Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cyril Huvé
Opus 102 : Litz, Debussy, Scriabin  (Evidence)  novembre 2017

Connaissez-vous le nombre de touches sur un clavier de piano ? Le clavier du piano moderne est composé majoritairement de 88 touches. Les 52 touches blanches correspondent aux sept notes de la gamme diatonique, et les 36 touches noires aux cinq notes restantes de la gamme chromatique. Il existe quelques exemplaires anecdotiques de pianos contemporains (on ne parlera pas ici des pianos numériques, synthétiseurs...) possédant moins de 88 touches et encore beaucoup de pianos anciens n'en possédant que 85.

Le Bösendorfer modèle 290, dit "Impérial" comporte 97 touches au lieu des 88 présentes sur les pianos de concert normaux. Ce clavier plus large comportant huit octaves complètes (C0 à C8) construit à la demande de Busoni est le seul à permettre d’interpréter fidèlement certaines œuvres de Ravel ("Jeux d’eau", "Une barque sur l’océan"...), Debussy ou Bartók (deuxième concerto pour piano).

Cette envie de dépasser les limites du clavier dans le grave comme dans l’aigu, compromis entre le compositeur et les moyens organologiques de son époque, ne date pas d’hier. Elle est déjà présente chez Mozart, chez Beethoven, Scriabin ou Chopin mais les compositeurs ont toujours eu en tête que l’œuvre pour être exécutée doit rester jouable sur les pianos.

C’est sur un piano de Stephen Paulello à 102 touches, assez éloigné de celui du facteur australien Stuart & Sons également avec 102 touches que Cyril Huvé a enregistré ce disque. Il joue un répertoire (Liszt : sonate en si mineur, Scriabin : "Poème nocturne", "Vers la flamme", Debussy : "Brouillards", "La cathédrale engloutie", "Des pas sur la neige"…) écrit pour piano à 88 touches sans se servir donc des 14 touches supplémentaires. Mais cet instrument ouvre les possibilités acoustiques : les graves sont encore plus profonds, plus ronds, il y a une plus grande densité, plus de richesse de timbres, plus de dynamiques (dans les nuances notamment), de notes harmoniques (et c’est très important). La raisonnante est plus longue, la durée des notes change.

Sa fabrication est une autre particularité de ce piano. La structure générale est pensée autrement : les cordes ne sont plus croisées, la charpente est monobloc, une agrafe remplace les barres et le chevalet pour transmettre la vibration des cordes à la table d’harmonie. Cette nouvelle facture instrumentale oblige naturellement le pianiste à penser autrement son rapport à l’instrument et à la musique. Si l’on peut regretter une interprétation parfois téléphonée (dans la version de Liszt du "Ständchen" de Schubert par exemple), les versions des Scriabin, des Debussy et de la sonate de Liszt sont superbes. Les œuvres se donnent à entendre différemment, on redécouvre harmoniquement certains passages, ce qui leur confère encore plus de sens. Assurément un disque à découvrir !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Cyril Huvé
Le Soundcloud de Cyril Huvé
Le Facebook de Cyril Huvé


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 15 juillet 2018 : Allons z'enfants !

On continue le tour des festivals avec les Eurockéennes et le Hellfest, mais aussi le Off d'Avignon et plein d'autres belles choses à découvrir tout de suite dans le sommaire de la semaine :

Froggeek' s Delight :

"Detroit : Become Human" de Quantic Dreams sur PS4
La mode du Battle Royale va-t-elle tuer la créativité
dans le jeu vidéo ?

Du côté de la musique :

"Cover me session" de Hugo
On démarre la revue des festivals avec le Hellfest où nous avons passé 3 jours de folie :
Vendredi au Hellfest avec Joan Jett, Meshuggah, Juda Priest, A Perfect Circle...
encore le Hellfest le Samedi avec Rise of the Northstar, Pleymo, Deftones, Dimmu Borgir...
et on fini le Hellfest le Dimanche avec Megadeth, Iron Maiden, Marilyn Manson...

changement de décor, Vendredi au Eurockéennes de Belfort avec Beth Ditto, Prophets of Rage, Nine Inch Nails...
toujours les Eurocks, la journée du samedi en compagnie de Truckks, Queens of the Stone Age, Jungle ... (et semaine prochaine, le dimanche)
retour sur les 4 jours au festival de Beauregard :
Vendredi avec Charlotte Gainsbourg, Orelsan, Jack White, MGMT...
Samedi avec Eddy de Pretto, Black Rebel Motorcycle Club, Simpl Minds...
Dimanche avec Parquet Courts, The Breeders, At the Drive In, Bigflo & Oli...
et le bouquet final du lundi avec Depeche Mode, Girls in Hawaii et Concrete Knifes
et toujours :
"The symphonies" de Arvo Part
"Chambre noire" de Alexandre Nadjari
"What we've drawn" de Fuzeta
"Avec du noir avec du blanc" de Olivier Depardon
Shaggy Dogs en interview autour de leur album "All Inclusive"
"Murmures" de Tom Bourgeois

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Italienne, Scène et Orchestre" à la MC 93 à Bobigny
"Bohême, notre jeunesse" à l'Opéra Comique
"Les Liaisons dangereuses" au Théâtre de Nesle
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Seconde chance" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
dans le cadre du Festival au Village à Brioux-sur-Boutonne :
"Les Gravats"
"Au Banquet de Gargantua"
les chroniques des spectacles programmés au Festival Off d'Avignon
et les chroniques des spectacles à l'affiche pour l'été parisien

Expositions avec :

"Kent Monkman - Beauty and the Beasts" au Centre Culturel Canadien
et la dernière ligne droite pour :
"Mary Cassatt - Une impressionniste américaine à Paris" au Musée Jacquemart-André
"Corot - Le Peintre et ses modèles" au Musée Marmottan-Monet

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Paul Sanchez est revenu !" de Patricia Mazuy
"Penché dans le vent!" de Thomas Riedelsheimer
dans la catégorie Oldies but Goodies en version restaurée :
"Les Dames du Bois de Boulogne" de Robert Bresson
"Laura nue" de Nicolo Ferrari
les chroniques des sorties de juin
et les chroniques des autres sorties de juillet

Lecture avec :

"Génocide(s)" de Kazuaki Takano
"Le dernier tableau de Sara de Vos" de Dominic Smith
"Réveille-toi !" de François Xavier Dillard
"Le président a disparu" de Bill Clinton et James Patterson
"Sur un mauvais adieu" de Michael Connelly
et toujours :
"Histoire du fascisme" de Frédéric le Moal
"Jesse le héros" de Lawrence Millman
"Taqawan" de Eric Plamondon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=