Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le Marchand de Venise
Théâtre Le Lucernaire  (Paris)  février 2018

Comédie d'après l'oeuvre éponyme de William Shakespeare, adaptation et mise en scène de Ned Grujic, avec Thomas Marceul (ou Cédric Revollon), Julia Piquet (ou Léa Dubreucq), Rémy Rutovic et Antoine Thiéry.

Quatre acteurs, un décor composé de quelques maquettes rouges de ponts vénitiens, trois aquariums contenant de l'eau, un spectacle qui ne durera que le temps d'un acte de la pièce originelle de Shakespeare, voilà les contraintes que Ned Grujic s'est créé pour monter son "Marchand de Venise".

Ce pari fou peut-il est tenu sans atteindre à l'intégrité de la célèbre œuvre du plus grand tragédien élisabéthain ? Car, dans cette version, il a fallu forcément supprimer des personnages, les condenser ou les redessiner.

Ainsi la seule femme de l'histoire revue par Ned Grujic est Portia, qui cumule le personnage éponyme et celui de Jessica, la fille de Shylock le marchand étranger qui s'oppose dans un duel à mort, au sens presque premier du terme, à Antonio, le dit Marchand de Venise.

Ici, les choses sont représentées très schématiquement, à l'instar des canaux de Venise ou de ses bains, évoqués par une main qui clapote dans un des aquariums ou par le déplacement d'un des ponts rappelant ceux de l'illustre cité.

Nonobstant cette miniaturisation de l'oeuvre de Shakespeare, la réduction de son intrigue chantournée en un duel frontal entre deux marchands que tout oppose, à commencer par la religion, Thomas Marceul, Julia Piquet, Rémy Rutovic et Antoine Théry s'activent avec la conviction qu'ils sont en train de jouer un spectacle qui dépassera l'heure du dernier métro.

Sans doute, sont-ils aidés par le parti-pris principal de Ned Grujic qui a été de rendre claire la situation. En effet, certains considèrent que Shakespeare a dessiné un portrait psychologique et moral de Shylock qui correspond souvent aux stéréotypes antisémites les plus éculés.

D'autres, au contraire, s'appuyant sur la célèbre tirade "Si vous nous piquez, ne saignons-nous pas ? Si vous nous chatouillez, ne rions-nous pas ? Si vous nous empoisonnez, ne mourrons-nous pas ?...", voient en Shakespeare un des premiers "antiracistes" modernes.

Ned Grujic propose une solution, qu'on ne dévoilera pas, mais qui ne fait pas de Shylock le grand perdant habituel de la pièce.

Comme toujours, on se souvient par exemple du "Petit Poilu illustré", Ned Grujic construit méticuleusement, et avec beaucoup d'astuce, un univers qui ne souffre pas de la modestie du projet.

Au contraire, on oubliera vite qu'on est face à un quatuor dans un décor épuré et l'on ressentira, si l'on n'est pas choqué par la résolution de la pièce, le souffle shakespearien passer dans cette version minimale.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 mai 2018 : Un temps à sortir les palmes

Le Festival de Cannes se termine déjà, sans grandes envolées mais avec une belle palme d'or tout de même et surtout le soleil qui devrait vous donner envie de sortir les vôtres, palmes, histoire d'aller piquer une tête pour vous rafraichir les idées au milieu de tout ce marasme ambiant. Quoi qu'il en soit, pour vous changer les idées, voici comme chaque semaine notre sélection culturelle.

Du côté de la musique :

Glenn Branca, une vie dissonnante
"Quieter" de Carla Bozulich
Rencontre avec Romain Guerret autour de son projet solo Donald Pierre dont voici 3 titres live enregistrés au bar Le Planète Mars
"Free the prisoners" de Andrew Sweeny
"The sound like a tank even if they are a duo" de Archi Deep
"Liszt : Athanor" de Beatrice Berrut
"Lost and found" de En attendant Ana
"Les larmes d'or" de Frédéric Bobin
"Le courage des innoncents" de Olivier Savaresse
et toujours :
"Lion in bed" de Lion In Bed
"Take me away" de Andréane Le May
"JS Bach Inventions & Sinfonias" de Julien Lheuillier
"Lost memory theatre" de Jun Miyake
"Advertisement EP" de MNNQNS
"All inclusive" de Shaggy Dogs
"Bernstein : Mass" de Yannick Nézet Séguin & le Philadelphia Orchestra
"Ain't that mayhem ?" de Zëro

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Limbes" au Théâtre du Rond-Point
"4.48 Psychosis" au Théâtre-Studio d'Alfortville
"Strange Love" au Cirque Electrique
"17 fois Maximilien" au Studio Hébertot
"ABC D'airs" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Soulmates" au Théâtre du Marais
"Le Cirque Alfonse - Tabarnak" à Bobino
"Scud" au Théâtre Clavel
"Cabaret chinois et autres farces" au Théâtre Clavel
les reprises avec :
"Les Patissières" au Théâtre Trévise
"King KongThéorie" à La Pépinière Théâtre
"Les Petites Reines" au Théâtre La Bruyère
"Eric Boschman - Ni Dieu, ni Maître mais du Rouge !" à la Scène Thélème
"Légendes d'une vie" au Théâtre Le Lucernaire
"Warren Zavatta - Ce soir dans votre ville" au Théâtre Michel
et les chroniques des autres spectacles de mai

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Le Ciel étoilé au-dessus de ma tête" de Ilan Klipper
"Bienvenue en Sicile" de PIF
et les chroniques des autres sorties de mai

Lecture avec :

"La symphonie du hasard, livre 3" de Douglas Kennedy
"Les diables de cardona" de Matthew Carr
"Les invisibles" de Antoine Albertini
"Transit" de Rachel Cusk
et toujours :
"L'écrivain public" de Dan Fesperman
"Le chien de Shrodinger" de Martin Dumont
"Les saltimbanques ordinaires" de Eimear McBride
"Passage des ombres" de Arnaldur Indrioason
"Prison house" de John King

Froggeek's Delight :

"A way out" sur PS4, Xbox One et Windows
"Rétro lazer" Tome 1, magazine trimestriel
Le Google Home, enceinte intelligente

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=