Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Stomp
Folies Bergère  (Paris)  décembre 2017

Spectacle percussif de la troupe des Stomp.

Désormais, tout le monde a entendu parler de "Stomp", ce spectacle qui, dès son affiche, exhibe fièrement son énergie. Depuis 1996, ces membres traversent le monde pour changer les bruits du quotidien en musique pleine de vitalité qu'ils transmettent inlassablement à des spectateurs acquis ou conquis.

En principe, ils sont huit percussionnistes, issus de Brighton (Angleterre). Percussionnistes, mais pas seulement. Comédiens, athlètes, danseurs, ils pourraient appartenir aux grands cirques modernes, comme le Cirque Eloize ou le Cirque du Soleil.

Dans un décor à la Mad Max, symbolisant un lieu déglingué avec un étage en hauteur qu'on atteint par des échelles, ils multiplient les performances avec pour contrainte de ne pas utiliser des instruments de musique conventionnels, mais des objets de la vie quotidienne.

Bidons, allumettes, briquets Zippo, balais brosses ou balais serpillères, journaux froissés, tuyaux en plastique, caddies de supermarché, tout leur sert à produire des sons avec une seule volonté : qu'ils soient harmonieux, qu'ils soient un défi au désordre d'un monde matérialiste qu'ils incarnent pourtant et qu'ils permettre à une nouvelle harmonie humaine de poindre. Ils sont là pour en pose les jalons, les premières pierres. Ils n'auront atteint leur but qu'à l'issue de la grande mutation dans laquelle du choc de deux couvercles de poubelle en métal naîtra une musique élevant l'âme.

Sans se prendre trop au sérieux, glisssant çà et là des petites gouttes humoristiques, ils ne sont pas ici que pour taper sur tout ce qui bouge. Jamais d'ailleurs leur spectacle ne donne l'impression de se répéter.

Bien composé, totalement huilé, "Stomp" (que l'on pourrait traduire par "taper du pied") accumule les surprises, les propose avec élégance et convainc sans jamais lasser. On retiendra particulièrement l'"instant Zippo" où les célèbres briquets permettent de subtils jeux de lumières dans le noir quasi total.


Ce qui n'aurait pu être qu'un phénomène éphémère a duré et perduré. "Stomp" est preque une institution. Bien que ces protagonistes soient habillés de bric et de broc, ils naviguent avec aisance dans un univers codifié dont ils magnifient l'existence.

On soulignera la qualité de leurs enchaînements, la fluidité qui règne dans le déroulé des musiques qu'ils créent. Si l'on n'écoutait que leur musique sans les voir la produire, on aurait un album qui se tient, cohérent, assez riche harmoniquement.

"Stomp" est un spectacle qu'on reçoit différemment si on le voit pour la premère fois ou qu'on le revoit régulièrement. Curieux ou accros conviendront forcément qu'il s'agit d'une œuvre hors norme qu'il faut vraiment aller voir.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 juillet 2018 : Rythme Estival

Nous serons là tout l'été, avec des éditions plus légères, à consommer sans modération. Voici le programme de la semaine :

Du côté de la musique :

"All wet EP" de Bosco Rogers
"Tell me how your really feel" de Courtney Barnett
"Fons Luminis : Codex Las Huelgas" de Ensemble Gilles Binchois / Dominique Vellard
"Elle fend l'eau" de Jane is Beautiful
"Away EP" de Melissa Bon
"L'esprova" de Sourdure
"V pour Vaise" de Vassilis Varvaresos
Dimanche au Eurockéennes de Belfort avec Alice in Chains, The Liminanas, Eddy de Pretto...
"Cover me session" de Hugo
et toujours :
Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails... toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle

Au théâtre :

les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

et la dernière ligne droite pour :
"Kupka - Pionnier de l'abstraction" au Grand Palais
"Chris Marker - Les 7 vies d'un cinéaste" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"The Charmer" de Milad Alami
"Bajirao Mastani" de Sanjay Leela Bhansali
"Tulip Fever" de Justin Chadwick en VOD
"Break" de Marc Fouchard
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Carbone #1 hiver 2018, revue trimestrielle" aux éditions Fauns
"Chroniques de San Francisco : tome 3" de Armistead Maupin
"La soie et le fusil" de Gioacchimo Criaco
"Les valises" de Juan Carlos Mendez Guedez
et toujours :
"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=