Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tout mais pas ça !
Edoardo Maria Falcone  novembre 2017

Réalisé par Edoardo Maria Falcone. Italie. Comédie. 1h27 (Sortie le 29 novembre 2017). Avec Marco Giallini, Alessandro Gassman, Laura Morante, Ilaria Spada, Edoardo Pesce, Enrico Oetiker, Carlo Luca de Ruggieri et Giuseppina Cervizzi.

Avec son premier long métrage, "Tout mais pas ça", Edoardo Maria Falcone, surtout connu comme scénariste, a fait mouche.

Comme toujours, quand on est face à une comédie transalpine réussie, se profile d'entrée la comparaison avec l'âge d'or de la comédie italienne.

Si la présence d'un Gassman pourrait accréditer une certaine parenté, il faut arrêter tout de suite la comparaison. Ici, on est face à un pur divertissement ne cherchant pas à plonger au cœur de la société italienne, encore moins dans sa composante populaire.

Tout juste pourra-t-on découvrir qu'il y a un "re-frémissement" pour la religion catholique chez les jeunes de la bourgeoisie urbaine. Encore faut-il tempérer la dimension sociologique, puisque cette foi nouvelle est suscitée par le très charismatique Alessandro Gassman, élégant barbu en tenue de clergyman moderne, plus prêcheur protestant que curé catho.

"Tout mais pas ça" d'Edoardo Maria Falcone a pour centre la famille d'un grand chirurgien un peu tyrannique - et totalement déchristianisé - qui, selon les règles de la comédie, va voir tout son petit monde s'effondrer. Tout commence par ce qui donne son titre au film : le "coming-out" de son fils.

La famille - encore uni- s'attend à la classique révélation de son homosexualité. Comme elle est forcément tolérante (elle convie même la domestique philippine à l'annonce de la grande nouvelle), il n'y a pas de problème... Sauf que l'aveu attendu n'est pas celui qu'on espérait.

Nombreux doivent être ceux qui ont déjà compris ce que le fils va dire, mais on laissera la surprise aux autres. Toujours est-il que cela va conduire au joli face à face entre Marco Giallini et Alessandro Gassman.

On verra qu'on est vraiment loin du temps de l'affrontement entre le matérialisme dialectique incarné par Peppone et le catholicisme militant personnifié par Don Camillo.

Ce qui fonctionne très bien, outre tous les ingrédients d'une bonne comédie familiale bourgeoise genre "Une famille formidable", c'est la belle relation qui s'établit entre les deux personnages et les discussions "en métaphysique facile" et en "transcendance pour les nuls" qui les opposent d'abord et finissent par les unir ensuite.

On comprend parfaitement l'irrésistible succès du film de l'autre côté des Alpes : le charisme des deux acteurs principaux (sans oublier la présence toujours magique de Laure Morante) permet aux Italiens de retrouver les débats de leur enfance nourrie au biberon papal.

Feel good comédie et gentille réflexion sur le sens de la vie, "Tout mais pas ça" d'Edoardo Maria Falcone devrait séduire les Français, qui, comme disait l'autre, sont des "Italiens de mauvaise humeur", à qui il faut justement ce genre de films pour esquisser enfin un large sourire.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=