Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Un jour en octobre
Théâtre L'Atalante  (Paris)  janvier 2018

Comédie dramatique de Georg Kaiser, mise en scène par Agathe Alexis, avec Hervé Van der Meulen, Ariane Heuzé, Bruno Boulzaguet, Benoit Dallongeville et Jaime Azulay.

Mal connu en France, Georg Kaiser est un prolifique dramaturge allemand dont les œuvres triomphèrent jusqu’à l’arrivée des nazis. Auteur expressionniste, ses pièces furent interdites et il connut l’exil dans la partie germanophone de la Suisse.

On aurait pu douter de l’intérêt de le rejouer aujourd’hui, mais la version d’"Un jour en octobre" proposée par Agathe Alexis convaincra dès ses premières scènes les plus réticents.

Il faut dire que c’est sur les chapeaux de roue, à un rythme haletant qui ne connaîtra pas de passages à vide, que les cinq comédiens rendent crédible et passionnante une histoire qui, à la lecture, pourrait sembler presque parodique.

L’intelligence de l’entreprise d’Agathe Alexis est de s’être refusée à un facile second degré pendant les scènes d’exposition. Qu’il y ait un abbé (Jaime Azulay) pour surveiller - et mal - une jeune héritière (Ariane Heuzé) et que son oncle à héritage (Hervé Van Der Meulen) cherche à confondre celui qui l’a déshonoré, que ce suborneur (Bruno Boulzaguet) clame son innocence alors qu’un garçon boucher (Benoît Dallongeville) vienne chercher son dû, tout cela, un bon siècle plus tard, pourrait donner matière à rire.

Mais, peu à peu, alors que le climat se fait plus onirique, quand Catherine la nièce décrit la "réalité" de sa liaison avec le bel officier accusé à tort, "Un jour en octobre" bascule en tragi-comédie qui ne fait plus rire du tout.

Théâtre d’un autre temps, dont Brecht vantait l’intérêt, la pièce de Georg Kaiser n’a pas vieilli dans sa forme et pas tant que ça dans son propos. Elle évite à la fois le mélo et le Grand Guignol et vaut bien mieux que bien des divertissements contemporains que personne, dans une centaine d’années, n’aura l’idée de réveiller de leurs cimetières numériques.

On soulignera la belle scénographie de Robin Chemin, qui a laissé l’avant-scène presque vide et créé en arrière de la scène, derrière des panneaux ouverts, une espèce de parcours en demi-cercle, propice aux jeux de lumière de Stéphane Deschamps, pour suggérer le contexte expressionniste et faire vivre les personnages hors champ.

Tout concourt à faire de cette oeuvre dynamique une réussite qui donnera envie d’en savoir plus sur un auteur dont on recense pas moins de 72 pièces.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 janvier 2018 : En attendant les beaux jours

Il pleut partout, il fait moche, il fait froid. Qu'à cela ne tienne, voici notre sélection de la semaine qui devrait pouvoir occuper vos jours gris et vos soirées au coin du feu avec moultes choses à écouter, à lire, et à voir. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Thanks for listening" de Chris Thile
"Moondog new sound" de Ensemble Minisym
"Mossy Ways" de Eric Le Lann
"MOR" de Marcel Kanche
"Mille excuses" de Misska
"Essais, volume 2" de Pierre de Bethmann Trio
"Songs of praise" de Shame
et toujours :
Aftermath" de Alex Stuart
"Kili kili" de Black Bones
"Jean Baptiste Lully : Alceste, ou le trimphe d'Alcide" de Christophe Rousset & les Talens Lyriques
Interview de Pierre autour d'une session live de 5 titres
"Girl's ashes" de Dirty Work of Soul Brothers
"Infernu" de Hifiklub
"Trio 30YearsFrom" de Théo Girard
"Destination overground : the story of Transglobal" de Transglobal Underground
"Classe moyenne" de Vincent Touchard

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Maladie de la Mort" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Schatten ( Eurydike sagt)" au Théâtre de la Colline
"Les Bacchantes" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Tertullien" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Concertos de Passions" au Théâtre Les Déchargeurs
"Céline, derniers entretiens" au Théâtre Les Déchargeurs
"Après le tremblement de terre" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Paysages intérieurs" au Théâtre Le 13ème Art
"Les Fils prodigues" au Théâtre Le Maillon à Strasbourg
"J'arriverai par l'ascenseur de 22h43 (chronique d'un fan de Thiéfaine)" aux Docks à Lausanne
les reprises à ne pas rater:
"Trahisons" au Théâtre Le Lucernaire
"Gauthier Fourcade - Liberté !" au Studio Hébertot
"Constance - Gerbes d'amour" au Théâtre Apollo
"Mon meilleur copain" au Grand Point Virgule
et les chroniques des autres spectacles de janvier

Expositions :

dernière ligne droite pour "Irving Penn" au Grand Palais

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"La Douleur" de Emmanuel Finkiel
et les chroniques des sorties de janvier

Lecture avec :

"Assad" de Régis Le Sommier
"Celui qui disait non" de Adeline Baldacchino
"Etienne de silhouette" de Thierry Maugenest
"Fausses promesses" de Linwood Barclay
"Le pouvoir" de Naomi Alderman
"Mille soleils" de Nicolas Delesalle
et toujours :
"L'infinie comédie" de David Foster Wallace
"La femme qui ment" de Hervé Bel
"La friction du temps" de Martin Amis
"Les oiseaux morts de l'Amérique" de Christian Garcin
"Massacre des innocents" de Marc Biancarelli
"Un homme doit mourir" de Pascal Dessaint

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=