Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Quitter la terre
Centre Culturel Suisse  (Paris)  décembre 2017

Comédie dystopique écrite et mise en scène par Joël Maillard, avec Joëlle Fontannaz et Joël Maillard.

Ah, la Suisse, le pays, entre autres, du Ricola, de Zouc et de Fischli et Weiss ! Et plus fort que le chocolat et le coucou, l'humour suisse...

Joël Maillard, auteur, acteur, metteur en scène et fondateur de la Compagnie Snaut dédiée au thème de la disparition de l’individu et de l’humanité, qui croit au pouvoir libérateur du rire ("Je fais des spectacles avec blagues"), n'en manque pas.

Pour son millésime 2017 intitulé "Quitter la terre", il indique dans sa note d'intention "utiliser certains codes de la science-fiction" pour "évoquer la situation présente par le biais de l’excès, de la déformation et de l’humour" en s'affranchissant du réalisme et de la plausibilité "pour proposer une sorte d’expérience de pensée".

Et, là encore, force est de constater qu'il atteint son but avec, dans le genre peu usité de la dystopie, un opus original aussi attractif qu'immersif qui se déroule dans un univers de "l'entre-deux" en raison d'une épatante scénographie pro-domo réalisée avec la collaboration notamment de Christian Bovey pour la modélisation informatique et de Louis Jucker, concepteur et compositeur de la musique "pour calmer les esprits" (sic).

Tout commence dans le registre du docu-fiction présenté, dans le cadre d'un congrès de "futurologie dilettante", par deux intervenants fantaisistes portant le même prénom de plus éponyme à ceux des comédiens (Joëlle Fontannaz et Joël Maillard) qui exposent un scénario catastrophe peu exploré, celui de l'extinction de l'espèce humaine pour cause de stérilité généralisée.

Afin de parer à cette tragédie, et sans que jamais ne soit évoqué un quelconque Big Brother, de petites colonies humaines, maintenues dans un état d'hébétude, de dénuement et d'ignorance absolus, sont expédiées avec comme leur mémoire comme seul viatique, dans de singulières stations spatiales dont la primeur doit être laissée au spectateur.

Et les conférenciers, tous deux épatants, également embarqués, à l'insu de leur plein gré, dans leur propre discours, quittent aussi le réel du ici, là et maintenant du plateau pour s'investir dans le rôle de stationautes.

Référencée dans l'univers de la science-fiction des années 1970 la partition de cette aventure galactique repose sur des pseudo-spéculations intellectuelles soumises d'autant plus à la sagacité de l'auditoire qu'elles abordent de nombreux thèmes majeurs intemporels, de la culture au vivre ensemble en passant par la transmission du savoir.

Soutenue par un humour pince-sans-rire à visée, dixit l'auteur, apotropaïque pour déjouer l'angoisse anticipative d'une apocalypse qui n'a rien de joyeux, elle s'avère totalement roborative.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=