Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce En attendant Bojangles
La Pépinière Théâtre  (Paris)  janvier 2018

Comédie dramatique d'après le roman éponyme d'Olivier Bourdeaut, adaptation et mise en scène de Victoire Berger-Perrin, avec Anne Charrier, Didier Brice et Victor Boulenger.

Dans l'appartement cosy et gentiment rétro où trône un portrait de colonel prussien, la petite famille vit à cent à l'heure. Il faut dire que la mère (aux prénoms différents chaque jour) fait souffler un vent de folie et de liberté sur le trio.

Racontée par le fils, "En attendant Bojangles" retrace la vie extraordinaire de cette famille où l'imagination est aux manettes, où la fête et la gaîté sont permanentes. Ceci pour éloigner le plus possible les démons de la mère. Le tout rythmé par "Mr. Bojangles" chanté par la voix mélancolique de Nina Simone.

En adaptant le best-seller d'Olivier Bourdeaut, Victoire Berger-Perrin a su faire preuve du plus grand respect pour le texte. Conservant fidélement la trame du roman, elle a réussi à donner à cette adaptation scénique un souffle qui s'amplifie jusqu'au final.

Si la grande densité de monologues n'aide pas forcément le spectacle à pouvoir décoller dans la première partie, tenu qu'il est par la narration, il gagne en revanche à toute la fin où le rythme va crescendo et sans verser à aucun moment dans le mélo, une force qui fait s'étrangler le spectateur d'émotion.

Le moteur de l'histoire c'est incontestablement la mère. farfelue et explosive. Il fallait une comédienne capable de jouer avec la même sincérité le feu de vivre, et sa folie tout à la fois. Avec sa gouaille et son sourire ravageur, Anne Charrier entraîne le spectateur dans un tourbillon merveilleux. Elle est bouleversante.

Didier Brice, dont le personnage est plus posé mais doit se mettre au diapason de son phénomène de femme, parvient avec une sobriété confondante et un humour omniprésent à faire passer toute une gamme de sentiments. La grande classe.

Quant à Victor Boulenger, incroyablement touchant, réussisant la performance de jouer l'enfant avec sobriété et crédibilité, il fait preuve d'une vraie puissance dramatique et conte avec grand talent cette belle histoire.

L'écriture d'Olivier Bourdeaut s'amuse avec ses personnages, fait rimer les mots et donne à ce drame l'élégance de la fantaisie pour parler de la folie planante comme les grandes ailes d'un oiseau nommé "Mademoiselle Superfétatoire". La poésie, l'humour et le drame mêlés rappellent à la fois des auteurs comme Queneau ou Boris Vian dans "L'écume des jours".

La mise en scène illustre avec délicatesse ce grand récit tragique sur l'amour fou, proposant de sublimes images (les lumières de Stéphane Baquet sont magnifiques) et prenant tout son sens au fur et à mesure que l'histoire avance. Victoire Berger-Perrin a su trouver le juste registre pour retranscrire sur scène avec le même mélange de légerété et de gravité le ton du roman.

La pétillance et l'amour qui se dégagent "En attendant Bojangles" touchent incontestablement au coeur . Et à en croire les applaudissements fournis et l'émoi des spectateurs, le spectacle est bien parti pour un triomphe mérité.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 Avril 2019 : 365 jours par an

Ce week end c'était le Disquaire Day, l'occasion de rappeler que vos disquaires, comme vos libraires ont une santé fragile et qu'il est important de les soutenir tout au long de l'année. Alors allez acheter vos disques et vos livres dans vos commerces de proximités, leurs bons conseils valent mieux que les frais de port offerts.

Du côté de la musique :

"A thousand voices" de Yules
"Dernier voyage" de Accident
"Avancer" de Tarsius
"Partitions" de Orouni
"Sola" de Dziedot Dzimu, Dziedot Augu
Laurent Montagne en interview, autour de "Souviens-toi" à retrouver pour une session acoustique de 4 titres
"Homme demain" de Monsieur et tout un Orchestre
Rencontre avec Le Bal des Enragés
"Free" de In Volt
"Macadam animal" de Guillo
"Replica" de Cassia
et toujours :
"Soleil, soleil bleu" de Baptiste W. Hamon
"Whoosh !" de The Stroppies
"Vonal Axis" de Steeple Remove
"Moderniste" de Les Vents Français
"Requiem" de AqME
"Hand it over" de Hat Fitz & Cara
"François Couperin : Concerts royaux" de Christophe Rousset & Les Talens Lyriques
"Journey around the truth" de Andy Emler & David Liebman
A l'occasion du concert de Novatom et des Sheriff à Montbrison nous les avons rencontré :Interview de Novatom,Interview des Sheriff
"Ce qui nous lie" de Mes Souliers sont rouges

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"JR" à la Grande Halle de La Villette
"Je suis Fassbinder" au Théâtre du Rond-Point
"Dieu habite Dusseldorf" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Amour en toutes lettres" au Théâtre de Belleville
"Cinq ans d'âge" au Théâtre Essaion
"Tchekhov à la folie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Célébration" au Théâtre de Belleville
"Lewis Furey - Haunted by Brahms" au Théâtre du Rond-Point
"Close"
"Into the little hill" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
des reprises:
"Matka" au Théâtre-Laboratoire Elizabeth Czerzuk
"La petite fille de Monsieur Lihn" au Théâtre de l'Epée de Bois
"L'Autre fille" au Studio Hébertot
"Voyage au bout de la nuit" au Théâtre Tristan Bernard
"Laura Laune - Le diable est une gentille petite fille" au Trianon
"Gainsbourg For ever" au Théâtre Essaion
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en avril

Expositions avec :

"Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma avec :

les nouveautés de la semaine :
"Seule à mon mariage" de Marta Bergman
Oldies but goodies avec"Paris qui dort" de René Clair dans le cadre de sa rétrospective à la Cinémathèque française
et la chronique des autres sorties d'avril

Lecture avec :

"Vindicta" de Cédric Sire
"Mujurushi, le signe des rêves, Vol. 1 & 2" de Naoki Urasawa
"La guerre des autres, rumeurs sur Beyrouth" de Bernard Boulad, Paul Boan, Gael Henry
"Je ne sais rien d'elle" de Philippe Mezescaze
"En lieu sûr" de Ryan Gattis
"Deux femmes" de Song Aram
"3 minutes " de Anders Roslund & Borge Hellstrom
"1793" de Niklas Natt Och Dag
et toujours :
"Barracoon" / "Article 36" de Zora Neale Hurston / Henri Vernet
"C'est aujourd'hui que je vous aime" de François Morel & Pascal Rabaté
"Ce que cela coûte" de Wilfred Charles Heinz
"L'enquête Hongroise, le tour du monde 1" / "Vous êtes de la famille ?" de Bernard Guetta / François Guillaume Lorrain
"La cartographie des Indes boréales" de Olivier Truc
"La guerre des scientifiques" de Jean Charles Foucrier
"Mémoire brisée" de E.O. Chirovici
"Parasite" de Sylvain Forge

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=