Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pactum Salis
Olivier Bourdeaut  (Editions Finitude)  janvier 2018

Si l’est un livre attendu en cette rentrée d’hiver 2018, c’est bien le prochain livre d’Olivier Bourdeaut, Pactum Salis, édité aux éditions Finitude. Olivier Bourdeaut est l’auteur du livre En attendant Bojangles qui a rencontré un très grand succès en 2016, vendu à près de 500 000 exemplaires, traduit en 30 langues, adapté en bande dessinée, au théâtre et bientôt au cinéma.

Pactum Salis est donc son second livre, celui de la confirmation normalement. Olivier Bourdeaut avait commencé à écrire ce roman avant la sortie de En attendant Bonjangles. Cela lui a permis de le reprendre sereinement, il y a quelques mois, en limitant la pression liée au fameux "second roman". Il connaît très bien les univers qu’il décrit dans son livre : il a lui-même fréquenté un temps le milieu de l’immobilier et a travaillé durant une saison dans les marais salants. Son roman fait donc la part belle à des décors qui lui sont familiers : les paysages de la presqu’île guérandaise, ses oiseaux, toute cette nature protégée qu’il connaît depuis son enfance.

"Amicitia Pactum Salis", l’amitié est un pacte de sel. Cette expression, issue des traditions latines et bibliques signifie que, comme le sel, l’amitié est inaltérable. Ou pas ! Et c’est bien de cela dont nous parle le dernier livre d’Olivier Bourdeaut. L’auteur nous narre l’histoire de deux personnages, Jean et Michel, de leur rencontre, de leur amitié ratée et avortée, de la réunion de deux solitaires pas forcément amis.

On trouve Jean, un trentenaire parisien, qui a plaqué sa modeste vie d’étudiant après avoir vu sur France 3 un documentaire sur les marais salants. Il a quitté Paris, acheté à Guérande quelques bassins, des œillets dans le langage des paludiers. Dans cette vie quasi-monacale et déconnectée de toute technologie, il trouve une sorte d’apaisement.

Michel, la trentaine lui aussi, est un agent immobilier. D’origine modeste, né dans la région de Nantes, est avide d’argent et de réussite. Tout est bon pour y parvenir, même s'il doit sacrifier famille et amis. Roulant en Porsche, signe de sa réussite, il va bientôt s’installer à Paris pour connaître son apogée. En attendant, il s’accorde quelques jours de vacances dans un palace de La Baule.

Le cœur du livre est cette rencontre improbable, qui démarre sur un malentendu quand Michel vient uriner sur les exploitations de Jean, au cœur des marais salants, entre deux hommes que tout oppose. On suit alors cette relation, fruit d’une promesse absurde et d’une embauche, cette amitié imprévue, faite de nombreux quiproquos, de soirées arrosées, de rendez-vous manqués, de fascination réciproque et d’innombrables excuses qu’ils passent leur temps à se faire.

On y trouve des dialogues savoureux entre les deux protagonistes, des passages ou des expressions de l’auteur très drôles comme lorsque Jean, au cours d’une soirée en discothèque, se demandant quel âge pouvait avoir une jeune fille, en déduit, après un vif débat avec sa conscience qu’elle est trop âgée pour intéresser David Hamilton.

En côtoyant Michel, Jean commence à considérer que le luxe n’est pas si mal, remettant en question sa vie monacale. Il rencontre des femmes, fréquente les palaces, rêve de grandeur, particulièrement lors de leurs turpitudes alcoolisées.

On retrouve la jolie plume d’Oivier Bourdeaut dans ce livre, déjà aperçue dans son premier roman et toujours ses personnages atypiques, particulièrement travaillés. Son livre touchant et burlesque à la fois nous procure un véritable plaisir de lecture. Olivier Bourdeaut passe donc haut la main le test de la confirmation. Reste à souhaiter à ce Pactum Salis la même destinée que son prédécesseur.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 avril 2018 : Summertime

Voilà enfin les beaux jours, de l'hiver à l'été il n'y a qu'un pas que les premiers pique-niques sur les pelouses parisiennes ont déjà franchi. Quoi qu'il en soit voici le programme culturel de la semaine.

Du côté de la musique :

"La grande effusion" de Kent
"Fontaine Wallace" de Fontaine Wallace
"A l'abri du vent" de Vanessa Philippe
"Live in vienna, Schumann piano concerto, Brahms Handel Variations" de Alfred Brendel
"Brainbow" de Brainbow
Ughett, Laake, Theodora et P4N4 dans une compilation Disquaire Day 2018
"Orphéon" de France de Griessen
"IT" de Frantic
"Hommage à Jacques Higelin
"Richard Strauss, Don Quixote & Cello works" de Ophélie Gaillard
Ramon Pipin au Café de la Danse
et toujours :
"27 passports" de The EX
"Simple appareil" de Lofofora
"Haydn : 3 sonatas" de Arthur Ancelle
Interview de Da Silva
"Room 102" de Hotel
"Deux ans pour résoudre un puzzle 2 pièces" de Lucarne
"Where the weather went" de Newton Colours
"Absence" de Niki Niki
"Born to try" de Part-Time Friends
"Plaisir moderne" de Scratchophone Orchestra
"Your queen is a reptile" de Sons of Kemet
"Memory Sketches" de Tim Linghaus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"The Beggar's Opera" au Théâtre des Bouffes du Nord
"L'Affaire Courteline" au Théâtre Le Lucernaire
"Too Much Time - Women in prison" à La Loge
"Mon Lou" au Théâtre Le Lucernaire
"Lady Macbeth" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Billie Holiday - Sunny Side" au Théâtre Essaion
"Frédrick Sigrist - Tout le monde croit que je suis un mec bien" au Théâtre Le Funambule Montmartre
dans le cadre du Festival La semaine Extra au Théâtre Le Nest à Thionville : "Price "- "Jours radieux" - "Les Imposteurs" - "Longueurs d'ondes"
des reprises à ne pas rater :
"La loi des prodiges" au Théâtre de la Tempête
"Ciel, mon placard !" à La Loge
et les chroniques des autres spectacles d'avril

Exposition avec :

"Subodh Gupta - Adda/Rendez-vous" au 11 Conti-Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Foxtrot" de Samuel Maoz
"La Route sauvage" de Andrew Haigh
"Mes Provinciales" de Jean-Paul Civeyrac
"La Révolte des jouets" de Bretislav Pojar et Hermina Tyrlova
et les chroniques des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Derniers jours à Berlin" de Harald Gilbers
"La confession" de John Herdman
"La fabrique des coincidences" de Yoav Blum
"La journée de la vierge" de Julie Marx
"Manhattan vertigo" de Colin Harrison
"Meurtres, en toute intelligence" de Jacques Attali
"Sparte" de Nicolas Richer

et toujours :
"Ghetto brother, Une légende du bronx" de Julian Voloj & Claudia Ahlering
"Histoire de la France" de Jean Christian Petitfils
"J'apprends le français" de Marie France Etchegoin
"La fabrique des corps, des premières prothèses à l'humain augmenté" de Héloise Chochois
"La saison des feux" de Celeste NG
"Les enfants du fleuve" de Lisa Wingate

Froggeek's Delight :
Le Google Home, enceinte intelligence

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=