Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Apartments
Fête Foraine  (Microcultures Records)  novembre 2017

"I get tired of living / Or maybe I’m just tired of who I am/Failure blows away all your childish plans / But thank you for making me beg / Now I’d like to get out of my head" ("Thank you for making me beg")

"It’s the End of some fear, I’m a stranger to this life, things are changing all around here" ("End of some fear")

En 1996, Internet n’existait pas. Quand tu habitais à Charleville-Mézières, les liens avec les musiques undergrounds étaient plutôt ténus. Les disques, nous allions surtout les acheter à la Fnac à Reims et nous les découvrions via les Inrockuptibles, Magic ou la radio et plus particulièrement l’émission de Bernard Lenoir. C’est comme cela que j’ai découvert The Apartments. Je crois que j’ai adoré le groupe dès la première écoute. Comment ne pas succomber à la voix de Peter Milton Walsh, à l’élégance, la profondeur de son écriture et des arrangements surtout quand on place dans son panthéon des musiciens comme The Go-Betweens, groupe ami en provenance d’Australie ou The Auteurs ? Il me fallait tout écouter.

Je me souviens du chemin de croix que fut l’achat de Drift (qui était sorti 1993) et A Life Full Of Farewells (1995). Ecoute en boucles, larmes, ataraxie... Dégoter The Evening Visits… And Stays For Years (1985) semblait impossible et je ne parle même pas de ce Fête Foraine (dix chansons publiées sur ses disques antérieurs mais livrées dans des versions acoustiques et dénudées et enregistrées avec Peter Milton Walsh au chant et à la guitare, Chris Abrahams au piano et Miroslav Bukovsky à la trompette et au bugle), édité à l’époque à seulement 3.000 exemplaires et uniquement disponibles via mail-order. Sa recherche se transforma quelque temps en véritable quête du graal. Comme cette musique ne mérite pas d’être écoutée qu’autrement que sur disque, il n’était pas question de se la procurer via MP3 ou Streaming. Plutôt rien et tant pis.

Les temps ont changé, on peut quasiment tout écouter sans quitter son fauteuil mais vous imaginez mon bonheur à l’annonce de la réédition de ce disque via Microcultures (avec une remasterisation par Don Bartley, déjà à l’œuvre sur le disque original, des photos inédites de Bleddyn Butcher (photographe pour Nick Cave...) et un superbe artwork retravaillé à partir de la pochette originale par Pascal Blua).

Dès les premières notes de "What’s the morning for", la magie opère, forcément. Comment en pourrait-il en être autrement ? L’émotion est là palpable, entre chaque note, entre chaque mot. Les versions sont certes plus dépouillées mais la musique n’y perd nullement. La formation guitare-voix-piano va parfaitement à l’écriture de l’Australien (certains titres comme "Thank You For making Me Beg", "Knowing you were loved", "Not Every Clown Can Be In The Circus", "End Of Some Fear" (avec sa citation à Erik Satie) y gagnent même presque au passage). Ressortir ce Fête Foraine, c’est plus que lui redonner une seconde jeunesse, c’est permettre à tous ceux qui ne connaissent pas cette magnifique musique de la découvrir. Alors un grand merci à Microcultures...

44 minutes d’un immense enchantement, pour un disque qui sonne, semblablement à l’intégralité de la discographie du groupe, comme un chef-d’œuvre.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

The Apartments en concert à Théâtre des Bouffes du Nord (lundi 3 décembre 2012)
The Apartments en concert à La Gaîté Lyrique (mercredi 23 septembre 2015)
The Apartments en concert au Grand Mix (mardi 22 septembre 2015)
L'interview de The Apartments (mardi 4 décembre 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de The Apartments
Le Bandcamp de The Apartments
Le Soundcloud de The Apartments
Le Facebook de The Apartments


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 21 octobre 2018 : Réchauffement culturel

Pollution, pesticides, réchauffement climatique, guerres, brexit, cum-ex. A notre manière, chez Froggy's Delight, on essaie de lutter contre toute cette morosité avec notre petite sélection culturelle histoire de se réchauffer le coeur et les neurones. C'est parti :

Du côté de la musique :

"K A N A P S" de EuTéPé
"Radiate" de Jeanne Added
"Their Prime" de Jo Passed
"In our circle" de Rivulets
"Mount pleasant" de Smoove & Turrell
"Common wealth" de The 10:04s
"Schaum" de Unhappy birthday
Rencontre avec Vanessa Philippe, autour de son album "A l'abri du vent". le tout accompagné de la première partie de la session acoustique de Vanessa Philippe et Fredda
"Forces" de Arca
"Les portes du paradis" de Dani Terreur
"Par mon nom EP" de Nawel Ben Kraiem
"Enfant du vide" de Pandore
Compte rendu du festival Ellipse à Toulouse avec Derinëgolem - Drame - Zombie Zombie - Gareth Dickson - Petit fantôme - Franky Goes To Pointe à Pitre - Halo Maud - Moodoïd
et toujours :
"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Dom Juan ou Les Limbes de Molière" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Je parle à un homme qui ne reste pas en place" au Théâtre du Rond-Point
"Les vagues, les amours, c'est pareil..." au Centquatre
"L'Architecte et l'Empereur d'Assyrie" au Théâtre Darius Milhaud
"Jester Show" au Théâtre Les Déchargeurs
"Au nom du père, du verre... Et paf par terre !" à la Maison des Métallos
"Cyrano" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Je viens de nulle part et c'est loin de Paris" au Théâtre La Croisée des Chemins
"L'Apocalypse de Jean" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"C'est pourtant simple !" au Théâtre d'Edgar
"Une vie de pianiste" à la Comédie Bastille
les reprises :
"Au menu, amours de saison" au Théâtre de l'Epée de Bois
"La Cerisaie, variations chantées" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Popeck - Même pas mort !" au Théâtre L'Archipel
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre du Petit Montparnasse
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Transmission/Transgression - Maître et élèves dans l'atelier" au Musée Bourdelle
"Ossip Zadkine - L'instinct de la matière" au Musée Zadkine
"Zao Wou Ki - L'espace est silence" au Musée d'Art Moderne

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"People that are not me" de Hadas Ben Aroya
"La tendre indifférence du monde" de Adilkhan Yerzhanov
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Jean Moulin, l'affranchi" de Bénédicte Verguez Chaignon
"L"assassin de ma soeur" de Flynn Berry
"L'espace du rêve" de David Lynch & Kristine McKenna
"La chance de leur vie" de Agnès Desarthe
"Le douzième chapitre" de Jérôme Loubry
"Les fils de la poussière" de Arnaldur Indrioason

et toujours :
"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles

Froggeek's Delight :

"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
et toujours :
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=