Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Apartments
Fête Foraine  (Microcultures Records)  novembre 2017

"I get tired of living / Or maybe I’m just tired of who I am/Failure blows away all your childish plans / But thank you for making me beg / Now I’d like to get out of my head" ("Thank you for making me beg")

"It’s the End of some fear, I’m a stranger to this life, things are changing all around here" ("End of some fear")

En 1996, Internet n’existait pas. Quand tu habitais à Charleville-Mézières, les liens avec les musiques undergrounds étaient plutôt ténus. Les disques, nous allions surtout les acheter à la Fnac à Reims et nous les découvrions via les Inrockuptibles, Magic ou la radio et plus particulièrement l’émission de Bernard Lenoir. C’est comme cela que j’ai découvert The Apartments. Je crois que j’ai adoré le groupe dès la première écoute. Comment ne pas succomber à la voix de Peter Milton Walsh, à l’élégance, la profondeur de son écriture et des arrangements surtout quand on place dans son panthéon des musiciens comme The Go-Betweens, groupe ami en provenance d’Australie ou The Auteurs ? Il me fallait tout écouter.

Je me souviens du chemin de croix que fut l’achat de Drift (qui était sorti 1993) et A Life Full Of Farewells (1995). Ecoute en boucles, larmes, ataraxie... Dégoter The Evening Visits… And Stays For Years (1985) semblait impossible et je ne parle même pas de ce Fête Foraine (dix chansons publiées sur ses disques antérieurs mais livrées dans des versions acoustiques et dénudées et enregistrées avec Peter Milton Walsh au chant et à la guitare, Chris Abrahams au piano et Miroslav Bukovsky à la trompette et au bugle), édité à l’époque à seulement 3.000 exemplaires et uniquement disponibles via mail-order. Sa recherche se transforma quelque temps en véritable quête du graal. Comme cette musique ne mérite pas d’être écoutée qu’autrement que sur disque, il n’était pas question de se la procurer via MP3 ou Streaming. Plutôt rien et tant pis.

Les temps ont changé, on peut quasiment tout écouter sans quitter son fauteuil mais vous imaginez mon bonheur à l’annonce de la réédition de ce disque via Microcultures (avec une remasterisation par Don Bartley, déjà à l’œuvre sur le disque original, des photos inédites de Bleddyn Butcher (photographe pour Nick Cave...) et un superbe artwork retravaillé à partir de la pochette originale par Pascal Blua).

Dès les premières notes de "What’s the morning for", la magie opère, forcément. Comment en pourrait-il en être autrement ? L’émotion est là palpable, entre chaque note, entre chaque mot. Les versions sont certes plus dépouillées mais la musique n’y perd nullement. La formation guitare-voix-piano va parfaitement à l’écriture de l’Australien (certains titres comme "Thank You For making Me Beg", "Knowing you were loved", "Not Every Clown Can Be In The Circus", "End Of Some Fear" (avec sa citation à Erik Satie) y gagnent même presque au passage). Ressortir ce Fête Foraine, c’est plus que lui redonner une seconde jeunesse, c’est permettre à tous ceux qui ne connaissent pas cette magnifique musique de la découvrir. Alors un grand merci à Microcultures...

44 minutes d’un immense enchantement, pour un disque qui sonne, semblablement à l’intégralité de la discographie du groupe, comme un chef-d’œuvre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album In and out of the light de The Apartments
The Apartments en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (lundi 3 décembre 2012)
The Apartments en concert à La Gaîté Lyrique (mercredi 23 septembre 2015)
The Apartments en concert au Grand Mix (mardi 22 septembre 2015)
L'interview de The Apartments (mardi 4 décembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de The Apartments
Le Bandcamp de The Apartments
Le Soundcloud de The Apartments
Le Facebook de The Apartments


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=