Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pactum Salis
Olivier Bourdeaut  (Editions Finitude)  janvier 2018

Si l’est un livre attendu en cette rentrée d’hiver 2018, c’est bien le prochain livre d’Olivier Bourdeaut, Pactum Salis, édité aux éditions Finitude. Olivier Bourdeaut est l’auteur du livre En attendant Bojangles qui a rencontré un très grand succès en 2016, vendu à près de 500 000 exemplaires, traduit en 30 langues, adapté en bande dessinée, au théâtre et bientôt au cinéma.

Pactum Salis est donc son second livre, celui de la confirmation normalement. Olivier Bourdeaut avait commencé à écrire ce roman avant la sortie de En attendant Bonjangles. Cela lui a permis de le reprendre sereinement, il y a quelques mois, en limitant la pression liée au fameux "second roman". Il connaît très bien les univers qu’il décrit dans son livre : il a lui-même fréquenté un temps le milieu de l’immobilier et a travaillé durant une saison dans les marais salants. Son roman fait donc la part belle à des décors qui lui sont familiers : les paysages de la presqu’île guérandaise, ses oiseaux, toute cette nature protégée qu’il connaît depuis son enfance.

"Amicitia Pactum Salis", l’amitié est un pacte de sel. Cette expression, issue des traditions latines et bibliques signifie que, comme le sel, l’amitié est inaltérable. Ou pas ! Et c’est bien de cela dont nous parle le dernier livre d’Olivier Bourdeaut. L’auteur nous narre l’histoire de deux personnages, Jean et Michel, de leur rencontre, de leur amitié ratée et avortée, de la réunion de deux solitaires pas forcément amis.

On trouve Jean, un trentenaire parisien, qui a plaqué sa modeste vie d’étudiant après avoir vu sur France 3 un documentaire sur les marais salants. Il a quitté Paris, acheté à Guérande quelques bassins, des œillets dans le langage des paludiers. Dans cette vie quasi-monacale et déconnectée de toute technologie, il trouve une sorte d’apaisement.

Michel, la trentaine lui aussi, est un agent immobilier. D’origine modeste, né dans la région de Nantes, est avide d’argent et de réussite. Tout est bon pour y parvenir, même s'il doit sacrifier famille et amis. Roulant en Porsche, signe de sa réussite, il va bientôt s’installer à Paris pour connaître son apogée. En attendant, il s’accorde quelques jours de vacances dans un palace de La Baule.

Le cœur du livre est cette rencontre improbable, qui démarre sur un malentendu quand Michel vient uriner sur les exploitations de Jean, au cœur des marais salants, entre deux hommes que tout oppose. On suit alors cette relation, fruit d’une promesse absurde et d’une embauche, cette amitié imprévue, faite de nombreux quiproquos, de soirées arrosées, de rendez-vous manqués, de fascination réciproque et d’innombrables excuses qu’ils passent leur temps à se faire.

On y trouve des dialogues savoureux entre les deux protagonistes, des passages ou des expressions de l’auteur très drôles comme lorsque Jean, au cours d’une soirée en discothèque, se demandant quel âge pouvait avoir une jeune fille, en déduit, après un vif débat avec sa conscience qu’elle est trop âgée pour intéresser David Hamilton.

En côtoyant Michel, Jean commence à considérer que le luxe n’est pas si mal, remettant en question sa vie monacale. Il rencontre des femmes, fréquente les palaces, rêve de grandeur, particulièrement lors de leurs turpitudes alcoolisées.

On retrouve la jolie plume d’Oivier Bourdeaut dans ce livre, déjà aperçue dans son premier roman et toujours ses personnages atypiques, particulièrement travaillés. Son livre touchant et burlesque à la fois nous procure un véritable plaisir de lecture. Olivier Bourdeaut passe donc haut la main le test de la confirmation. Reste à souhaiter à ce Pactum Salis la même destinée que son prédécesseur.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=