Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Kyle Eastwood
In Transit  (Jazz Village / PIAS)  octobre 2017

Est-ce parce qu’il est le fils de que Kyle Eastwood aime tant caresser le présent tout en pensant à un passé glorieux mais quelque peu dépassé ? Parce qu’avec Kyle Eastwood, le jazz se conjugue au temps du Hard bop, des années 50-60. Pour cela, le contrebassiste sait s’entourer : Brandon Allen au saxo ténor, Quentin Collins à la trompette, Andrew McCormack au piano, Chris Higginbottom à la batterie et en invité : Stefano Di Battista aux saxophones.

Qu’il conjugue donc le hard bop de plutôt belle manière est indéniable et nier son savoir-faire musical, c’est joliment exécuté, serait une erreur. Cet In Transit devrait ravir tous les amateurs du genre, mais ce disque s’adresse-t-il vraiment aux amateurs de jazz ? Mais faut-il vouloir plaire au plus grand nombre pour cultiver une musique totalement ancrée dans son héritage (on rajoute quelques reprises : "We See" de Thelonious Monk, "Boogie Stop Shuffle" de Charles Mingus, "Blues in Hoss’ Flat" de Count Basie ou "Cinema paradiso" d’Ennio Morricone), immédiatement identifiable, que l’on qualifie trop souvent et par facilité d’intemporelle (alors que la musique jazz, de manière poïétique, ne cesse d’aller de l’avant) au risque de perdre toute singularité artistique ?

Joliment joué, c’est certain mais tout est bien trop lisse pour accrocher vraiment l’auditeur (même le pauvre Stefano Di Battista semble faire le service minimum. Que retenir vraiment de titres comme "Soulful Times", "Rush Hour", "Movin" ou "Jarreau" (la faiblesse de ces titres est d’autant plus flagrante qu’elle se confronte aux titres de Count Basie, Monk ou Mingus) ?

Kyle Eastwood et son quintet semble tomber dans une sorte de fétichisme passéiste (mal contemporain qui ronge également la pop et le rock) où le sens de la formule ou la formule même (dans la forme comme dans le fond, jusqu’aux timbres des instruments) s’impose comme une règle devenant lénifiante. Rappelons-nous alors ce qu’écrivait Adorno : "Sans doute les compositeurs authentiques des siècles précédents, jusqu’au seuil de la nouvelle musique, doivent-ils moins leur grandeur au fait qu’ils se seraient passés de formules toutes faites qu’à la manière dont ils ont su les faire oublier, ou leur insuffler un sens."

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Paris blue de Kyle Eastwood
La chronique de l'album Now de Kyle Eastwood
Kyle Eastwood en concert au New Morning (14 juin 2005)
Kyle Eastwood en concert au New Morning (23 novembre 2006)
L'interview de Kyle Eastwood (1er décembre 2006)
L'interview de Kyle Eastwood (mercredi 18 mai 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Kyle Eastwood
Le Soundcloud de Kyle Eastwood
Le Facebook de Kyle Eastwood


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 18 février 2018 : Un sommaire foisonnant !

Plus de 40 articles cette semaine. Une belle actualité pour vous donner envie de découvrir, de sortir, de lire, voir et d'écouter de la musique ! C'est parti :

Du côté de la musique :

"La nuit est encore jeune" de Catastrophe
Interview du duo She Owl autour de leur EP "Drifters", à découvrir en live dans cette session de 3 titres, Interview en italien à lire ici
"Claude Debussy" de Daniel Barenboim
"Always ascending" de Franz Ferdinand
"The world is in your hands EP" de Levitation Free
"La vie sauvage" de Lisza
"Full House - The very best of Madness" de Madness
"Hérotique" de Novice
"Up and down" de Redstones
"Castle spell" de Sunflowers
"L'estère" de Williams Brutus
"EP #1" de You, Vicious !
"Femme debout" de Zoé Simpson
et toujours :
"Magnus effect" de Cadillac Palace, "Iris Extatis" de Daphné, "Franz Schubert : La truite - Fantaisie en ut majeur" de Guillaume Chilemme & Nathanael Gouin, Joseph Edgar de passage à la Bellevilloise, "Between the earth and sky" de Lankum, "Reminiscenza" de Ludmila Berlinskaya, "Picaflor" de Mon Côté Punk, "Old and new songs" de Old And New Songs, "Face B 1965 / 1981" de Pierre Vassiliu, "Vox low" de Vox Low

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"1 heure 23'14" et 7 centièmes'" au Théâtre du Rond-Point
"L'Abattage rituel de Gorge Mastromas" au Studio Hébertot
"Le Collectionneur" à la Manufacture des Abbesses
"Jaguar" au Théâtre de la Bastille
"Miracle en Alabama" au Théâtre La Bruyère
"Avec le paradis au bout" au Ciné XIII Théâtre
"Compartiment fumeuses" au Studio Hébertot
"Le Monde dans un instant" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Hugo, l'interview" au Théâtre Essaion
"Sang négrier" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Choisir de vivre" au Studio Hébertot
"Jamais plus" au Studio Hébertot
"Lettres à Nour" au Théâtre Antoine
"Dom Sganarelle" au Théâtre Le Ranelagh
"Les Petites Femmes de chambre" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Emmerdante" au Théâtre Essaion
"Ma Cantate à Barbara" au Théâtre des Nouveautés
des reprises à ne pas rater :
"Une Chambre en Inde" au Théâtre du Soleil
"Un coeur Moulinex" au Théâtre de l'Opprimé
"Emma Mort, même pas peur" à Bobino
"Les Tribulations linguistiques d'un Japonais découvrant la France" au Théâtre de Nesle
"Ah le Japon ! Les Tribulations d'un Japonais rentrant dan son pays" au Théâtre de Nesle
et les chroniques des autres spectacles de février

Exposition avec :

"Les Hollandais à Paris - 1789-1914" au Petit Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Cas de conscience" de Vahid Jalilvand
et les chroniques des autres sorties de février

Lecture avec :

"Ne préfère pas le sang à l'eau"de Céline Lapertot
"Une ville à coeur ouvert" de Zanna Sloniowska
"Tuff" de Paul Beatty
"Trio pour un monde égaré" de Marie Redonnet
"Morales provisoires" de Raphaël Enthoven
"L'aventuriste" de J. Bradford Hipps
"L'affaire Grégory ou la malédiction de la Vologne" de Gérard Welzer
"Généraux, gangsters et jihadistes" de Jean Pierre Filiu
"Emma dans la nuit" de Wendy Walker
"Des jours d'une stupéfiante clarté" de Aharon Appelfeld
et toujours :
"Entrez dans la danse" de Jean Teulé

"Eparse" de Lisa Balavoine
"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury
"Monster" de Alan Moore, John Wagner & Alan Grant
"Notes pour une histoire de guerre" de Gipi
"Philippe Henriot" de Christian Delporte
"Pirates ! l'art du détournement culturel" de Sophie Pujas
"Potlach" de Marcos Prior & Danide
"Tous les hommes du roi" de Robert Penn Warren

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=