Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les cendres d'Angela
Frank McCourt  (Editions Belfond)  octobre 2017

Né à Brooklyn de parents irlandais en 1930, Frank McCourt part pour l’Irlande à l’âge de quatre ans. A dix-neuf ans, il refait la traversée en sens inverse et s’installe à Manhattan. Il exerce divers métiers, sert un temps dans l’armée, avant d’entrer à l’université où il décroche un diplôme d’enseignant. Au terme d’une longue carrière d’enseignant, il connaît un succès phénoménal, à l’âge de soixante-six-ans, avec Les cendres d’Angela, publié déjà chez Belfond. Vingt ans plus tard, pour fêter cet anniversaire, son éditeur Belfond décide de republier son livre agrémenté d’une préface de Colum McCann.

Et c’est donc lui, Colum McClann qui nous parle le mieux de ce roman, nous expliquant que ce dernier a mieux vieilli que la plupart de ceux de la même époque, qu’on a du mal à croire qu’il a déjà vingt ans et surtout, qu’il n’a rien perdu de sa justesse. En 1997, cette autobiographie de Frank McCourt avait touché la France au cœur, réussissant à faire rire ses lecteurs même en ce qu’elle recèle de plus sombre.

Vingt ans plus tard, Colum McCann considère que ce magnifique livre est capable d’apporter un éclairage particulier sur notre situation, guère plus réjouissante. Quand McCourt dessinait l’histoire d’un immigré confronté à la pauvreté, la solitude et l’oppression, il n’imaginait pas que vingt ans plus tard tout serait encore là, symbolisé par la jungle de Calais.

"Prenez ce livre, nous dit Colum McCann. Lisez-le une fois de plus. Donnez-le à vos enfants. Prêtez-le à vos amis et ne comptez pas qu’ils vous le rendent. Laissez-le faire ses preuves encore vingt ans. Offrez-le à la bibliothèque de l’école. Distribuez-en quelques exemplaires au service de l’immigration. Posez-le, mine de rien, au bureau de l’aide sociale. Oubliez-le dans un TGV, apportez-le à Pôle emploi, dans la file d’attente. Utilisez-le comme une arme, de la même façon qu’il faut se servir de la littérature pour développer notre imagination et stimuler notre empathie."

Car oui, Les cendres d’Angela est un très grand livre que je me réjouis d’avoir dans ma bibliothèque, un véritable phénomène littéraire mondial, une œuvre devenue culte à (re)découvrir.

Les cendres d’Angela, ce sont les mémoires de Frank McCourt, dans l’Irlande du sud des années 30 et 40, celles de la crise venant des USA. C’est l’histoire de sa famille qui quitta New York après le décès de sa jeune sœur. C’est l’histoire de la mort aussi qui rode tout le long du livre, venant frapper de nouveau à la porte des McCourt.

Frank grandit dans le dénuement total, la grande pauvreté, que son livre décrit avec une grande minutie. Son enfance n’est que manque, il ne mange pas à sa faim, vit dans le froid et sans aucun confort passant de bidonvilles en bidonvilles. Son père, c’est l’alcool qui le ronge, il enchaîne les périodes de chômage dans cette Irlande sans avenir. Sa mère, elle, aimante auprès de ses nombreux enfants, fait tout pour leur offrir le maximum, bien peu malheureusement. Elle mendie quand son mari s’en va dépenser le peu d’argent qu’il gagne dans les bars.

Frank n’a qu’une obsession, il ne rêve que d’une chose, retourner et retrouver le pays qu’il a quitté, l’Amérique qui le verra réussir plus tard. Le livre est dur bien sûr, souvent triste, nous mettant le cœur aux bords des yeux très souvent mais sans jamais tomber dans le misérabilisme.

Ce qui est magnifique à la lecture de ce texte, c’est aussi de voir que l’auteur n’éprouve aucune rancœur et rancune vis-à-vis de ce qu’il a vécu. Il dépeint sa famille avec beaucoup de bienveillance malgré les problèmes liés à l’alcool de son père et les gestes violents de son frère. Ce livre est une leçon de vie, vu par un enfant puis un adolescent qui s’est construit dans la difficulté.

Frank McCourt nous touche par les souvenirs aimants qu’il a conservés de ses parents et surtout par le portrait plein de tendresse qu’il nous dresse de sa maman. Jamais dans les larmes, toujours dans l’émotion, le lecteur tourne les pages en suivant ce petit garçon, en s’attachant à lui et à sa famille.

Les cendres d’Angela reste et restera un très grand livre que l’on continuera de lire encore pendant de longues décennies.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=