Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cirque Le Roux - The Elephant in the Room
Bobino  (Paris)  janvier 2018

Comédie circassienne conçue par le Cirque Le Roux, mise en scène de Charlotte Saliou, avec Gregory Arsenal, Lolita Costet, Philip Rosenberg et Yannick Thomas.

Dès son entrée dans le monde du cirque contemporain avec leur premier opus "The Elephant in the Room", le Cirque Le Roux, se démarque - et se remarque - tant par la pertinence d'une conception opèrant dans l'hybridation des différents arts de la scène que par sa virtuosité d'exécution.

Cette réussite tient à ce que ses fondateurs, Gregory Arsenal, Lolita Costet, Philip Rosenberg et Yannick Thomas, équilibristes émérites qui ont fait leurs gammes au Circus Monti et au sein du Collectif Les 7 Doigts de la main, ont misé sur l'unité de discipline circassienne - l'acrobatie au sol, main à main et mât chinois - et fédéré les talents et compétences pour élaborer une véritable "comédie circassienne".

Ainsi, ils opèrent en quatuor comme les fameux mousquetaires dumassiens. Plus précisément trois mousquetaires et Milady qui, transposés dans la Café Society étasunienne des années 1930, sont entraînés dans une sombre intrigue amoureuse placée sous le signe des contraires, celui du burlesque et du roman noir.

Entre cinéma, théâtre, pantomime, music-hall et comédie musicale, celle-ci se déploie en véritables tableaux construits comme des scènes dramatiques qui, avec la collaboration du chorégraphe Brad Musgrove, subliment les prouesses techniques tout autant qu'ils suscitent un trouble imaginaire sous les clairs-obscurs lumineux de Hervé Dilé.

Car la sulfureuse et machiavélique Betty (Lolita Costet), archétype de la femme fatale, diaphane blonde platine croqueuse d'hommes et de fortunes, nourrit de sombres desseins à l'encontre de son colosse de mari (Yannick Thomas), naïf épousé du jour, et, en présence d'un invité équivoque (Philip Rosenberg) et d'un valet qui ne l'est pas moins (Grégory Arsenal) la nuit de noces va s'avérer celle de tous les dangers voire de tous les fantasmes.

Nonobstant la phase d'exposition qui ne pâtirait pas d'un léger resserrement, d'autant que l'iconographie de référence résulte clairement de la scénographie conçue par Grégory Arsenal et Philip Rosenberg et des costumes confectionnés par de Emily Ockenfelds et Clarisse Baudinière, le spectacle est rondement mené sous la créative et rigoureuse direction de Charlotte Saliou.

Et l'habillage musical élaboré avec sagacité par Alexandra Streliski à partir de compositions originales mais également de standards d'époque, de Duke Ellington à George Gershwin, et de thèmes fameux à la signature prestigieuse, telle celle d'Ennio Morricone pour souligner la rivalité masculine, participe à la cohérence de l'ensemble d'une percutante beauté plastique.

Sur scène, en solo, duo, en pas de deux dans un registre comique, homoérotique ou amoureux, en trio vitaminé ou de manière chorale dans les points d'orgue que constituent la scène de bal sur une valse viennoise qui se clôt par une pluie d'abat-jour et s'enchaîne sur une époustouflante bacchanale dionysiaque avant l'éblouissant final en forme de "gunfight", les officiants s'avèrent impressionnants par leur maîtrise technique qui s'épanouit avec grâce et fluidité.

Etourdissant et magnifique.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=