Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Avare
Théâtre 14  (Paris)  novembre 2017

Comédie de Molière, mise en scène de Frédérique Lazarini, avec Emmanuel Dechartre, Frédérique Lazarini, Denis Laustriat, Guillaume Bienvenu, Didier Lesour, Jean-Jacques Cordival, Michel Baladi, Katia Miran, Charlotte Durand Raucher et Cédric Colas.

L'intrigue de "L'Avare" de Molière repose sur une trame moliéresque récurrente, celle des amours contrariés, en l'occurrence par un barbon d'autant plus tyran domestique et père insensible qu'il est doublé d'un avare dévoré par la passion de l'argent et qu'il se pique de convoler avec une jeunesse.

Pour cet opus à large amplitude dramatique, de la comédie au drame, Frédérique Lazarini le met en scène non comme une intrigue urbaine de maison bourgeoise mais une burlesque comédie champêtre, avec la tendance farcesque induite par des personnages calqués sur les figures traditionnelles de la commedia dell'arte, dans un décor automnal de jardin de grand-mère créé par Philippe Le Roy avec terrasse rudimentaire encadrée de claustras.

Et c'est d'une trappe aménagée dans celle-ci, qui recèle la cachette de fameuse cassette, que le personnage-titre surgit tel un diable de sa boîte. Un Harpagon en tenue noire et visage méphistophélique avec barbichette qui signifie l'homme passé maître en duplicité, mais une duplicité qui va contaminer sa descendance en quête d'épanouissement personnel.

Frédérique Lazarini mise sur le grotesque , efficacement soutenu par des comédiens animés par l'esprit de troupe et le plaisir du jeu, et une approche organique des caractères avec des protagonistes soumis tant à leur passion qu'au principe de réalité.

Ce qui, nonobstant l'arrivée "miraculeuse" du fortuné père disparu campé majestueusement par Denis Laustriat, s'avère cohérent avec le dénouement, moins féérique que matérialiste dès lors que seul l'argent "retrouvé" permet le happy end de rigueur pour tout divertissement.

Emmanuel Dechartre compose un subtil Harpagon janséniste trompé par sa progéniture, Cléante (Cédric Colas) soucieux du paraître qui veut jouir du présent amoureux de Marianne (Katia Miran) jeune fille sans dot qui accepte un mariage de raison pour s'établir et Elise (Charlotte Durand Raucher) farouchement déterminée et activement secondée par son amant Valère (Guillaume Bienvenu) particulièrement roué qui s'est introduit dans la place.

Autour d'eux gravitent une féline entremetteuse multicartes (Frédérique Lazarini), une Dorine duègne et un commissaire aux allures de mafioso (Jean-Jacques Cordival), un jardinier madré (Didier Lesour), un cuisinier et cocher voué à la bastonnade (Michel Baladi) et un apiculteur sulfateur compulsif (Denis Laustriat) qui, parleur truculence, contribuent à un divertissement réussi.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 juillet 2018 : Rythme Estival

Nous serons là tout l'été, avec des éditions plus légères, à consommer sans modération. Voici le programme de la semaine :

Du côté de la musique :

"All wet EP" de Bosco Rogers
"Tell me how your really feel" de Courtney Barnett
"Fons Luminis : Codex Las Huelgas" de Ensemble Gilles Binchois / Dominique Vellard
"Elle fend l'eau" de Jane is Beautiful
"Away EP" de Melissa Bon
"L'esprova" de Sourdure
"V pour Vaise" de Vassilis Varvaresos
Dimanche au Eurockéennes de Belfort avec Alice in Chains, The Liminanas, Eddy de Pretto...
"Cover me session" de Hugo
et toujours :
Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails... toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle

Au théâtre :

les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

et la dernière ligne droite pour :
"Kupka - Pionnier de l'abstraction" au Grand Palais
"Chris Marker - Les 7 vies d'un cinéaste" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"The Charmer" de Milad Alami
"Bajirao Mastani" de Sanjay Leela Bhansali
"Tulip Fever" de Justin Chadwick en VOD
"Break" de Marc Fouchard
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Carbone #1 hiver 2018, revue trimestrielle" aux éditions Fauns
"Chroniques de San Francisco : tome 3" de Armistead Maupin
"La soie et le fusil" de Gioacchimo Criaco
"Les valises" de Juan Carlos Mendez Guedez
et toujours :
"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=