Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Simon et Théodore
Mikael Buch  novembre 2017

Réalisé par Mikael Buch. France. Comédie dramatique. 1h24 (Sortie le 15 novembre 2017). Avec Félix Moati, Nils Othenin-Girard, Mélanie Bernier, Audrey Lamy, Philippe Rebbot, Jean-Charles Clichet, Caroline Gay et Victor Haïm.

Après avoir vu son premier film plus que prometteur, "Let my people go", on avait suggéré à Mikael Buch de ne pas rejoindre "la voie consensuelle" du cinéma art et essai français et de poursuivre dans les à-côtés, hors des routes banalisées.

À l'issue de "Simon et Théodore", on sera définitivement rassuré. Mikael Buch n'est pas un cinéaste commun et porte en lui, tout comme ses personnages, une vraie étrangeté.

Si l'on résume son film comme la rencontre improbable de Simon, un jeune homme à l'extrême limite du bord de la ligne, et de Théodore, un ado perdu dans la recherche d'un père hypothétique, on se doute que ceux qui se méfieront de la si dévoyée expression "rencontre improbable" seront légion. Et pourtant, pour une fois, ce n'est pas un cliché.

Car, rien n'a de sen commun dans "Simon et Théodore" de Mikael Buch. Il suffit de voir la tête de Théodore (Nils Othenin-Girard), cette bouille elle aussi peu commune, avec ses grands cheveux filasses, ses dents bizarres et sa bonne tête de têtu rêveur.

Il suffit d'ajouter qu'il prépare sa bar-mitzvah sans que sa mère ne soit au courant et ne soit liée au judaïsme que par le père de Simon. D'ajouter encore que celle qui l'assiste dans ses études judaïques est Rivka, une jeune rabbine (Mélanie Bernier), enceinte de surcroît...

En voyant "Simon et Théodore", on n'est pas plié de rire, mais en y repensant, on se dit qu'avec ses drôles de personnages, ses digressions et ses bifurcations dans un Paris formidablement fait pour digresser et bifurquer, on se dit qu'on a peut-être vu la comédie de l'année.

Mikael Buch, c'était déjà le cas dans "Let my people go", sait trouver et choyer ses comédiens. En mère affolé de Théodore et en uniforme de vigile, Audrey Lamy crève l'écran.

Pareil pour Philippe Rebbot qui joue le père recherché. Un père totalement pitoyable, tragiquement lamentable, mais qu'il sait en deux temps trois mouvement rendre sacrément humain. Et l'on n'oubliera pas d'évoquer Jean-Charles Clichet, en collègue d'Audrey Lamy, pour dire qu'il a tout d'un futur grand second rôle, voir d'un Berléand ou d'un Darroussin...

Et puis, il y a Simon (Félix Moati), ce personnage dont on a déjà dit qu'il est très loin dans la "borderlignité". C'est justement lui le géniteur de Rivka et cela tombe bien pour que l'histoire retombe sur ses pieds. Félix Moati, qui, pour l'heure, laissait un peu sceptique, est ici dans la lignée du Patrick Dewaere de "Série Noire". Quand il se fracasse la tête contre tous les réverbères qui passent, on y croit vraiment.

Film chantourné, qui s'étend et se rétracte à tous les coins de rue, qui déborde de son scénario sans jamais chercher à le résoudre,

"Simon et Théodore" de Mikael Buch est un joli moment de cinéma qui en appelle d'autres de la part d'un réalisateur qui a fait la Fémis mais ne semble pas trop en avoir souffert.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 septembre 2018 : Un été sans fin

On n'est pas trop mal sous le soleil de septembre. Il faut bien cela pour faire oublier un peu l'actualité politique et sociale. Pour se détendre, voici notre petit programme culturel hebdomadaire, notamment avec de la musique, des spectacles à foison, la rentrée des expositions, une sélection de films et toujours de la littérature. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Let my children hear Mingus" de Géraud Portal
"Joy as an act of resistence" de Idles
"Move through the dawn" de The Coral
"Reiði" de Black Foxxes
"Rising, la fin de la tristesse" de Blaubird
"Idomeni" de No Mad ?
"Sun on the square" de The Innocence Mission
et entre livre et musique "Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe

et toujours :
"June" de Brendon Anderergg
"Comme de Niro" de Madame Robert
"Neige à Londres" de Eles
Retour sur la 28eme édition du Festival de la Route du Rock de Saint Malo
Interview avec Judith Owen en concert le 17 septembre au 3 Baudets
le Rock chic de Thomas Breinert, découverte à prolonger par l'écoute de la session acoustique.

Au théâtre :

les nouveautés :
"Infidèles" au Théâtre de la Bastille
"Dialogue aux Enfers" au Théâtre de Poche-Montarnasse
"Le C.V. de Dieu" à la Pépinière Théâtre
"Signé Dumas" au Théâtre La Bruyère
"Solaris" au Théâtre de Belleville
"L'éternel premier" à La Pépinière Théâtre
"1830 Sand Hugo Balzac : tout commence..." au Théâtre Essaion
"Galilée, Le Mécano" au Théâtre de la Reine Blanche
"Vipère au poing" au Théâtre Le Ranelagh
"4.48 Psychose" au Théâtre La Croisée des Chemins
les reprises :
"La Nostalgie des blattes" au Théâtre du Petit Saint-Martin
"Cyrano de Bergerac" au Théâtre Le Ranelagh
"Une ombre dans la nuit" au Théâtre Le Ranelagh
"La Loi des Prodiges" au Théâtre du Petit Saint Martin
"Gérémy Crédeville - En vrai le titre on s'en fout" à la Comédie de Paris
"Fabrice Petithuguenin - C'est compliqué" au Théâtre Le Bout
"Manon Mezadorian - Pépites" au Théâtre du Marais
et la chronique des autres spectacles de septembre

Expositions avec :

"Picasso : Chefs d'oeuvre !" au Musée national Picasso
"Country Life - Chefs d'oeuvre de la Collection Mellon" au Musée de la Chasse et de la Nature

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Leave No Trace" de Debra Granik
"L'Amour est une fête" de Cédric Anger
"Sugarland" de Damon Gameau
Oldies but goodies avec : "Rue des Cascades" de Maurice Delbez en version remastérisée
Ciné en bref avec :
"Blackkklansman" de Spike Lee
"Whitney" de Kevin Macdonald
"Photo de famille" de Cecilia Rouaud
"Bonhomme" de Marion Vernoux
et la chronique des autres sorties de septembre

Lecture avec :

"Au loin" de Hernan Diaz
"Beach Boys, un été sans fin" de Jean Emmanuel Deluxe
"Federica Ber" de Mark Greene
"K.O." de Hector Mathis
"L'extase totale" de Norman Ohler
et toujours :
"Ce que l'homme a cru voir" de Gautier Batistella
"Dans la chambre noire" de Susan Faludi
"L'écart" de Amy Liptrot
"La femme à part" de Vivian Gornick
"Sous les branches de l'udala" de Chinelo Okparanta
"Wild side" de Michael Imperioli

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=