Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gauguin l'Alchimiste
Grand Palais  (Paris)  Du 11 octobre 2017 au 22 janvier 2018

L'exposition monographique dédiée à Paul Gauguin (1848-1903), peintre post-impessionniste à la palette fauve considéré comme un des précurseurs de l'art moderne, qui se tient au Grand Palais constitue une des "grandes" expositions de la saison muséale 2017-2018 vient en direct de l’Art Institute of Chicago .

Elle a été conçue par Gloria Groom, directrice de son département sculpture et peinture européennes, et présentée sous le titre pour le moins ésotérique "Gauguin l'Alchimiste" à laquelle se sont jointes, pour sa présentation française, Claire Bernardi, et Ophélie Ferlier-Bouat, respectivement conservateur au département peinture et sculpture du Musée d'Orsay.

Le propos est ambitieux puisqu'il vise à "présenter au public l’œuvre de Gauguin sous un jour nouveau, en soulignant l’importance de l’expérimentation dans son processus créatif" qui s'avère pluridisciplinaire. Quant à la référence à l'alchimie, elle doit s'entendre comme "l’idée d’une quête incessante sans véritable point d’achèvement, et sa capacité exceptionnelle à transfigurer les matériaux" ainsi que l'appétence du peintre pour le symbolisme et l'occultisme.

Gauguin, peintre en quête du paradis perdu

La monstration s'organise, avec de nombreux focus techniques, autour de deux points d'orgue.

D'une part, le manuscrit de "Noa Noa, Voyage de Tahiti", récit illustré que le peintre a enrichi et conservé jusqu'à sa mort.

D'autre part, une évocation de sa dernière demeure nommée "La Maison du Jouir" avec les cinq panneaux en bois sculptés polychromes qui l'encadraient conservés par le Musée d'Orsay ainsi que, pour la première fois réunies, les deux sculptures, détenues dans des collections particulières, aux noms évocateurs - "le Père Paillard cornu" et "Thérèse, sa servante", qui figuraient au pied de l'échelle d'accès.

Elle se développe sur deux niveaux selon un parcours chronologique de la Bretagne aux Iles Marquises en passant par Arles, la Martinique et Tahiti, comporte plus de deux centaines d'oeuvres, dont un corpus pictural de 54 oeuvres dont l'essentiel proviennent de musées étrangers ce qui constitue un de ses intérêts.

Composée de six sections, elle permet au grand public de dépasser la vision réductrice de Gauguin comme "l'imagier des tropiques" qui lui est attaché ("Femmes de tahiti", "Eh quoi ! Tu es jalouse ?") .

Ainsi, il découvrira les oeuvres de la période bretonne quand il est un des chefs de file de l'Ecole de Pont-Aven avec les motifs récurrents de la bretonne en tenue locale mais détachée de la vision pittoresque, les enfants nus ("Jeunes baigneurs bretons") et de la femme fatale traitée selon une déclinaison de la classique baigneuse, affrontant de façon audacieuse les vagues ("Dans les vagues"), une femme à l'achétype symboliste, à la peau blanche et à la chevelure rousse.

Mystique en quête de nature primordiale, du "bon sauvage" et de jeunes vhinés prépubères, Gauguin s'attache à peindre "l'Arcadie tahitienne" ("La Cueillette des fruits", "Le cheval blanc"). Mais le paradis terrestre est un mythe et du pinceau à la réalité...

 

En savoir plus :

Le site officiel du Grand Palais

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=