Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne
Théâtre du Vieux Colombier  (Paris)  janvier 2018

Comédie dramatique de Jean-Luc Lagarce, mise en scène de Chloé Dabert, avec Cécile Brune, Clotilde de Bayser, Suliane Brahim, Jennifer Deckert et Rebecca Marder.

"J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne", deuxième opus, entre "Juste la fin du monde" et "Le Pays lointain" de la trilogie ultime de Jean-Luc Lagarce qu'il qualifie de "lente pavane des femmes autour du lit d’un jeune homme endormi " s'ordonne autour d'une déclinaison du thème récurrent d'un hypothétique retour d'un fils/frère depuis longtemps "disparu".

Un quintet féminin composé d'une femme âgée, de la mère et des trois soeurs du fils, qui n'est jamais nommé autrement que comme "le jeune frère" ou plus anonymement comme "celui-là", se livre à un psychodrame qui tourne en boucle, comme l'écriture circulaire de Lagarce, et avorte toujours sur le chemin de la résilience.

Car le travail mnésique rétrospectif organisé de manière kaléidoscopique émane de personnages qui oralisent davantage pour elles-mêmes que pour les autres, n'écoutent pas et ne sont pas écoutés ce qui aboutit à des pseudo-scènes dialoguées résultant de la juxtaposition de soliloques en forme de flux de pensée.

Le traitement polyphonique de cette situation par ailleurs proche de celle de "L’Intruse" de Maurice Maeterlinck, qui entre en résonance davantage avec "Les Vagues" de Virginia Woolf que "Les Trois soeurs" d'Anton Tchekhov, même si citées par l'auteur, s'affranchit donc des procédés dramatiques conventionnels.

Chloé Dabert, comme dans d'autres de ses mises en scène, telle par exemple celle récente de "L'abattage rituel de Gorge Mastromas" de Dennis Kelly, n'officie pas dans ce registre "éthéré" - cependant esquissé par le décor de Pierre Nouvel certes "classieux" à l'opposé du substrat social lagarcien, qui symbolise, avec des cimaises de tulle blanc, le squelette d'une maison fantôme propice à la projection mentale - pour réimplanter la partition dans le réalisme démonstratif .

Si Cécile Brune, dans le rôle de l'aieule, semble absente, Clotilde de Bayser campe une mère à l'exubérance hystérique quand elle parle du retour d'un fils que la faiblesse ou la maladie ramènerait à un état de dépendance maternelle et, dans le rôle de la fille cadette, réduite à la bougonnerie infantile, Rebecca Marder se répand en démonstration d'humeurs avec force pleurnicheries qui nuisent à l'audibilité même de son discours.

Seules Suliane Brahim et Jennifer Decker parviennent à délivrer ce qui caractérise la musique du verbe lagarcien. Avec le naturel du jeu de Jennifer Decker, son personnage semble être l'avatar jeune de la fille aînée ce qui introduit la confusion des temporalités pratiquées par Jean-Luc Lagarce.

Et exceptionnelle s'avère la prestation de Suliane Brahim qui, tout au long de l'opus garde une très juste unité de ton qui ne fait pas obstacle à la délivrance, en filigrane et avec une éloquence sensible, des émotions du personnage et suscite l'émotion du spectateur.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 9 août 2020 : Vacances, j'oublie tout

Il fait beau et chaud, on reste à l'ombre, on traine à la plage, mais si vous avez encore un petit moment pour jeter un oeil à Froggy's Delight, nous sommes toujours là. Voici le programme light et rafraichissant de la semaine.
petit bonus, le replay de la MAG (Mare Aux Grenouilles) numéro #1

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

Le compte-rendu de la 35ème édition du Festival Humour et Eau salée
et un spécial "Au Théatre ce soir dans un salon" avec les grands classiques de Barilet et Grédy :
"Peau de vache"
"Potiche"
"Folle Amanda"
"Le don d'Adèle"
"L'Or et la Paille"
et "Fleur de cactus" revisité par Michel Fau

Expositions :

en real life :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Voir le jour" de Marion Laine
"Le Défi du champion" de Leonardo D'Agostini
et at home avec des longs...
"2021" de Cyril Delachaux
"Les Robinsonnes" de Laurent Dussaux
"L'Ile aux femmes" de Eric Duret
"Quand j'avais 5 ans, je m'ai tué" de Jean-Claude Sussfeld
"The Storm" de Ben Sombogaart
...et des courts-métrages
"Odol Gorri" de Charlène Favier
"Poseur" de Margot Abascal

Lecture avec :

"Retour de service" de John Le Carré
"Un océan, deux mers, trois continents" de Wilfried N'Sondé
"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=