Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
Gomm - Lofofora  (Paris Plage)  19 août 2005

Pour cette avant dernière journée de sa 2ème édiiton, le Festival Fnac Indétendances propose une programmation plutôt noisy avec Gomm et Lofofora, programmation qui a attiré un public très nombreux.

Le présentateur promet une soirée qui va tenir éveillés les voisins de Paris Plage.

Ce sera promesse tenue.

Remarqués aux Transmusicales de Rennes en 2001, Prix attention talent scène du Printemps de Bourges et Prix Sacem autoproduit en 2004, Prix attention talent disque du Printemps de Bourges 2005, année qui voit la sortie Destroyer to perfection, leur premier album totalement abouti, Gomm est incontestablement un groupe qui monte.

Nous les avions vus pour la première fois en live à Solidays et ce fût un vraie claque.

Gomm, c'est Marie (chant, synthé), Guillaume (guitare), Mathieu (basse) et Olivier (batterie) disposés en arc de cercle sur la scène pour mieux se voir, mieux se lancer des apostrophes vocales et mieux investir le public.

Une sirène hurle. Attention, Gomm, cravaté et de noir vêtu, attaque avec le métronomique "Karl Heinz Mucke" qui ne laisse pas au public le temps de reprendre son souffle et au cours duquel le duo de voix féminine et masculine en allemand tourne au duel jusqu'à l'assaut final doublé de beaux duos guitare-basse.

 

 

 

 

Les morceaux de Gomm, chantés en allemand, français ou anglais, sont des cyclones qui ravagent tout sur leur passage avec des synthés hypnotiques, des guitares échevelées qui font sauter les fusibles, même au sens propre et une batterie martiale qui ne s'en laisse pas conter.

Gomm c'est l'énergie et le plaisir de jouer. Aucun doute quand on voit Marie souriante et échevelée !

Il nous joue le meilleur de son album ("I need", "Rejoice", "Into perfection","Organic unity") mais aussi des inédits ("No disappointment") qui laissent heureusement présager de son avenir.

Un concert net, sans bavures, maîtrisé. Le fond et la forme. N 'hésitez pas à aller prendre d'une décharge électro-punk-rock quand ils passeront près de chez vous !

Est annoncé ensuite Lofofora, qui n'est pas un jeune groupe, mais qui selon le présentateur, doit avoir la place qu'il mérite.

En effet, Lofofora existe depuis 1989 et renconctre un certain succès. Il chante des textes engagés contre le racisme, l'exclusion et les extrémismes de tous bords sur une musique plutôt rentre-dedans et non avare de décibels.

Le groupe est attendu de pied ferme par son jeune public aux t-shirt et compositions capillaires aisément reconnaissables qui trépigne pendant le changement de matériel.

C'est parti ! Lofofora déverse sa rage. Les fans lèvent le poing et scandent les paroles connues par cœur car elles sont souvent inaudibles sous le mur de son. Un gros son asséné, un son "bourrin" dixit Reuno lui-même au cours du concert.

Comme le cactus hallucinogène mexicain dont il a pris le nom, Lofofora a un effet magique sur le noyau dur du public qui entre en transes dès les premières notes, pogote à tout va et slame pour se heurter et tomber derrière les barrières de sécurité.

Reuno va d'ailleurs intervenir entre deux morceaux pour demander au public de calmer ses ardeurs. "On joue sur une musique rock et pour moi c'est une musique faite pour secouer les bassins, les têtes et les consciences. On essaie d'appuyer là où ça dérange, là où ça fait mal de temps en temps." dit le groupe.

Et bien c'est réussi parce que ça secoue. Peut être plus les corps que les consciences mais sait-on jamais.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Destroyer to perfection de Gomm
La chronique de l'album 4 de Gomm
Gomm en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Gomm en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Gomm en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Gomm en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
L'interview de Gomm (19 août 2005)
La chronique de l'album Simple appareil de Lofofora
Lofofora en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
L'interview de Lofofora (avril 2005)

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie )


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 17 février 2019 : Presque le printemps

De Kafka à Kukafka, Miossec à Berlioz, il y a de quoi lire, voir, écouter cette semaine dans la petite sélection culturelle de nos chroniqueurs. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Gallipoli" de Beirut
"Ulysse et Mona" de Minizza
Rencontre avec Miossec autour de son album "Les Rescapés"
Une discographie d'Hector Berlioz par Jérôme Gillet
"Been meaning to tell you" de Ina Forsman
"4eme jour, Kan Ya Ma Kan" de Interzone
"A thousand days" de June Bug
EP de Bertille
"Morning room EP" de Catfish
"Souviens toi" de Laurent Montagne
"Blood siren" de Sarah McCoy
"Complètement flippé" de 16 Kat
et toujours :
"Persona" de Betrand Belin
"Les rivages barbelés" de Intratextures
"The mirror" de Nicolas Gardel et Rémi Panossian
"La révolte des couverts" de Wildmimi
"The sublime" de Yeruselem
"Aksham" de Aksham
"Last train" de Big Dez
"Tightrope EP" de Bigger
Caroline Loeb au Grand Point Virgule pour jouer "Comme Sagan" en live
Présentation du 11ème festival de Beauregard et de sa programmation
"Kalune EP" de Kalune

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Kafka sur le rivage" au Théâtre de la Colline
"Matin et Soir" au Théâtre de l'Aquarium
"J'ai pris mon père sur mes épaules" au Théâtre du Rond-Point
"Pourquoi dis, m'as-tu volé mes yeux" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Les membres fantômes" au Théâtre La Flèche
"Le bois dont je suis fait" au Théâtre de Belleville
"Peur(s)au Théâtre L'Etoile du Nord
"A vue" au Théâtre de la Tempête
"Merci" à La Folie Théâtre
"Barber Shop Quartet - Chapitre IV" au Théâtre Essaion
"Maria Dolorès y Habibi Starlight" au Café de la Danse
les reprises:
"Grande" au Centquatre
"Politiquement correct" au Théâtre de l'Oeuvre
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Roux ! De Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel" au Musée Jean-Jacques Henner
et dernière ligne droite pour "Rodin - Dessiner Découper" au Musée Rodin

Cinéma avec :

le film de la semaine : "Le jeune Picasso" de Phil Bradsky

Lecture avec :

"Dans la neige" de Danya Kukafka
Interview de Nylso dans le cadre du festival de la Bande Dessinée d'Angoulême
"L'île longue" de Victoire de Changy
"La main noire" de Robert Vincent illustré des musiques de Anthony Reynolds
"Le manufacturier / responsabilité absolue" de Mattias Köpling / Jocko Willink & Leif Babin
"Sans compter la neige" de Brice Homs
"So sad today" de Melissa Broder
et toujours :
"Angola janga" de Marcelo D'Salete
Interview de Stella Lory dans le cadre du festival de la BD d'Angoulême
"Gangs of L.A." de Joe Ide
"Hunger : une histoire de mon corps" de Roxane Gay
"L'Amérique derrière moi" de Erwan Desplanques
"L'ombre d'un père" de Christoph Hein
"Le président des ultra riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon Charlot
"Que faire des cons ?" de Maxime Rovere
"Une éducation" de Tara Westover

Froggeek's Delight :

"I Will Survive" petit tour d'horizon des jeux dits "Survival"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=