Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Khibula
George Ovashvili  novembre 2017

Réalisé par George Ovashvili. Allemagne/France/Géorgie. Drame/Biopic. 1h38 (Sortie le 15 novembre 2017). Avec Hossein Mahjub, Qishvard Manvelishvili, Nodar Dzidziguri, Zurab Antelava, Galoba Gambarov et Lika Babluani.

"Khibula" de George Ovashvili aurait pu s'appeller "La Longue marche". Mais à la différence de l'équipée héroïque de Mao, celle de Zviad Gamsakhourdia, premier président de la Géorgie indépendante, communément nommé ici "Le Président", est un chemin christique vers une défaite sans avenir.

Accompagné de ses derniers fidèles et de quelques militaires, le président renversé traverse des zones montagneuses de son pays. C'est en fait la deuxième fois qu'il est renversé, et, cette fois-ci, il ne veut pas fuir à l'étranger. Mais, une fois posée, cette résolution définitive s'avère impossible à tenir. Car où peut-il aller ? Sur quelles forces hypothétiques peut-il compter pour résister ?

Muré dans un quasi-silence emprunt d'une dignité réelle ou encore calculée, le président Zviad se contente de saluer les derniers Géorgiens qui l'accueillent de bon ou de mauvais gré, de leur demander leur âge.

Cette longue errance erratique sera l'occasion pour lui de respirer une dernière fois l'air de son pays, d'en "savourer" les paysages et les habitats, d'enfoncer ses chaussures dans la boue et la glaise géorgiennes. Tout s'arrêtera à Tribulation, ultime station de ce périple dérisoire.

"Khibula" de George Ovashvili rappellera aux spectateurs d'autres moments historiques similaires, de la fuite de Louis XVI à Varennes aux fins sanglantes de Mussolini, Khadafi ou Ceausescu. Mais pour nombre d'entre eux, Zviad Gamsakhourdi est un parfait inconnu et ils auront sans doute une compassion qu'ils n'auraient guère pour les dictateurs déchus empruntant des routes qui leur seront fatales.

Pourtant, aux quelques signes de terreur ou de colère qu'affecteront les "hôtes" de la petite troupe en déroute, on pourra tout aussi bien comprendre que sous la figure marmoréenne que Zviad leur présente, ses "ex-sujets" voient celle d'un oppresseur.

Jamais le film ne juge l'homme déchu, bien qu'on le sente tout de même distant, peut-être prêt à exploser de colère comme au temps de sa splendeur. Zviad est joué par Hossein Mahjub, un acteur iranien absolument magnifique dans son intériorité totalement contenu. Le fait qu'il ne soit pas géorgien accentue sa distance avec tous ceux qui le côtoient.

Comme on avait, depuis les films d'Otar Iosseliani, l'habitude de voir à l'écran les Géorgiens comme des personnages truculents, considérés comme les "méridionaux" de l'empire russe, cette vision sans gaieté ni folklore d'un peuple saisi au moment où son destin se forge est d'une grande puissance.

"Khibula" de George Ovashvili confirme une écriture et un réalisateur dont on avait déjà pu apprécier les qualités dans "La Terre éphémère". Rares sont les films qui portent vraiment l'histoire de leurs pays, et qui osent aller jusqu'à décrire la naissance de leurs nations. "Khibula" est de ceux-là.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2018 : Un sommaire foisonnant !

Plus de 40 articles cette semaine. Une belle actualité pour vous donner envie de découvrir, de sortir, de lire, voir et d'écouter de la musique ! C'est parti :

Du côté de la musique :

"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson
et toujours :
"Magnus effect" de Cadillac Palace, "Iris Extatis" de Daphné, "Franz Schubert : La truite - Fantaisie en ut majeur" de Guillaume Chilemme & Nathanael Gouin, Joseph Edgar de passage à la Bellevilloise, "Between the earth and sky" de Lankum, "Reminiscenza" de Ludmila Berlinskaya, "Picaflor" de Mon Côté Punk, "Old and new songs" de Old And New Songs, "Face B 1965 / 1981" de Pierre Vassiliu, "Vox low" de Vox Low

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"1 heure 23'14" et 7 centièmes'" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Studio Hébertot
"Le Collectionneur" à la Manufacture des Abbesses
"Jaguar" au Théâtre de la Bastille
"Miracle en Alabama" au Théâtre La Bruyère
"Avec le paradis au bout" au Ciné XIII Théâtre
"Compartiment fumeuses" au Studio Hébertot
"Le Monde dans un instant" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Hugo, l'interview" au Théâtre Essaion
"Sang négrier" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Choisir de vivre" au Studio Hébertot
"Jamais plus" au Studio Hébertot
"Lettres à Nour" au Théâtre Antoine
"Dom Sganarelle" au Théâtre Le Ranelagh
"Les Petites Femmes de chambre" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Emmerdante" au Théâtre Essaion
"Ma Cantate à Barbara" au Théâtre des Nouveautés
des reprises à ne pas rater :
"Une Chambre en Inde" au Théâtre du Soleil
"Un coeur Moulinex" au Théâtre de l'Opprimé
"Emma Mort, même pas peur" à Bobino
"Les Tribulations linguistiques d'un Japonais découvrant la France" au Théâtre de Nesle
"Ah le Japon ! Les Tribulations d'un Japonais rentrant dan son pays" au Théâtre de Nesle
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Les Hollandais à Paris - 1789-1914" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld
et toujours :
"Entrez dans la danse" de Jean Teulé

"Eparse" de Lisa Balavoine
"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury
"Monster" de Alan Moore, John Wagner & Alan Grant
"Notes pour une histoire de guerre" de Gipi
"Philippe Henriot" de Christian Delporte
"Pirates ! l'art du détournement culturel" de Sophie Pujas
"Potlach" de Marcos Prior & Danide
"Tous les hommes du roi" de Robert Penn Warren

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=