Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Gérémy Crédeville - Parfait (et encore je suis modeste)
Théâtre du Marais  (Paris)  décembre 2017

One man show écrit et interprété par Gérémy Crédeville dans une mise en scène de Benjamin Guedj et Stéphance Cazes.

Pour trouver une place sur la très engorgée scène comique parisienne dite humoristique, se démarquer s'impose.

Et le nouveau venu Gérémy Crédeville dispose déjà d'atouts physiques non négligeables. Tenue classieuse, grand, blond aux yeux bleus, voix grave, avec de faux airs du Johnny national du temps de l'idole des jeunes années SLC et une tignasse à la Son Goku, il est plutôt beau gosse, il le sait et annonce la couleur avec "Parfait (et encore je suis modeste)".

Cela étant, pour éviter de n'être que "beau et con à la fois" brélien, il manifeste un salutaire et roboratif sens de l'autodérision et pratique, avec un copieux arsenal de blagues et de jeux de mots, un humour qui fait le grand écart entre le trash et l'absurde en passant par le trivial corsé propre à faire pousser des cris d'orfraie à des spectateurs faussement ingénus.

Même s'il officie dans le registre convenu du premier opus, celui des pérégrinations autobiographiques, il opère sous forme de transposition avec un (vrai-faux ou faux-vrai ?) personnage autofictionnel, en l'occurrence, un avatar narcissique simplement identifié par un "G" qui sévit dans "la bogossitude" décomplexée.

Par ailleurs il mixe stand-up et galerie de portraits caricaturaux au premier rang desquels, origine des Hauts de France oblige, celui incontournable des "biloutes bas du front" pourvus du fameux accent ch'ti.

Entrée en scène soft à la star hollywoodienne et maniement maîtrisé du "male gaze" pour une technique de séduction multi-genre, Gérémy Crédeville a peaufiné son artistique "business plan" visant la tête d'affiche de l'Olympia avec notamment, comme mieux vaut être bien servi par soi-même, avec un slogan marketing assumé "S'il n'était pas drôle, il ne serait que beau". Dont acte.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=