Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adieu Monsieur Haffmann
Théâtre du Petit Montparnasse  (Paris)  janvier 2018

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Jean-Philippe Daguerre, avec Grégori Baquet (ou Charles Lelaure), Alexandre Bonstein, Julie Cavanna, Franck Desmedt et Charlotte Matzneff (ou Salomé Villiers).

Paris, 1942. En pleine montée de l’antisémitisme, un bijoutier juif, Joseph Haffmann, décide de céder la bijouterie à son meilleur employé Pierre Vigneau et sa femme Isabelle.

Joseph restera caché à la cave jusqu’à ce que la situation redevienne normale. Pierre, qui ne parvient pas à avoir d’enfant accepte mais propose en échange à Joseph Haffmann un étrange marché.

Quel bonheur de voir une pièce d’une aussi grande qualité qui, scène après scène, installe une tension et une émotion incroyablement palpables. Jean-Philippe Daguerre a écrit un texte d’une redoutable efficacité et terriblement sincère. L’histoire de Joseph et de Pierre est celle de toute la France de cette époque. C’est toute la réussite de Jean-Philippe Daguerre qui compose là une œuvre universelle.

La pièce décrit avec talent le contexte et les dérives d’une idéologie nauséabonde qui se répand sournoisement dans la population. Indispensable œuvre de mémoire en plus que travail d’orfèvre, "Adieu Monsieur Haffmann" saisit le spectateur qui accompagne les protagonistes et respire à leur rythme.

La fluidité des scènes qui s’enchaînent sur la formidable musique d’Hervé Haine le porte avec bonheur tout au long de cette comédie dramatique au suspens omniprésent.

Jean-Phlippe Daguerre dont on connait les qualités de mise en scène, dirige ici au cordeau et avec délicatesse une équipe de comédiens éblouissants.

Charles Lelaure (en alternance avec Grégori Baquet, tout aussi excellent) incarne un touchant Pierre, entier et humain. Julie Cavanna est une magnifique Isabelle dont chaque scène est un régal tant elle fait passer l’évolution de son personnage dans une sobriété infinie. Quelle comédienne…

Pour Joseph Haffmann, il fallait un comédien exceptionnel. Jean-Philippe Daguerre l’a trouvé en la personne d’Alexandre Bonstein, totalement bouleversant d’humanité, qui compose avec finesse un Haffmann racontant par son seul regard toutes les émotions qui traversent cet homme pour qui "le courage est plus fort que la peur".

Le brillant duo Charlotte Matzneff - Franck Desmedt (l’ambassadeur Otto Abetz et sa femme) dans la seconde partie est aussi drôle que glaçant. Ils forment un couple captivant et la scène du diner restera un moment culte, parcouru d’émotions contradictoires et d’une pesante intensité.

Bijou à tous les niveaux, de la belle et symbolique scénographie de Caroline Mexme aux costumes parfaits de Virginie H, en passant les lumières subtiles d’Aurélien Amsellem, "Adieu Monsieur Haffmann" est l’une de ces pièces qui trouvent place dans votre mémoire pour n’en plus sortir. Et qui réussit donc son indispensable mission d’utilité publique.

Un chef d’œuvre qu’on salue debout.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 décembre 2018 : l'empire d'essence

Pénurie d'essence peut être, mais pas de pénurie des sens avec notre sélection hebdomadaire à lire, à voir et à écouter. C'est parti sans plus attendre pour une semaine de plaisirs.

Du côté de la musique :

"L'allégresse" de DaYtona
"C'est la vie" de Phosphorescent
"Oak leaf" de Raoul Vignal
"Karl Maria Von Weber : Symphonie N 1 & concertos" de l'Orchestre Victor Hugo, Jean François Verdier, Nicolas Baldeyrou, David Guerrier et Thomas Bloch
"City walk" de Adrien Chicot
"Tribute to an imaginary folk band" de Bedmakers
Rencontre avec Emma Solal, accompagnée d'une session acoustique aux couleurs de l'Italie
"Valdevaqueros" de Fred Nevché
"Chapitres V et VI" de La Pietà
"Parallel universe blues" de Papercuts
et toujours :
"Persuasive" de Persuasive
"About Bridges" de Régis Boulard et Nico Sacco
"No tourists" de The Prodigy
"Kings and bastards" de Roberto Negro
"Tout bleu" de Tout Bleu"
Plutôt me rendre" de Anne Darban
Nicolas Vidal en interview accompagnée de sa Froggy's session live, autour de son album "Bleu Piscine"
"Il était fou" de JUR
"Young girls punk rock" de Lilix & Didi
Mokado, Clozee et Grandepolis dans une sélection singles et EP
"S/T" de The Balkanys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antigone" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Love, Love, Love" au Théâtre de Belleville
"Un Picasso" au Studio Hébertot
"Bérénice Paysages" au Théâtre de Belleville
"J'admire l'aisance..." au Studio Hébertot
"Le Double" au Théâtre 14
"J'ai des doutes" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ecole des femmes" au Théâtre Dejazet
"Kiss & Cry" à la Scala
"Dans ma chambre" au Théâtre La Flèche
"F(r)iction" au CNAC de Châlons-en-Champagne
les reprises :
"Stuck Plastik, une pièce en plastique" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Aglaé" au Théâtre du Rond-Point
"L'Ombre de la baleine" au Théâtre Lepic
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Barbara amoureuse" au Théâtre Essaion
la chronique des spectacles de novembre
et la chronique des autres spectacles de décembre

Expositions avec :

"La Galerie des Sculptures" au Petit Palais
"Youssef Chahine" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Pachamama" de Juan Antin
"Utoya 22 juillet" de Erik Poppe
"Rêver sous le capitalisme" de Sophie Bruneau
"Le sous bois des insensés" de Martine Deyres
Oldies but Goodies avec :
"Le Solitaire" de Michael Mann dans le cadre de la Rétrospective James Caanà la Cinémathèque française
et "La Cousine Bette" de Max de Rieux dans le cadre du Cycle Balzac à la Cinémathèque française
la chronique des sorties de novembre
et la chronique des autres sorties de décembre

Lecture avec :

"Le coup d'état Macron, le Prince contre la nation" de Guillaume Larrivé
"Allez tous vous faire foutre" de Aidan Truhen
"Dialectique de la pop" de Agnès Gayraud
"Inconnu à cette adresse", "84, Charing cross road" et "Les heures silencieuses" de Kressmann Taylor, Helene Hanff et Gaëlle Josse
"Pierre Laval, un mystère français" de Renaud Meltz
et toujours :
"Humains dans la rue : Histoires d'amitiés, avec ou sans abri" de Jean Marc Potdevin, Anne Lorient et Lauriane Clément
"Le meurtre du commandeur, livre 2 : La métaphore se déplace" de Haruki Murakami
"Les vérités cachées de la guerre d'Algérie" de Jean Sévillia
"No society" de Christophe Guilluy
"Séance infernale" de Jonathan Skariton
"Tous les Mayas sont bons" de Donald E. Westlake

Froggeek's Delight :

bientôt Noël... pensez aux cadeaux
"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=