Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Être libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes
Nelson Mandela et Mandla Langa  (Editions Plon)  novembre 2017

Il ne faisait pas bon naître noir dans l’Afrique du Sud des années 30 et pourtant, nous connaissons tous un sacré bonhomme qui choisit d’en faire une force pour le reste du monde. Jumeau spirituel d’un certain Martin Luther King, Nelson Mandela reste un symbole, voire un exemple de justice et de bienveillance.

Lui ne voulait pas grandir dans un monde où l’apartheid est banal et la résistance vaine. Se résigner à subir le joug du blanc arrogant lui était insupportable, et le mépris d’une minorité auto proclamée supérieure lui était impensable. Il aurait pu garder ses utopies pour les pages d’une nuit blanche, ou encore les partager sur le coin d’un zinc taché de boissons fermentées.

Et même après sa mort, Nelson Mandela irradie d’un courage infaillible, celui-là même qu’il a cultivé pour ses semblables, son pays, ses amis. Sans arme, sans haine et sans violence, de résistance en désobéissance, il indexa ses rêves sur sa vision d’une Afrique du Sud libre. Et il réussit. Non sans sacrifice.

De ses débuts dans la résistance contre la politique d’apartheid à son accession au siège de président élu démocratiquement d’Afrique du Sud, en passant par un emprisonnement et un prix Nobel de la paix, la route est longue pour qui œuvre à changer le monde. Mort le 5 décembre 2013, Nelson Mandela n’eu pas le temps d’achever le roman de sa présidence.

Mandla Langa, écrivain et journaliste africain s’est attelé à la lourde tâche de rassembler, trier, ordonner, compléter les notes de Mandela afin de boucler son œuvre. Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes fourmille d’explications, d’analyses de situations, de documents inédits, de feuilles de route, de stratégies, de politique sans courbette, levant le voile sur la présidence de l’homme souriant aux yeux malicieux.

Parangon pour les uns, père spirituel pour les autres, Madiba évoque le courage face aux embuches et aux blasés. Ses cinq ans de présidence posèrent le socle d’une nouvelle démocratie dans un pays où ce n’était pas gagné d’avance. Certes, le racisme a toujours la belle vie sur certains paliers, mais il se fait un peu plus chuchotis dans les assemblées, preuve qu’un seul homme bien motivé peut changer les choses. A méditer.

"Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes, c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres."

 

En savoir plus :
Le Facebook de Mandla Langa


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=