Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
Anaïs - La Crevette d’Acier - Amélie-les-crayons  (Paris Plage)  13 août 2005

Au programme de cette 8ème journée du Festival indétendances de la FNAC : Anaïs, La Crevette d'Acier et Amélie-les-crayons.

Tous trois ont comme point commun, outre le fait d'interpréter leurs morceaux en français, de savoir se mettre en scène de façon quasi théâtrale.

A 18h30, Anaïs débarque, guitare à la main, pour un "One Woman Show".

Portant un T-Shirt rouge frappé aux armes du club de football de la capitale et sous-titré : "Pas Sûr de Gagner", un shilom doré en pendentif, le ton est donné.

Anaïs interprète un répertoire de morceaux dont les textes sont un vrai régal d'humour décalé. Les sonorités sont plutôt rock, et la voix (qu'elle sample à loisir afin d'enregistrer des boucles sur lesquelles elle peut intervenir en surimpression vocale) est capable des plus jolies mélodies comme des râlements les plus trash.

Anaïs déroule en concert les morceaux qui composent son album The Cheap show, et c'est un régal de découvrir des titres à l'humour corrosif comme "Christina" qui raconte l'histoire d'une infirmière adultère et qui, comme un juste retour de bâton, finira à l'hôpital à la fin de l'histoire. "Le rap collectif" est une parodie très drôle de ce genre musical, ou encore "Linda Molay" en référence à une certaine chanteuse canadienne.

Anaïs vise bien et touche juste là où il faut.

A la fois surprenante, touchante et pas du tout "politiquement correcte" cette jeune chanteuse a assurément beaucoup de talent. Foncez la découvrir !

Vers 20h : dans un registre théâtral plus poétique mais tout aussi drôle, Jacky, Jean-Claude, Michel et Monique, les membres de La Crevette d'Acier débutent leur concert en nous invitant à les rejoindre pour une croisière "A la dérive…".

Jean-Claude et Michel jouent les stewards de charme alors que Jacky reste plus sagement à la basse. Je ne décrirai pas qui fait quoi dans cette formation, chacun faisant un peu tout avec beaucoup de talent…

La voix de Monique est splendide, et en fermant les yeux on se prend à imaginer une chanteuse lyrique dans un bal guinguette.

Les textes des morceaux nous transportent dans des paysages tantôt urbains, tantôt champêtres mais toujours poétiques : quand Michel se lance dans une cartographie céleste, il commence par positionner la grande ours, puis la petite ours et abandonne sa tâche en nous parlant de tous les autres ours…

On accepte avec énormément de plaisir l'invitation au voyage de La Crevette d'Acier. Alors, bouclez vos bagages, confiez votre chien à garder, coupez l'eau et le gaz et préparez vous pour le départ !

21h : veste de kimono noir cintré au niveau du buste, pantalon ample et rouge, Amélie-les-crayons entre pieds nus sur scène, accompagnée de trois musiciens à la basse, à l'accordéon et au piano (en début de concert).

La voix sensuelle d'Amélie charme immédiatement le public masculin présent ce soir, et parmi eux un certain Anthony qui aura le privilège de monter sur scène lors du second morceau pour accompagner la chanteuse le temps de quelques pas d'une valse improvisée.

Mais pour autant, les filles ne sont pas en reste, même si elles sont souvent décrites comme des concurrentes d'Amélie (comme la femme de son "Docteur").

Amélie a su créer un univers visuel très poétique : un piano à queue ou pousse des coquelicots oranges, des costume de scène dessinés pour le spectacle, jusqu'au manche de la contrebasse en forme de cygne.

Tout ceci nous permet de glisser doucement dans son univers et d'en apprécier les détailles touchants et drôles.

En milieu du Concert, Amélie fait de nouveau signe à Anthony, toujours au premier rang, un coquelicot à la main, et l'invite à la rejoindre pour jouer cette fois le rôle de son fiancé à l'approche du mariage.

Il s'exécute, ce qui lui vaudra de faire partie des remerciements à la fin du spectacle.

Au final, l'interprétation est magnifique et la magie opère ; difficile donc de ne pas tomber sous le charme d'Amélie.

Et si vous avez écouté attentivement le dernier titre de ce concert, vous ne lui demanderez plus "Pourquoi Amélie les crayons ?".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The cheap show de Anais
Une 2ème chronique de l'album The cheap show de Anais
La chronique de l'album The Cheap Show - In your face de Anais
Anaïs parmi une sélection de singles (février 2007)
Anaïs parmi une sélection de singles (décembre 2007)
La chronique de l'album Hadestown de Anaïs Mitchell
La chronique de l'album Tête de mule de Anaïs Kaël
Anaïs en concert au Festival La Clef des Chants 2005 (dimanche)
Anaïs en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
Anaïs en concert au Festival Les Eurockéennes 2006 (vendredi)
Anaïs en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Anaïs en concert à Denfert Rochereau (dimanche 21 juin 2009)
Anaïs en concert à Paléo Festival #34 (2009)
L'interview de Festival La route du rock 2004 (août 2004)
La conférence de presse de Anais (29 avril 2006)
La chronique de l'album Jusqu'à la mer de Amélie-les-crayons

En savoir plus :

Le site d'Anaïs
Le site de La Crevette d'Acier
Le site d'Amélie-les-crayons

Crédits photos : Laurent (Plus de photos sur Taste of Indie )


Laurent         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=