Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angel Fall
L'empreinte  (DYI Prod)  septembre 2017

Ah, l’élégance des cordes à la française. Angel Fall dompte les tympans des adeptes des voyages collectifs sans illicite depuis 2003. Damned, tout ce temps. Ils passèrent par les Francofolies, les Transmusicales, et quelques autres rassemblements festifs où les sourires s’étirent et les âmes se dépaysent.

Un quatuor secret élaborant des morceaux dans une sombre caverne préhisto-grotte, loin des élevages de saumons aux hydrocarbures et aux sulfates paresseux, et les éprouvant sur des scènes de plein air et de spectacle vivant. L’empreinte est leur deuxième album, tout en vapeurs électriques et vibrations acoustiques, bon et bio.

Les cordes savent être plumes au gré des vents et astéroïdes ascensionnels, elles décrivent à la perfection ce que les mots ne savent pas dire dans un rayon de soleil traversant soudainement la surface animée d’une mer, à suspendre les pulsations le temps d’un regard.

Invitation au sacrifice et au renoncement, "Accepte que je reste, ne serait-ce peut-être que quelques jours, même si c’est elle déjà qui brûle en toi, accepte de perdre la tête comme un clebs qu’on laisse au bord de la route" ("Accepte") commence comme un cri de détresse et se termine avec des claviers gonflés à l’hélium. A faire planer tous les marquis de Sade comme des derviches en apesanteur.

Des claviers délicats, à tâtons pour ne pas réveiller les ombres, la voix se brise en une complainte sur le retour, le silence se fait et le souffle se brise. Pas besoin de don de polyglotte pour vivre la douleur de "Spring", en anglais. Les saisons du calendrier sont un prétexte aux métaphores des états intérieurs : "Sous la neige", "Un jour d’été", "Sweet summer bird".

Le débit s’accélère, les basses se font pesantes, le souffle est saccadé, les volutes montent et l’urgence se fait sentir dans d’autres titres comme "Good Boy" ou "Show". Chaque pause est précisément placée pour harmoniser l’ensemble avec une intelligence que ne renierait pas la longévité des trilobites.

L’empreinte, c’est ce qui reste, des traces dans la neige, la boue, les souvenirs, les corps et les âmes. Si nos choix nous construisent, nos empreintes nous définissent depuis le premier souffle jusqu’au dernier coup de batte.

Mélancolique, l’album est un savoureux ensemble de treize titres comme treize moments palpitants, treize instantanés inoubliables, treize fois où le cœur a succombé, treize tremblements essentiels où les émotions ont entrainé des vertiges acoustiques inoubliables, mélange de magie douloureuse et de nitroglycérine parfumée.

Mi-macho, mi-fleur bleue, l’album idéal donc.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Angel Fall
Le Facebook de Angel Fall


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=