Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Géographie de l'Enfer
Théâtre de Belleville  (Paris)  janvier 20B

Comédie dramatique de Alex Lorette, mise en scène de Adrien Popineau, avec Frédéric Baron, Florent Hu, Jade Fortineau et Maxime Le Gac Olanié.

En mettant en scène "Géographie de l'Enfer", le texte d'Alex Lorette plein de non-dits et d'énigmes inspiré de "L'Enfer "de Dante, Adrien Popineau a conçu un projet audacieux autour d'une scénographie de Fanny Laplace qui délimite l'espace de jeu par quatre bancs pour clore cet espace hors du temps où tout va se jouer.

La configuration quadri-frontale permet au public d'être au plus près des acteurs comme autour d'un ring de boxe. Le tout dans des éclairages efficaces d'Hugo Hammann et rythmé par la bande son inquiétante de James Champel.

C'est une tension semblable qui entoure ces personnages : trois laissés-pour-compte dont on sait peu de choses, vivant en autarcie dans un monde rural, au milieu de la nature depuis au moins une dizaine d'années et ce personnage échoué là par accident, vêtu d'un costume Gucci qui représente la ville et la richesse.

Toute la première partie du spectacle est particulièrement bien réussie, le jeune metteur en scène parvenant à créer une vraie ambiance et à y installer une tension palpable jusqu'au malaise. La rencontre de l'Homme avec les autres personnages ménage ce qu'il faut d'ambiguité pour créer un vrai suspens. Le texte laissant planer suffisamment de mystère pour être rééllement captivant.

L'effet s'estompe quelque peu par la suite, est-ce à cause de personnages trop stéréotypés ou parce que la trame narrative se fige soudain ? La belle écriture d'Alex Lorette laisse entrevoir un virage poétique, hélas vite avorté et la suite balance entre un réalisme à l'américaine (on pense à Steinbeck, Miller ou même Horovitz dans "Le baiser de la veuve") et un côté onirique avec quelques moments forts aboutis.

La fin, un peu trop prévisible, peine un peu à convaincre mais il n'empêche qu'il y a beaucoup de qualité dans cette fable cruelle aux confins du fantastique servie par quatre comédiens formidables (Frédéric Baron, Jade Fortineau, Florent Hu et Maxime le Gac Olarié) dans un univers fort et singulier.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 octobre 2019 : De tout, pour Tous

Encore un programme bien chargé et très éclectique au travers de notre sélection culturelle hebdomadaire. Beaucoup à lire, à voir, à écouter... alors ne perdons pas de temps. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Engine of paradise" de Adam Green
"Phantom solids" de Lunt
"Fear of an acoustic planet" de Tahiti 80
"A wonder plante to" de Nilok 4tet & Daniel Zimmermann
"Six strings under" de Eric Legnini
Sarah McCoy et Dom La Nena au Nancy Jazz Pulsation
"Nothin' but" de Flyin' Saucers Gumbo Special
"Comfort zone" de Hugo Lippi
"Hors l'amour" de Jean Felzine
"A ciel ouvert" de Kaori
Rencontre avec Lady Arlette, accompagnée d'une session live et acoustique
"Vinyles, suite" c'est le titre de l'émission #3 de Listen in Bed
"Déluge" c'est le troisième volume des Mix de Listen in Bed
"Hybrid" de Yosta
et toujours :
"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Orouni en session live dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Cirque Leroux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Libre
"Un jardin de silence" à La Scala
"Frida jambe de bois" au Théâtre de l'Union à Limoges
"Fleur de peau" au Théâtre Essaion
"Habiter le temps" au Lavoir Moderne Parisien
"Wilde - Chopin" au Théâtre Le Ranelagh
"En ce temps là l'amour..." au Théâtre des Mathurins
"Imposture posthume" au Centre Culturel Suisse
"Fred Tousch - Fée" au Théâtre de Belleville
"Corinne Zarzavatdjian - Un nom à coucher dehors !" au Mélo d'Amélie
des reprises :
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Le Crépuscule" au Théâtre de l'Epée de Bois
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

le film de la semaine :
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"Cléopâtre" de Alberto Angela
"Histoire du Canada" de Daniel de Montplaisir
"Je te suivrai en Sibérie" de Irène Frain
"La source de l'amour propre" de Toni Morrison
"Ordinary people" de Diana Evans
"Vik" de Ragnar Jonasson
et toujours :
"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Guerilla, le temps des barbares" de Laurent Obertone
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=