Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tharlo
Pema Tseden  janvier 2018

Réalisé par Pema Tseden. Cine. Drame. 2h03 (Sortie le 3 janvier 2018). Avec Shidé Nyima et Yangshik Tso.

Si "Tharlo" de Pema Tseden est un des premiers films tournés en tibétain, son réalisateur est sans doute l'un des premiers cinéastes tibétains à faire œuvre.

Cette fable, tirée de l'une de ses nouvelles publiées dans le recueil "Neige" disponible aux éditions Philippe Picquier, est en effet son quatrième long métrage.

Repéré par ce grand découvreur de talents asiatiques qu'était Pierre Rissient, Pema Tseden a fait ses études à l'Académie du film de Pékin. Ainsi, ouvert sur deux cultures majeures, l'une minoritaire mais tout aussi porteuse que l'autre d'une universalité inconstestable, il peut, avec une grande aisance dénuée de toute naïveté, faire naître au cinéma une Nation sans avoir nul besoin de foules ni de slogans polémiques.

Sur sa drôle de monture, un vélomoteur haut en couleur et hors du temps, un berger souriant suffit. Avec comme aventures, la quête d'une carte d'identité, et la perte de la sienne en l'acquérant. "Tharlo" de Pema Tseden, c'est précisément l'histoire d'un homme qu'on surnomme "Tharlo", ce qui signifie "celui qui est libéré", et qui ne sera plus au final que "Ralo", "petite natte"...

Et cela au cours d'un récit qu'aurait pu écrire Giono pour Pagnol, et où il sera question d'un policier chinois, d'une coiffeuse tentatrice et de quelques pétards pour chasser les loups...

"Tharlo" bénéficie d'un noir et blanc d'une grande beauté. Tout aussi magnifique pour montrer les montagnes tibétaines et les chemins qui y mènent, que pour éclairer la petite ville à la modernité toute relative qui sera une "Babylone" minimaliste pour cet homme venu tout droit de l'ère pastorale sur sa pétrolette millénaire.

Ce qui frappe aussi dans le film de Pema Tseden, c'est que son canevas n'est pas artificiellement épuré et, qu'au contraire, avec peu d'éléments, il se construit ici une fiction riche, pas du doute documentaire.

Car les trois personnages ne sont pas des prétextes à un contraste virant au poncif entre ville et campagne, entre Tibet profond et Chine moderne. Le berger n'est pas qu'un stéréotype de paysan inculte et il n'est pas forcément décrit de manière réaliste.

Toute la première partie du film, où il converse avec le policier, définit très bien sa personne et rien n'indique, dans cet être pétri de bon sens, qu'il puisse par la suite se transformer en un personnage crédule vivant une mésaventure banale.

On est donc dans un cinéma beaucoup complexe qu'attendu et l'on sent que Pema Tseden est nourri du meilleur cinéma chinois contemporain et qu'il a dû méditer sur certains films iraniens, à commencer bien sûr par ceux d'Abbas Kiarostami.

Aller voir "Tharlo" de Pema Tseden n'est pas qu'aller voir le premier film tibétain exploité en salles, c'est découvrir un cinéaste qui transcende ses origines et dont le cinéma a d'autres ambitions que de les exploiter pour s'exprimer derrière une caméra.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=