Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Angel Fall
L'empreinte  (DYI Prod)  septembre 2017

Ah, l’élégance des cordes à la française. Angel Fall dompte les tympans des adeptes des voyages collectifs sans illicite depuis 2003. Damned, tout ce temps. Ils passèrent par les Francofolies, les Transmusicales, et quelques autres rassemblements festifs où les sourires s’étirent et les âmes se dépaysent.

Un quatuor secret élaborant des morceaux dans une sombre caverne préhisto-grotte, loin des élevages de saumons aux hydrocarbures et aux sulfates paresseux, et les éprouvant sur des scènes de plein air et de spectacle vivant. L’empreinte est leur deuxième album, tout en vapeurs électriques et vibrations acoustiques, bon et bio.

Les cordes savent être plumes au gré des vents et astéroïdes ascensionnels, elles décrivent à la perfection ce que les mots ne savent pas dire dans un rayon de soleil traversant soudainement la surface animée d’une mer, à suspendre les pulsations le temps d’un regard.

Invitation au sacrifice et au renoncement, "Accepte que je reste, ne serait-ce peut-être que quelques jours, même si c’est elle déjà qui brûle en toi, accepte de perdre la tête comme un clebs qu’on laisse au bord de la route" ("Accepte") commence comme un cri de détresse et se termine avec des claviers gonflés à l’hélium. A faire planer tous les marquis de Sade comme des derviches en apesanteur.

Des claviers délicats, à tâtons pour ne pas réveiller les ombres, la voix se brise en une complainte sur le retour, le silence se fait et le souffle se brise. Pas besoin de don de polyglotte pour vivre la douleur de "Spring", en anglais. Les saisons du calendrier sont un prétexte aux métaphores des états intérieurs : "Sous la neige", "Un jour d’été", "Sweet summer bird".

Le débit s’accélère, les basses se font pesantes, le souffle est saccadé, les volutes montent et l’urgence se fait sentir dans d’autres titres comme "Good Boy" ou "Show". Chaque pause est précisément placée pour harmoniser l’ensemble avec une intelligence que ne renierait pas la longévité des trilobites.

L’empreinte, c’est ce qui reste, des traces dans la neige, la boue, les souvenirs, les corps et les âmes. Si nos choix nous construisent, nos empreintes nous définissent depuis le premier souffle jusqu’au dernier coup de batte.

Mélancolique, l’album est un savoureux ensemble de treize titres comme treize moments palpitants, treize instantanés inoubliables, treize fois où le cœur a succombé, treize tremblements essentiels où les émotions ont entrainé des vertiges acoustiques inoubliables, mélange de magie douloureuse et de nitroglycérine parfumée.

Mi-macho, mi-fleur bleue, l’album idéal donc.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Angel Fall
Le Facebook de Angel Fall


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=