Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Los Nadie
Juan Sebastian Mesa  décembre 2017

Réalisé par Juan Sebastian Mesa. Cplombie. Drame. 1h24 (Sortie le 6 décembre 2017). Avec Esteban Alcaraz, Maria Camilla Castrillón, Maria Angélica Puerta et Alejandro Pérez Ceferino.

Bien trop rares sur nos écrans, les films colombiens se sont invités cette année dans les salles de cinéma français : lAannée France-Colombie, ensemble de manifestations culturelles sur tout le territoire, s’achève bientôt.

Mais le cinéma colombien ne s’effacera pas de sitôt : le 6 décembre 2017 sort "Los Nadie", film prometteur d’un jeune réalisateur colombien, Juan Sebastián Mesa, présenté à l’ouverture du cycle consacré au cinéma colombien, toutes périodes confondues, à la Cinémathèque française.

Assis sur le bord des routes ou perchés sur les escaliers, tous ont le visage tendu vers l’horizon. Les jeunes habitants de Medellin attendent. Ils regardent les voitures passer, les gens qui vont et viennent, la ville qui s’éveille et s’endort. Toujours en mouvement, et pourtant si monotone.

Dans le noir et blanc d’un quotidien sans perspective d’avenir, cinq adolescents projettent de partir. C’est si simple, au fond. Sortir de la ville, dépasser les frontières pour s’enfoncer dans des terres inconnues, pour sillonner des routes, qui, enfin, mèneraient quelque part.

En attendant, ils expriment leur rage et leur doute. Entre paradis artificiels et manifestes artistiques (graffs sur les murs, tatouages dans le cou), ils se frottent à cette ville où ils étouffent.

Les personnages ne se revendiquent pas comme des révolutionnaires, mais portent en eux une vitalité subversive, qui éclate lors des concerts punk. Ils sont les témoins amusés de ce monde où l’on chasse le démon à coup de prières collectives tandis que les destins peuvent basculer d’un coup, à la merci d’une bonne ou d’une mauvaise rencontre.

La description d’une jeunesse, partagée entre ennui et rage de vivre, n’est certes pas inédite. On en voit souvent, de ces jeunes gens en quête d’émancipation, cherchant à se séparer de leur famille pour devenir adulte, trouvant dans l’art et l’amitié les remèdes au mal qui les ronge. Ce premier film n’échappe pas non plus à certains effets de caméra un peu faciles.

Les personnages sont croqués en quelques traits avec efficacité : la jeune fille romantique, dans une famille déséquilibrée, la petite amoureuse, forcée de cohabiter avec tante et cousine bigote, le garçon qui voudrait aider sa mère, sans savoir comment, le musicien amateur de drogues… autant de types qui, pourtant, fonctionnent et émeuvent.

Mais on en retiendra surtout cette Medellin toute en hauteur, magnifique et impitoyable. Souvent réfugiés sur les hauteurs, les cinq héros contemplent ce lieu qui s’étend à leur pied, tandis que le ciel est barré par les fils électriques. Ils descendent et remontent avec peine les versants escarpés de la montagne où s’agglutinent les maisons de fortune, mélanges imparfaits de tôle et de béton froid.

Là, la peur est omniprésente : les claquements des feux d’artifice sont soudain remplacés par des tirs de pistolet, la révolte gronde dans les universités où l’on jette des lacrymos, les rues sont gouvernées par des caïds à la détente facile.

Cette ville, c’est un cirque un ciel ouvert où les jeunes gens sont tous des artistes. Prestidigitateurs, cracheurs de feu, clowns, poètes se rencontrent dans le théâtre urbain ; tous ont dans leur poche un diabolo ou des crayons.

Ils jonglent pour quelques pièces devant les voitures qui attendent au feu rouge, suspendant un moment le temps du bout de leurs quilles virevoltantes. Dans ces instants, la grâce est partout.

 

Anne Sivan         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 décembre 2017 : Ah que coucou !

Tout le monde à suffisamment, largement, exagérément parlé de la mort de Johnny. Pour cette édition de Froggy's Delight, rien sur la vieille canaille, que du neuf, du sautillant, du pétillant et de l'excitant. C'est parti pour la sélection de la semaine, de quoi piocher vos idées de Noël.

Du côté de la musique :

"L'empreinte" de Angel Fall
"Too many things to light" de Black Car Crossin'
"Le violon de Proust" de Gabriel & Dania Tchalik
"Dreameater" de Garciaphone
"A kind of magic" , Jazz Loves Disney 2 avec George Benson, Jamie Cullum, Eric Cantona, Madeleine Peyroux, Bebel Gilberto...
Riviera, Nuits Blondes, The Newtons dans une sélection single & EP
"Vocalises" de Romain Leleu & Thiierry Escaich
"Vestida de nit" de Silvia Pérez Cruz
"Vive la patate libre !" de Stéphane Blek
et toujours :
"Handel : Shades of love, Italian cantatas" de Anna Kasyan
"The thread" de Lysistrata
"Jolly new songs" de Trupa Trupa
"Heaven upside down" de Marilyn Manson
"Besame mucho" de l'Ensemble Contraste & Orchestre Philarmonique Royal de Liège
"Royaume EP" de La Féline
"Babylone EP" de La Jarry
"La caverne" de Lande
"Après l'orage" de Nour
"Renaissance" de Pépite
Interview de Bajram Bili

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Empire des lumières" à la MC93 à Bobigny
"Le dernier voyage de Sinbad" au Théâtre 13/Seine
"Quitter la terre" au centre Culturel Suisse
"Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Adieu Ferdinand ! - Clémence" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"La Chambre de Marie Curie" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Trio en mi bémol" au Théâtre de l'Opprimé
"Pierre Palmade - Aimez-moi !" au Théâtre du Rond-Point
"Youpi c'est reparti !" au Cabaret La Nouvelle Eve
"La croisière ça use !" au Théâtre Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre Edgar
"Apzurde !" au Théâtre Trévise
"Stomp" aux Folies Bergère
"Les Réformés" au Kibélé
des reprises à ne pas rater :
"Berlin 33" au Théâtre de Belleville

"C'est la guerre" au Théâtre Essaion
et les chroniques des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"Jean Echenoz - Roman Rotor Stator" au Centre Pompidou
"Icônes et arts chrétiens d'Orient" au Petit Palais
et dernière ligne droite pour "Anders Zorn - Le maître de la peinture suédoise" au Petit Palais

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Lucky de John Carroll Lynch
"Soleil battant" de Clara Laperrousaz et Laura Laperrousaz
"La Fiancée du désert" de Cecilia Atán et Valeria Pivato
Ciné en bref avec :
"Les Gardiennes" de Xavier Beauvois
"Marvin ou la belle éducation" de Anne Fontaine
"Battle of The Sexes" de Jonathan Dayton et Valerie Faris
"Plonger" de Mélanie Laurent
"Tueurs" de François Troukens et Jean-François Hensgens
"Le brio" de Yvan Attal
"Le Bonhomme de neige" de Tomas Alfredson
"Bad Moms 2" de Scott Moore et Jon Lucas
les chroniques des autres sorties de décembre
et les chroniques des sorties de novembre

Lecture avec :

"L'espionne" de Paulo Coelho
"La belle sauvage" de Philippe Pullman
"La lagune" de Armand Marie Leroi
"La vallée du diable" de Anthony Pastor
"Le journal d'Anne Frank" de Ari Folman et David Polonsky
"Quattrocento" de Stephen Greenblatt
"Retour sur Belzagor : Tome 1" de Robert Silverberg, Philippe Thirault et Laura Zuccheri
et toujours :
"Après la chute" de Dennis Lehane
"L'araignée de Mashhad" de Mana Neyestani
"L'une pour l'autre" de Hilding Sandgren
"La disparue de noël" de Rachel Abbott
"La faute de l'orthographe" de Arnaud Hoedt, Jérôme Piron et Kevin Matagne
"Une vie exemplaire" de Jacob M. Appel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=