Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Maison des Turner
Angela Flournoy  (Editions Les Escales)  août 2017

Damned ! Un premier roman de cette ampleur ! Avec ces mots, ces implicites et ces tournures ! Mais… Mais… Cela signifierait-il donc qu’Angela Flournoy soit la descendante directe de Salinger ? Jeune et dynamique, elle vous épatera avec La Maison des Turner, un grand roman dans le plus pur style vintage de la grande littérature américaine.

D’une écriture bichonnée aux ellipses et aux coïncidences, La Maison des Turner raconte la vie et les épopées individuelles de la vaste famille Turner, treize frères et sœurs qui chicanent et se jalousent dans les corridors de la maison de Yarrow Street. Cinquante ans de la vie de ces murs défilent entre les pages du roman, des naissances et des décès, des victoires et des coups bas, des rires et des larmes.

Une inquiétude réunit les membres de la famille au tout début du roman : en pleine crise des subprimes, vendre ou ne pas vendre la maison ? Crise signifie : pas d’acheteur, et crise signifie aussi : gouffre financier de garder ces murs. Que faire alors ? Lelah est la plus jeune. Elle squatte la maison après avoir perdu ses maigres biens aux jeux. Cha-cha est le plus vieux. A deux doigts de la retraite, il combat ses démons intérieurs et assume comme il le peut ce rôle de chef de famille qui lui est tombé dessus sans prévenir.

Puis on remonte dans le temps, quand Viola et Francis (les parents) s’installent dans la ville de Detroit à la fin de la seconde guerre mondiale. A force de travail et de sueur, le couple d’afro-américaine se fait une place dans la ville. Mais le déclin industriel des années 60 les frappe de plein fouet. La misère recouvre la ville de son grand manteau de fournitures avariées, alcool, drogue et délit de faciès reviennent en force, dans un pays où le voisin est suspect.

Le roman oscille entre passé et présent, nous faisant vivre la chute d’une cité lumière. Detroit est désormais célèbre pour ses quartiers mal famés et ses usines désaffectées. La crise de 2008 n’a pas oublié la destination sur son plan de banqueroute. Rien de bien folichon tout ça, n’est-ce pas ?

Mais La Maison des Turner n’est pas que ça, elle n’est pas une désagréable description de la ruine d’une ville qui plaça sa confiance dans les mauvaises avancées. Parce que le roman oscille également entre joies et peines. Les souvenirs d’enfance de ces treize garnements et de leurs parents a la nostalgie des récits au coin du feu. L’essence de la famille Turner coule entre les lignes. La patte d’Angela Flournoy imprime la préciosité des relations fraternelles et la solidarité face aux problèmes familiaux.

Des comptes en banque maigres, des réunions de famille stériles, des blagues connues, des photos sur les murs, des carcasses rouillées, des engueulades feintes et des rires tonitruants, La Maison des Turner parle de la famille et de la ville de Detroit, de sa splendide âme à ses démons souterrains. Paul Auster n’a qu’à bien se tenir, Angela est dans la place.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Angela Flournoy
Le Facebook de Angela Flournoy


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 juin 2018 : Le jour le plus long

Cette semaine, c'est l'été, la Saint Jean et ses feux, le jour le plus long et sa Fête de la musique. Ca fait beaucoup pour un 21 juin. Pour marquer le coup, on organise un petit concert gratuit avec Donald Pierre, Alex Rossi, Nicolas Vidal et Cyril Adda ! En attendant, voici le sommaire de la semaine :
N'oubliez pas : On travaille actuellement sur une nouvelle version de Froggy's Delight et vous pouvez nous aider en répondant à ce petit questionnaire

Du côté de la musique :

Rencontre avec Brisa Roché autour de son album "Father"
"Hekatombeando" de Flor del Fango
Rencontre avec Foray
"Fortune EP" de Ghern
"Broken land" de Initiative H
"Matelot EP" de Laïn
"The iron age" de Nicolas Gardel et The Head Bangers
"F..k the jazz !" de Pascal Pistone et Delphine Lavergne au Petit théâtre du Bonheur
"Strangers" de The Ramona Flowers
"Banburismus" de Zonk't
et toujours :
Entretien avec Manu autour de son nouvel album "Entre deux eaux Vol. 1"
"Tarab" de Oiseaux-Tempête
"Father" de Brisa Roché, nouvel album à découvrir bientôt en session ici même
"Quelqu'un dans mon genre" de My Concubine
"Wild awake" de Parquet Courts
"Le deuxième soir non plus" de La Fille de la Côte
"The future and the past" de Natalie Prass
Rencontre avec Karina Duhamel et son projet K! à retrouver en session pour 3 titres

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Triomphe de l'Amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Manga Café - Trouble in Tahiti" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Cerisaie - Variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le Bord" au Théâtre de l"Epée de Bois
"Feu la mère de Madame - Mais n'te promène donc pas toute nue !" au Théâtre Le Lucernaire
"7 contre 7" à la Manufacture des Abbesses
"Chance" au Théâtre La Bruyère
"Ava, la Dame verte" au Cirque Electrique
"Elle...Emoi" au Théâtre Raspail
"Peguy, le visionnaire" au Théâtre de la Contrescarpe
"50 ans , ma nouvelle adolescence" à la Manufacture des Abbesses
et les chroniques des autres spectacles de juin

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Sans un bruit" de John Krasinski
"Jericó, le vol infini des jours" de Catalina Mesa
Oldies but Goodies avec ;
"Cocktail Molotov" de Diane Kurys en version restaurée
"La Religieuse" de Jacques Rivette en version restaurée et en avant-première
Ciné en bref avec :
"La mauvaise réputation" de Iram Haq
"Jurassic World : Fallen Kingdom " de Juan Antonio Bayona
"Mon Ket" de François Damiens
"Demi Soeurs" de Saphia Azzeddine, François-Régis Jeanne
et les chroniques des autres sorties de juin

Lecture avec :

"Dehors" de Yann Moix
"Divine vengeance" de Fransceso Muzzopappa
"Funambules" de Charlotte Erlih
"L'Afrique, nouvelle frontière du djihad ?" de Marc antoine Pérouse de Montclos
"Le coeur des amazones" de Christian Rossi et Géraldine Bindi
"Le Grraaou" de Etienne Beck et Jonvon Nias
"Mon autre famille" de Armistead Maupin
"Une femme infréquentable" de Chris Dolan
"Une seconde de trop" de Linda Green
et toujours :
"Ayacucho" de Alfredo Pita
"Ceinture, rétro, clignotant" de Dorthe Nors
"La nuit de l'usine" de Eduardo Sacheri

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=