Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bestie di scena (Bêtes de scène)
Théâtre du Rond-Point  (Paris)  février 2018

Spectacle conçu et mis en scène par Emma Dante, avec Elena Borgogni, Sandro Maria Campagna, Viola Carinci, Italia Carroccio, Davide Celona, Sabino Civilleri, Roberto Galbo, Carmine Maringola, Ivano Picciallo, Leonarda Saffi, Daniele Savarino, Stéphanie Taillandier, Emilia Verginelli et Marta Zollet.

La dramaturge et metteuse en scène sicilenne Emma Dante immerge la troupe de sa Compagnia Sud Costa Occidentale, dans un plateau vide, black cube transformé en boîte de laboratoire comme pour une expérimentation éthologique.

Quatorze comédiens ou danseurs, tels des animaux - mais ne sont-ils pas des "bêtes de scène" - se retrouvent pour une séance d'échauffement et pratiquent à l'identique, avant de se dévêtir jusqu'à la nudité originelle, les mêmes exercices qui les emportent dans une transe cinétique.

Cette approche formelle, qui puise dans la technique expressive préconisée par le dramaturge russe d'avant-garde Vsevolod Emilievitch Meyerhold basée sur la biomécanique du corps, évoque celle d'un groupe de danseurs, entre la ronde primale des danseurs nus du tableau "Danse" de Matisse et les flux de mouvements qui caractérisent l'essence de la danse telle que théorisée par Lucinda Childs notamment dans son ballet "Dance".

Plus encore, la mise en résonance avec le domaine chorégraphique s'impose dès lors que le rythme constitue un des fondamentaux de la réflexion théâtrale de Emma Dante et que "Bestie di scena" s'inscrit dans le même registre que la pièce-manifeste "Tragédie" créée en 2012 par le chorégraphe Olivier Dubois.

Emma Dante a donc élaboré ce qu'elle nomme un "pressurage de théâtre" dépourvu de tout, même de texte et d'histoire, "un zéro absolu qui doit faire face au vide de l’existence" qui explore l'essence de l'acteur telle qu'elle la conçoit.

Sont ainsi brassés, entre autres, les thématiques de l'acte sacrificiel de l'acteur et de la micro-communauté que forment les acteurs sur scène, un groupe d'imbéciles, selon Emma Dante, qui déposent au sol leurs vêtements comme dans un geste d'offrande au public et de renonciation absolue, à tout sentiment de honte et tout jugement, avec celle de l'évolution à rebours, de l'homme au singe jusqu'à la désolation.

Et la nudité, celle de la naissance et du temps des origines, s'accompagne d'une innocence mentale de laquelle se joue un "deus ex machina" invisible en les soumettant à des épreuves cognitives à partir d'objets tombés du ciel qui se développent en tableaux aussi graves que cocasses.

Le spectateur se trouve également immergé dans cette performance chorale menée par des officiants investis par laquelle Emma Dante, qui se dit taiseuse, ne tend pas à réinterpréter le monde mais à percevoir l'homme dans sa contemporanéité saturée d'images et de bruits.

Evidemment point de demi-mesure entre laudateurs et détracteurs.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 14 octobe 2018 : L'Eclectisme n'est pas un gros mot

Du joyeux, du triste, du beau, du sombre, du symphonique, du dépouillement, de l'épique, de l'intimiste... Encore une semaine chargée en actualité et pleine d'éclectisme dans notre sélection culturelle à découvrir sans plus attendre.

Du côté de la musique :

"Wanderer" de Cat Power
"I Am As You Are" de Sol Seppy
"Dag Wiren : Sinfonietta in C major, Serenade, Synphony N3 & Divertimento" de Rumon Gamba & Iceland Symphony Orchestra
"Une issue" de Samuel Cajal
"Comme un ours" de Alexis HK
"Antilles méchant bateau" par divers artistes
"Blow" de Donny McCaslin
Rencontre avec Gontard! et son nouveau clip "Arcade Fire" à découvrir
"Weapons of mass percussion" des Tambours du Bronx
"Houdini" de San Carol
"Vendredi soir EP" de Céline Tolosa
et toujours :
"La fragilité" de Dominique A
"Il Francese" de Jean Louis Murat
"Pink air" de Elysian Fields
Qu'en Pense Gertrude ? en interview accompagnée d'une session acoustique dans une cave à vins
"Certaine ruines" de Cyril Cyril
"Northern chaos gods" de Immortal
"Feel" Invigo
"La gueule de l'emploi" de Lénine Renaud
"Si c'était à refaire" de Septembre
"Voodoo magic" de Spiral Deluxe
"Midnight in an moonless dream" de The Buttertones

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet" au Théâtre du Rond-Point
"Le Pouvoir" au Théâtre de Ménilmontant
"La Nostalgie du futur" au Théâtre national de Bordeaux
"La Cantate à trois voix" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Queen Mary" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Laïka" au Théâtre du Rond-Point
"Oscar et la Dame rose" à la Comédie Bastille
"Jean-François Derec - Le jour où j'ai appris que j'étais juif" au Théâtre L'Archipel
les reprises :
"Tous mes rêves partent de la gare d'Austerlitz" au Théâtre 13/Seine
"Camille contre Claudel" au Théâtre du Roi René
"Deux mensonges et une vérité" au Théâtre Rive-Gauche
"Le Potentiel érotique de ma femme" au Théâtre des Mathurins
"Ma cantate à Barbara" au Théâtre des Variétés
"K Surprise" au Théâtre Les Déchargeurs
"Clouée au sol" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Gloire de mon père" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"J'ai mangé du Jacques" au Théâtre Les Déchargeurs
et la chronique des autres spectacles d'octobre

Exposition avec :

"Caravage à Rome - Amis et Ennemis" au Musée Jacquemart-André
"Giacometti - Entre Tradition et Avant-garde" au Musée Maillol

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Guantanamera" de omas Gutierrez Alea et Juan Carlos Tabio
"Wine Calling" de Bruno Sauvard
Ciné en bref avec :
"A Star is born" de Bradley Cooper
"Climax" de Gaspar Noé
"L'Ombre d'Emily" de Paul Feig
"Frères ennemis" de David Oelhoffen
"The Little stranger" de Lenny Abrahamson
"Voyez comme on danse" de Michel Blanc
la chronique des films de septembre
et la chronique des autres sorties d'octobre

Lecture avec :

"Bandidos" de Marc Fernandez
"Commode, l'empereur gladiateur" de Eric Teyssier
"La mort selon Turner" de Tim Willocks
"La riposte" de Philippe Meirieu
"Reporter criminel" de James Ellroy
"Un gentleman à Moscou" de Amor Towles
et toujours :
"Sympathie pour le démon" de Bernardo Carvalho
"Réelle" de Guillaume Sire
"Personne n'est obligé de me croire" de Juan Pablo Villalobos
"Les illusions" de Jane Robins
"Les exilés meurent aussi d'amour" de Abnousse Shalmani
"L'autre siècle" de Xavier Delacroix

Froggeek's Delight :

"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=