Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Fnac Indétendances 2005
Gomm - Lofofora  (Paris Plage)  19 août 2005

Pour cette avant dernière journée de sa 2ème édiiton, le Festival Fnac Indétendances propose une programmation plutôt noisy avec Gomm et Lofofora, programmation qui a attiré un public très nombreux.

Le présentateur promet une soirée qui va tenir éveillés les voisins de Paris Plage.

Ce sera promesse tenue.

Remarqués aux Transmusicales de Rennes en 2001, Prix attention talent scène du Printemps de Bourges et Prix Sacem autoproduit en 2004, Prix attention talent disque du Printemps de Bourges 2005, année qui voit la sortie Destroyer to perfection, leur premier album totalement abouti, Gomm est incontestablement un groupe qui monte.

Nous les avions vus pour la première fois en live à Solidays et ce fût un vraie claque.

Gomm, c'est Marie (chant, synthé), Guillaume (guitare), Mathieu (basse) et Olivier (batterie) disposés en arc de cercle sur la scène pour mieux se voir, mieux se lancer des apostrophes vocales et mieux investir le public.

Une sirène hurle. Attention, Gomm, cravaté et de noir vêtu, attaque avec le métronomique "Karl Heinz Mucke" qui ne laisse pas au public le temps de reprendre son souffle et au cours duquel le duo de voix féminine et masculine en allemand tourne au duel jusqu'à l'assaut final doublé de beaux duos guitare-basse.

 

 

 

 

Les morceaux de Gomm, chantés en allemand, français ou anglais, sont des cyclones qui ravagent tout sur leur passage avec des synthés hypnotiques, des guitares échevelées qui font sauter les fusibles, même au sens propre et une batterie martiale qui ne s'en laisse pas conter.

Gomm c'est l'énergie et le plaisir de jouer. Aucun doute quand on voit Marie souriante et échevelée !

Il nous joue le meilleur de son album ("I need", "Rejoice", "Into perfection","Organic unity") mais aussi des inédits ("No disappointment") qui laissent heureusement présager de son avenir.

Un concert net, sans bavures, maîtrisé. Le fond et la forme. N 'hésitez pas à aller prendre d'une décharge électro-punk-rock quand ils passeront près de chez vous !

Est annoncé ensuite Lofofora, qui n'est pas un jeune groupe, mais qui selon le présentateur, doit avoir la place qu'il mérite.

En effet, Lofofora existe depuis 1989 et renconctre un certain succès. Il chante des textes engagés contre le racisme, l'exclusion et les extrémismes de tous bords sur une musique plutôt rentre-dedans et non avare de décibels.

Le groupe est attendu de pied ferme par son jeune public aux t-shirt et compositions capillaires aisément reconnaissables qui trépigne pendant le changement de matériel.

C'est parti ! Lofofora déverse sa rage. Les fans lèvent le poing et scandent les paroles connues par cœur car elles sont souvent inaudibles sous le mur de son. Un gros son asséné, un son "bourrin" dixit Reuno lui-même au cours du concert.

Comme le cactus hallucinogène mexicain dont il a pris le nom, Lofofora a un effet magique sur le noyau dur du public qui entre en transes dès les premières notes, pogote à tout va et slame pour se heurter et tomber derrière les barrières de sécurité.

Reuno va d'ailleurs intervenir entre deux morceaux pour demander au public de calmer ses ardeurs. "On joue sur une musique rock et pour moi c'est une musique faite pour secouer les bassins, les têtes et les consciences. On essaie d'appuyer là où ça dérange, là où ça fait mal de temps en temps." dit le groupe.

Et bien c'est réussi parce que ça secoue. Peut être plus les corps que les consciences mais sait-on jamais.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Destroyer to perfection de Gomm
La chronique de l'album 4 de Gomm
Gomm en concert au Festival Les Transmusicales de Rennes 2004 (jeudi)
Gomm en concert au Festival Solidays 2005 (dimanche)
Gomm en concert au Festival Les Femmes S'en Mêlent 2007
Gomm en concert au Festival Le Rock dans tous ses Etats 2007 (samedi)
L'interview de Gomm (19 août 2005)
La chronique de l'album Simple appareil de Lofofora
Lofofora en concert au Festival Garorock 2005 (samedi)
Lofofora en concert à Hellfest Open Air Festival #14 (édition 2019)
L'interview de Lofofora (avril 2005)

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie )


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=