Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Conversations avec mon père
Théâtre de Liège  (Belgique)  décembre 2017

Comédie dramatique de Herb Gardner, mise en scène de Jean-Claude Berutti, avec Itsik Elbaz, Lotfi Yahya Jedidi, Axel De Booseré, Aylin Yay, François Bertrand, William Clobus, Ferdinand Despy, Antoine Herbulot, Clément Papachristou, Bernadette Riga et Marvin Schlick.

Une salle de café où le bois domine (épatante scénographie de Rudy Sabounghi), au dessus de laquelle une tête de bison empaillé est suspendue, symbole de l'Amérique, tout comme le portrait de Roosevelt qui orne un des murs.

Quelques tables, un grand juke-box et au fond une cloison translucide qui laisse voir dans l'autre salle, un bar et l'entrée des clients.

C'est en 1976 dans ce café de Canal street à New-York que démarre cette histoire, l'histoire de Charlie qui va la revivre à travers les années dans ce même café, depuis l'ouverture en 1936 au moment de la fête nationale par son père Isaac Goldberg (Itsik Elbaz, formidable), rebaptisé Eddie Ross par désir d'intégration.

L'intégration, c'est le maître-mot de cet homme grande gueule et volontaire, ancien boxeur, qui ne rêve que de s'enrichir et d'ouvrir un établissement dans les quartiers chics.

Charlie n'est alors qu'un bébé mais n'oubliera rien de ses premières années où son père le pressait de parler. Timide et rêveur, il deviendra auteur à succès en prenant les personnages de ce café pour modèles, à commencer par ce père irascible et bûté.

Charlie, le narrateur (Axel De Booseré, sobre et juste) ne quittera pas la scène, assistant au film de sa vie, telle une présence invisible qui commente de temps à autre ou parle aux personnages sans qu'ils l'entendent.

La pièce d'Herb Gardner, véritable succès aux Etats-Unis, fort bien traduite par Jean-Claude Grumberg, relate la la saga de cette famille juive arrivée d'Odessa et dont le père veut à tout prix faire oublier ses origines, source selon lui de problèmes et frein à son ascension sociale.

Mise en scène avec maestria par Jean-Claude Berutti qui réunit une brochette d'acteurs talentueux (il faudrait tous les citer), "Conversations avec mon père" se suit avec plaisir à travers les époques, réussissant à évoquer de façon universelle une histoire personnelle avec des répliques percutantes et toute une galerie de personnages truculents et cocasses.

Dominée par de vrais scènes de comédie, la pièce exprime au fond le drame de millions de juifs dans cette période tourmentée des années 30 à 50, du nazisme et de l'antisémitisme ordinaire.

Les conversations violentes et amères entre le père et le fils et la fin poignante donnent à "Conversations avec mon père" la force des grandes pièces, que toute la Compagnie Jean-Claude Berutti défend avec un exceptionnel engagement.

Une très belle réussite.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Le Menteur" au Théâtre de la Tempête
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
"Itinéraire d'un enfant maltraitée" de Liliane Zylbersztejn
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=