Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festen
Ateliers Berthier  (Paris)  novembre 2017

Performance fimlmique d'après l'oeuvre éponyme de Bo Hansen et le film de Thomas Vinterberg et Mogens Rukov, mise en scène de Cyril Teste, avec Estelle André, Vincent Berger, Hervé Blanc, Sandy Boizard (en alternance Marion Pellissier), Sophie Cattani, Bénédicte Guilbert, Mathias Labelle, Danièle Léon, Xavier Maly, Lou Martin-Fernet, Ludovic Molière, Catherine Morlot, Anthony Paliotti, Pierre Timaitre et Gérald Weingand.

Dans la une grande famille bourgeoise, il y a la grand-mère illuminée (Danièle Léon), la mère épouse soumise (Catherine Morlot), le frère aîné belliqueux et violent (Anthony Paliotti), la fille hypersensible (Sophie Cattani) et le fils en quête de résilience (Mathias Labelle) qui, peu après le suicide de la jumelle de celui-ci, se retrouvent pour célébrer l'anniversaire du père pater familias dominateur (Hervé Blanc).

Telle est la situation de "Festen" issue du scénario écrit par Mogens Rukov et Thomas Vinterberg pour le film éponyme réalisé par ce dernier, un des co-fondateurs du mouvement Dogme95, récompensé en 1998 par le Prix spécial du jury du Festival de Cannes et devenu culte comme l'un des opus phare dudit dogme, qui décline les thèmes classiques de la violence intra-familiale et le dévoilement du secret de famille et que met en scène Cyril Teste dans la veine de son précédent spectacle "Nobody" en hybridant théâtre et cinéma.

Le recours à la vidéo dans le théâtre n’est certes pas nouveau. Né dans les années 1970 avec le précurseur Frank Castorf, il est toujours pratiqué de manière récurrente par les metteurs en scène contemporains majeurs dont, entre autres, Krzysztof Warlikoswki et Ivo von Hove.

Toutefois Cyril Teste s'en réfère au défunt Dogme 95 en s'arc-boutant sur l'épiphénomène de la nouvelle vague danoise qui, hors de son impact médiatique inital n'a guère eu d'impact significatif, et les dix commandements du "voeu de chasteté" danois prônant un ascétisme cinématographique en termes de moyens esthétiques et de sobriété formelle pour revenir à une authenticité naturaliste et opposer l’illusion réaliste dans le cadre d'une opposition au film d’illusion spectaculaire hollywoodien.

Ainsi a-t-il conceptualisé sa "Charte de la performance filmique" ordonnée autour de règles présidant à un "théâtre en train de se faire" avec des images tournées et mixées en temps réel qui ni au fond ni en la forme ne s'inscrit dans cet héritage dogmatique. Car le spectacle proposé, une narration en quatre actes qualifiés de chapitres, se présente comme une grosse machine technologique, au demeurant maîtrisée, qui ne laisse pas place à l'improvisation car précisément écrit.

Cela étant, il appartient à chacun d'apprécier la pertinence du procédé et la valeur ajoutée de la projection continue d'images qui superpose à la vision d'ensemble panoramique les effets cinétiques du hors champ et, surtout, du zoom, tout comme l'effet déréalisant de la sonorisation des officiants.

Dans un décor de salle à manger cossue aux cimaises latérales amovibles pour dégager deux autres espaces scéniques élaboré par Valérie Grall surplombé d'un écran géant, le spectacteur pourra apprécier le jeu sensible tout en humeurs et émotions des acteurs dirigés au cordeau par Cyril Teste - avec une mention spéciale Mathias Labelle entre douleur, folie et onirisme - qui réussit à créer, nonobstant, en grande proximité avec ceux-ci, la présence invasive et quasi continue de deux cameramans sur le plateau, une atmosphère aussi immersive que délétère qui sied à ce drame familial.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 mars 2019 : Que la culture coule à flots

Tels les litres de Guinness qui ne manqueront pas d'innonder toute l'Irlande et même le monde entier à l'occasion de le Saint Patrick, voici notre sélection hebdomadaire culture qui se déverse dans vos yeux et vos oreilles curieux et gourmands.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Frédéric Lo autour de son album "Hallelujah!"
"Data Mirage Tangram" de The Young Gods
"Grand casino" de Manu Lanvin & The Devil Blues
Rencontre avec Mass Hysteria
"Boccherini" de Ophélie Gaillard, Sandrine Piau et Ensemble Pulcinella
"Le dilettante d'Avignon, Jacques Fromental Halévy" de Orchestre Régional Avignon-Provence et Michel Piquemal
"The golden fascination" de Richard Andrews
"10 ans plus tarés" de Fastened Furious
"14th boyz EP" de Fastlanes
King Child, Mouse Dtc, Innvivo dans une sélection de EP et singles
"Iggy Salvador" de Dj Zebra
"Erik Trufaz Quartet en concert à l'Aéronef
Tamino à l'Aéronef de Lille
Patrick Coutin est de retour, à retrouver en concert privé et en entretien
et toujours :
"A la lisière" de Clarika
"La disparition d'Everett Ruess" de Emmanuel Tellier
"Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons" de Ensemble Aedes, Les Siècles, Mathieu Romano
"Look ahead" de Fred Nardin Trio
"Connecting the dots" de Guy Mintus Trio
"Soistices" de Heaume Mortal
"Just about anything is possible" de Inred
"Mon héroïne EP" de Kyrie Kristmanson
"A walk above clouds EP" de Line
"Arabella EP" de Arabella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Pays lointain" au Théâtre national de l'Odéon
"Qui a tué mon père" au Théâtre de la Colline
"En se couchant, il a raté son lit" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Veillée de famille" au Théâtre du Rond-Point
"La Mort (d')Agrippine" au Théâtre Dejazet
"Oncle Vania" au Théâtre du Nord-Ouest
"Anaïs Nin, une de ses vies" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Apocalypse bébé" au Théâtre Paris-Villette
"Madame Pink" au Théâtre du Rond-Point
"Philippe Meyer - Ma radio, histoire amoureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Café Polisson" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Eldorado Dancing" à la Ferme Le Bel état à Guyancourt
des reprises:
"Place des Héros" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"Les Damnés" à la Comédie française
"La Légende de Bornéo" au Théâtre de l'Atelier
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"Je parle à un homme qui ne tient pas en place" au Théâtre de Nesle
"Dans les jardins de Carlos et Nestor" au Théâtre de Nesle
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Théâtre Lepic
"Cabaret Siméon" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mars

Expositions avec :

"L'Orient des peintres" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Le Corps sauvage" de Cheyenne-Marie Carron
"Leur souffle" de Cécile Besnault et Ivan Marchika
et la chronique des autres sorties de mars

Lecture avec :

"Desh" de Tofépi
"Firebird" de Thomas Harnois
"Guillaume le Conquérant / Léonard de Vinci" de David Bates / Carlo Vecce
"Iggy Salvador" de Antoine Zebra
"Lincoln au Bardo" de Georges Saunders
"Oyana" de Eric Plamondon
"Rendez vous à Samarra" de John O'Hara
et toujours :
"Un certain Paul Darrigand" de Philippe Besson
"Après" de Nikki Gemmell
"Boy erased" de Garrard Conley
"L'ombre de la baleine" de Camilla Grebe
"Les gratitudes / Mon père" Delphine de Vigan / Grégoire Delacourt
"Les suppliciées du Rhône" de Coline Gatel
"Tu finiras clochard comme ton Zola / Nouvelles morales provisoires" de Philippe Val / Raphaël Enthoven"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=