
"Le Roi Lear"
"L'Album d'Agnès"
et "Le Mariage forcé - Le Médecin volant"
des reprises avec :
"Darius" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Dévaste-moi" à la Maison des Métallos
"Huis Clos" à la Comédie Saint-Michel
et les chroniques des autres spectacles de juin

Expositions avec :

"Zao Wou-Ki - L'espace est silence" au Musée d'art moderne
et dernière ligne droite pour : "Tintoret - Naissance d'un génie" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Ma Fille" de Laura Bispuri
"Un couteau dans le coeur" de Yann Gonzalez
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=