Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Shame
Songs of Praise  (Dead Oceans)  janvier 2018

"You can choose to hate my words… but do I give a fuck?"

Shame, groupe du sud Londonien a depuis quelque temps acquis la réputation d'être l'un des groupes les plus excitants, les plus viscéraux et les plus sauvages du pays. Leurs concerts sont notoirement connus pour leur intensité incroyable, du genre à faire passer Idles pour de doux agneaux.

Rendre cette énergie, cette intensité sur disque relevait de l’exploit. Avouons-le, le pari est relevé. Ce Songs of praise est un des disques britanniques les plus excitants sortis dernièrement. La force de ce disque tient dans son urgence plus que dans son originalité, ils n’ont pas inventé l’eau tiède, on entendra Wire, The Fall, The Fat White Famiy ou Protomartyr ou tout ce que l’on souhaitera mais l’intérêt n’est pas là. Comme aurait pu écrire Lester Bangs, leur son est recontextualisé de sorte que Shame ne sonne pas comme de la nostalgie ni comme des reprises mais comme un véritable pastiche.

Enregistré en seulement 10 jours au Pays de Galles la ferveur du groupe, la production donne une certaine fraîcheur à chaque piste et soyons franc permet aux chansons de tenir debout. "Dust On Trial" est un début parfait. Une claque. Une étreinte qui ne nous quittera plus. La force de la jeunesse. Un son sans concession mais non dénué d’une certaine finesse. Ce n’est pas juste une grande ligne plane et cassante. Les jeunes Anglais se montrent capable de nuances, de changements appropriés de tempo... Et si le brûlot se trouve dans les sons acérés des guitares, il l’est tout autant dans les paroles, dans cette façon de dire les choses directement souvent irrévérencieusement et avec ironie en parlant d’amours difficiles, de Theresa May, du Brexit, de problèmes d’argent, d’être jeune...

C’est le moment de goûter à ce groupe, après il sera trop tard, il devrait être comme d’autres avant lui rattrapé par la machinerie de l’industrie musicale et disparaître dans les limbes... Reste que mine de rien Songs of praise est l'un des disques britanniques les plus brûlants et parfois très drôles entendus depuis quelque temps...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album It's a shame about Gemma Ray de Gemma Ray
La chronique de l'album Empires of Shame de Frustration
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
Shame en concert au Festival Europavox 2017 - samedi 1er juillet
Shame en concert au Festival des Eurockéennes 2017 - Jeudi 6 juillet
Shame en concert au Festival La Route du Rock #28 (édition 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de Shame
Le Bandcamp de Shame
Le Soundcloud de Shame
Le Facebook de Shame


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2019 : C'est la fête !

Vendredi prochain, ce sera la Fête de la Musique, une raison supplémentaire pour en écouter de la bonne en vous baladant dans notre sélection culturelle de la semaine, avec également bien entendu du théâtre, du cinéma, des expos et de la littératures.

Du côté de la musique :

"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada
et toujours :
"Appareil volant imitant l'oiseau naturel" de Boule
"Hypersensible" de Cat Loris
"Strange creatures" de Drenge
Petit tour à Beauregard, qui approche, pour y parler des découvertes. Nous avions déjà évoqué le reste de la programmation
"Strome" de Martin Kohlstedt
"Arrivals & Departures" de The Leisure Society
"Attack of the giant purple lobsters" de Washington Dead Cats

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'étrange affaire Emilie Artois" au Théâtre de la Contrescarpe
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph à Ivry
"Huckleberry Finn" au Théâtre de la Huchette
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Homme encadré sur fond blanc" au Théâtre Tristan Bernard
"Un drôle de mariage pour tous" au Théâtre Daunou
"Guigue & Plo" au Théâtre du Marais
des reprises :
"Hiroshima, mon amour" aux Théâtre des Bouffes parisiens
"Matka" au Théâtre Elisabeth Czerczuk
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Hypo" au Théâtre du Marais
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

dernière ligne droite pour :
"Les Nabis et le décor" au Musée du Luxembourg
"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Le choc du futur" de Marc Collin
"Bunuel après l'âge d'or" de Salvador Simo

Lecture avec :

"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel
et toujours :
"Alice" de Heidi Perks
"J'ai cru qu'ils enlevaient toute trace de toi" de Yoan Smadja
"Présumé coupable" de Vincent Crase
"Une histoire de la Nouvelle France : Français et Amérindiens au XVI siècle" de Laurier Turgeon
"Vue pour la dernière fois" de Nina Laurin

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=