Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Au Pont du Rock 2005
AS Dragon - Saez - Alpha Blondy - Laetitia Sheriff - Inner Terrestrials - Tokyo Sex Destruction - Bertignac - Neurotic Explosion - Nouvel R  (Malestroit)  30 juillet 2005

Au Pont du Rock à Malestroit : un des derniers festivals de l'été à rester sur une seule journée et offrir pendant plus de 10 heures le résultat d'un an de travail d'organisation avec une affiche de 11 groupes mêlant stars internationales et découvertes de la région. Un vrai exploit pour l'association Aux Arts Etc dans cette petite ville dont le stade a été requisitionné pour l'evenement.

Nouvel R est chargé d'ouvrir le bal avec leur hiphop percutant. Human beatbox, flow, basse et machines pour un démarrage de festival un peu laborieux malgré l'energie deployée par les 7 membres du groupe. Les festivaliers arrivent tout doucement et il faut un certain temps pour qu'ils rentrent dans le rythme.

Fidèles des festivals bretons, les parisiens d'AS Dragon, tout juste après la sortie de leur dernier album salué par les critiques, ne faillissent pas à leur réputation.

Emmenés par une Natacha omniprésente sur le devant de la scène et vêtue simplement de quelques morceaux de gaffer pendant la moitié du concert, les quatre musiciens enchaînent les titres de rock brut devant des spectateurs de plus en plus nombreux.

Toujours autant de puissance et de pêche dans les anciens et les nouveaux morceaux mais malheureusement, à cette heure, le public n'est pas forcément prêt à remuer comme ils devraient.

Vivement qu'un festival les programme un peu plus tard pour que l'ambiance s'échauffe !

Retour sur la scène Grenouille avec Neurotic Explosion. Du punk rock enervé de Saint Brieuc avec des paroles engagées et des rythmes efficaces. Un passage percutant sous le chaud soleil de Malestroit.

Déjà vu la semaine dernière aux Vieilles Charrues où il avait conquis le public par sa sympathie, Bertignac revient en Bretagne en ce début de soirée.

Là encore, désinvolture, gentillesse pour un mélange de reprises de Téléphone et de nouvelles chansons joliment présentées.

Un show impeccable et tellement simple.

Juste en face dans un timing impeccable s'installe Laetitia Shériff, mi-lilloise, mi-rennaise, souvent taxée de PJ Harvey française, qui mêle harmonieusement le rock sec de la susnommée aux ambiances relaxantes proches du trip hop.

Set impeccable avec à la guitare le virtuose Olivier Mellano et pour la batterie un enfant du pays en la personne de Gaël Desbois.

Comme d'habitude, tout le monde se retourne vers la grande scène pour applaudir l'arrivée de Damien Saez.

5 ans après le grand succès commercial de Jeune et Con, il est toujours là pour chanter ses textes tourmentés de sa voix ecorchée. Et c'est un show efficace et terriblement bruyant qu'il propose à la foule de Malestroit qui se met enfin à bouger devant le très grand plateau monté pour l'occasion.

Entre les fans des premiers rangs et les curieux qui s'approchent en entendant le gros son, et malgré les indélicats mécontents du concert, la mayonnaise prend et le concert marque un moment fort du festival.

Quelques minutes plus tard, tout juste à la fin du soundcheck, les londoniens d'Inner Terrestrials commencent leur concert par ce qui semble représenter tout à fait leur style : un mélange de punk matiné de rythmes reggae.

Un revival punk et même une reprise survoltée de Bob Marley.

Encore une surprise que le pont du rock nous offre quand le groupe s'arme d'une flute pour une chanson atypique.

Depuis Sublime, on n'avait rarement vu pareil mélange fort bien mené.

Têtes d'affiche, Fishbone investit la grande scène sous les cris du public.

Malheureusement ce qui était présenté comme un des meilleurs groupes du monde sur scène est plutôt décevant. L'affaire est bien menée mais l'ensemble manque un peu de rythme. Les instruments affluent, Fishbone mélange cuivre et rythmique habituelle mais non, décidément, le charme n'arrive pas et c'est sans trop de regret qu'il est temps de se retourner vers la petite scène où les espagnols de Tokyo Sex Destruction débarquent pour réchauffer le public avec un garage rock surpuissant.

Il reste des forces aux pogoteurs et la foule semble déchainée sur les rythmes basiques mais efficaces du groupe.

Dernière tête d'affiche, Alpha Blondy est le plus attendu de la soirée. Concert classique du showman, avec danseuses et excellents musiciens. Les fans sont aux anges, à l'image du premier rang, les yeux rivés sur leur idole.

Aucune surprise mais un bon concert et un personnage à voir.

Encore une occasion manquée de voir X Makeena, programmés en dernier, car la fatigue se fait sentir et il faut rentrer.

Décidément le Pont du Rock, pour la 15ème année, reste une journée incontournable dans les festivals de l'été. Surprises, valeurs sûres, une belle programmation pour un bien joli festival.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Va chercher la police de AS Dragon
AS Dragon en concert au Festival Schmoul 2004
AS Dragon en concert au Festival RocknSolex 2004
AS Dragon en concert au Festival Solidays 2004 (samedi)
AS Dragon en concert au Festival Festa Dies 2004
AS Dragon en concert au Festival Solidays 2005 (samedi)
AS Dragon en concert à l'Elysée Montmartre (Soirée Tricatel) (7 décembre 2005)
L'interview de AS Dragon ( mars 2004)
L'interview de AS Dragon (19 mai 2005)
Saez parmi une sélection de singles (mai 2008)
La chronique de l'album Varsovie - L'Alhambra - Paris de Saez
Alpha Blondy en concert au Festival Solidays 2004 (vendredi)
Alpha Blondy en concert au Festival Jardin du Michel #10 (édition 2014)
La chronique de l'album Codification de Laetitia Sheriff
La chronique de l'album Games Over de Laetitia Shériff
La chronique de l'album Pandemonium, Solace and Stars de Laetitia Shériff
Laetitia Sheriff en concert au Festival de Dour 2004 (jeudi)
Laetitia Sheriff en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Vendredi)
Laetitia Sheriff en concert à La Péniche (dimanche 10 octobre 2010)
Laetitia Sheriff en concert au Nouveau Casino (jeudi 17 décembre 2014)
Laetitia Sheriff en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Vendredi 3
L'interview de Laetitia Shériff (mardi 14 octobre 2014)
Tokyo Sex Destruction en concert au Nouveau Casino (17 octobre 2005)
Tokyo Sex Destruction en concert au Festival Maroq'n roll 2006 (jeudi)
Tokyo Sex Destruction en concert au Fil (vendredi 4 février 2011)
L'interview de Tokyo Sex Destruction (17 octobre 2005)
La chronique de l'album Live power trio de Louis Bertignac
Bertignac en concert au Festival des Vieilles Charrues 2005 (samedi)
Bertignac en concert au Festival des terre-Neuvas Bobital 2008 - Vendredi
Bertignac en concert au Festival Les Francos Gourmandes #3 (édition 2014) - samedi 14 juin
La chronique de l'album Tout va bien de Nouvel R
Nouvel R en concert au Festival FNAC Indétendances 2010 (vendredi 30 juillet 2010)

En savoir plus :

Nouvel R : nouvelr.over-blog.com
AS Dragon : www.asdragon.com
Laetitia Sheriff : www.naive.fr
Bertignac : www.sonymusic.fr/bertignac
Saez : www.damiensaez.com
Fishbone : www.sonymusic.com
Tokyo Sex Destruction : www.dimmak.com/tokyosexdestruction
Alpha Blondy : www.alphablondy.info

Crédits photos : Fred (plus de photos)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Laetitia Sheriff (14 octobre 2014)


# 29 mars 2020 : On continue à s'égayer le cerveau

On attaque la troisième semaine de confinement. On ne va pas baisser les bras, et nous vous proposons encore un joli contenu histoire de s'oxygéner le cerveau comme on peut. C'est parti.

Du côté de la musique :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds
et toujours :
"La course" de Bon Voyage Organisation
"Où ça en est ?" de Ceylon
"Blossom" de Coralie Royer
"Brothers of string" de Duplessy & the Violins of the World
"Atomised single" de Gogo penguin
"Onkalo" de Julie Campiche Quartet
"Single carry me home" de Kokoroko
"The pain, the blood and the sword" de Lion's Law
"Five for five" de Michael Fine
"Mon étrangère" de Valentin Vander

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
une comédie contemporaine avec la captation de la création originelle de "Art"
du boulevard avec :
le streaming de "Fleur de cactus"
le streaming de "Jo"
un classique revisité avec la captation de "Peer Gynt"
une évocation de l'univers de Lewis Caroll avec la captation de "Lewis versus Alice"
dans la rubrique "Au Théâtre ce soir" :
"Peau de vache"
avec Sophie Desmarets
et "La Puce à l'oreille" avec Louis de Funès
une gourmandise pour fan addict avec Fabrice Luchini en vidéo dans "Le point sur Robert"
et des spectales à voir ou a revoir en DVD :
"Le Paradoxe amoureux"
"Dieu habite Dusseldorf"
"ABC D'airs"

Expositions :

en toute tranquillité mais musicales avec sur le Musée de la Sacem :
"L'Opérette" de son Age d'or à la Belle Epoque au regain d'engouement avec sa réactivation par des compagnies contemporaines tels "Azor" et "La Grande duchesse de Gerolstein"
et celle dédiée à son roi "Jacques Offenbach"
au Musée de la Monnaie de Paris :
la visite virtuelle des collections permanentes et la visite de sa dernière exposition en date "Kiki Smith"
et passer les frontières avec la visite virtuelle des collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

Ciné-Club at home avec :
"Blue Velvet" de David Lynch
"Casanova" de Federico Fellini
"Les 39 marches" d'Alfred Hitchock
le téléfilm "Paris Best" de Philippe Lioret
et des films récents sortis en DVD :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
"Alice et le maire" de Nicolas Pariser
"Noura" de Hinde Boujemaa

Lecture avec :

"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot
et toujours :
"Confession téméraire" de Anita Pittoni
"L'âne mort" de Chawki Amari
"L'archipel des larmes" de Camilla Grebe
"Riposte" de David Albertyn
"Temps noirs" de Thomas Mullen
"Toute la violence des hommes" de Paul Colize
"Une île sur la Volga" de Iwan Lépingle

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=