Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Philippe Henriot
Christian Delporte  (Editions Flammarion)  janvier 2018

Christian Delporte est historien, professeur à l’université de Versailles et directeur de la revue Le temps des médias. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire politique et culturelle de la France au XXème siècle dont il est spécialiste. Son dernier ouvrage, sur un personnage controversé du régime de Vichy nous montre comment un prof qui se rêvait poète devint le héraut de Vichy. Philippe Henriot, la résistible ascension d’un provocateur vient de sortir aux éditions Flammarion.

Philippe Henriot fut un grand littéraire qui se rêvait poète ou écrivain. Il admirait Flaubert, Anatole France et vouait une passion aux papillons qu’il chassait et collectionnait. On gardera de lui qu’il a été le plus ardent et plus célèbre propagandiste de Vichy, le "Goebbels français" comme l’avaient baptisé les responsables nazis.

La volonté de Christian Delporte est de comprendre comment et pourquoi Philippe Henriot est devenu ce personnage détestable. Comment le catholicisme français a-t-il pu nourrir de tels dévoiements conduisant à la trahison même de son pays ?

Pour ce faire, Christian Delporte retrace donc le parcours de cet homme, qui fut le troisième homme fort de Vichy en s’appuyant sur de nombreuses archives inédites. Christian Delporte va alors nous montrer comme cet homme s’est construit et comment il a évolué.

Brillant élève, il est issu d’une famille rémoise connue et respectée grâce au négoce du champagne et passe une jeunesse sous le joug de la religion catholique. Sa jeunesse est marquée par la mort de son frère à la guerre qui restera pour lui une blessure. On apprend sa fascination pour Mussolini, que c’est l’affaire Stavisky qui va révéler le député Henriot aux yeux des français ; on découvre aussi sa haine viscérale à l’égard du communisme qu’il voulait abattre, son opposition à la vaccination qui faisait déjà débat sur les bancs du palais Bourbon et son pacifisme aussi. Pour lui, Hitler fut longtemps considéré comme un rempart contre le communisme.

Les quatre derniers chapitres sont consacrés à sa dérive pétainiste, son rôle de propagandiste ensuite, son soulagement quand Hitler envahit l’URSS, sa sympathie pour Darnand, le chef de la milice qu’il rejoint en 1943 pour en devenir le principal propagandiste. Henriot devient rapidement un homme à abattre, les résistants préparent des attentats contre lui. Il devient ministre de la propagande, imposé par les allemands puis rencontre Goebbels. Christian Delporte traite ensuite du combat qui va s’effectuer sur les ondes entre la radio pétainiste et la BBC, entre les collaborateurs et les résistants, entre lui et Pierre Dac, entre Vichy et Londres, entre Vichy et Alger.

Un chapitre est consacré à la préparation de son exécution, décidée depuis Londres, avec la formation d’un véritable commando et le choix du lieu de l’attentat. Sa mort sera pour une partie des français habitué à l’écouter à la radio, une onde de choc, qui est d’ailleurs le titre de l’avant-dernier chapitre du livre.

Christian Delporte nous offre donc une biographie passionnante d’un homme complexe, provocateur dans l’âme. Il nous fait le portrait d’un homme frustré dès son plus jeune âge qui prendra une forme de revanche à travers le régime de Vichy et son implication.

 
 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 12 août 2018 : Léger comme une brise d'été

Une édition plus légère cette semaine, 15 août oblige c'est la période creuse pour l'actualité culturelle tandis que chacun vaque à ses occupations estivales de plage en plage, de festival en festival. Voici le mini sommaire de la semaine.

Du côté de la musique :

"When the earth was flat" de Quiet Dan
"A quality of mercy" de RVG
Sélection d'albums blues avec Sue Foley, Ian Siegal, Fred Chapelier et Archie lee Hooker
et toujours :
"Schtick" de Danny Goffey
"Prokofiev for two" de Martha Argerich & Sergei Babayan
"South by west" de Pampa Folks
"Press rewind" de Devil Jo & the Blackdoormen
"Bonsoir shérif" de Keith Koona
"Home" de Kian Soltani & Aaron Pilsan
"La green box" de La Green Box
"Modernéanderthal" de Le Pied de la Pompe
"Art autoroutier" de Nuage Fou

Au théâtre :

les spectacles de l'été parisien avec :
les nouveaux venus :
"Road Trip" au Théâtre Le Funambule-Montmartre"
"Gustave Eiffel en Fer et contre Tous" au Théâtre Le Bout
les inoxydables :
"Les Faux British" au Théâtre Saint-Georges

"Dernier coup de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
les outsiders :
"Iliade" au Théâtre Le Lucernaire
"Oui !" au Café de la Gare
"Dîner de famille" au Théâtre d'Edgar
"Tinder Surprise" au Théâtre d'Edgar
"Speakeasy" au Palais des Glaces
"Chance" au Théâtre La Bruyère

Expositions avec :

"Hundertwasser, sur les pas de la Sécession viennoise " à l'Atelier des Lumières

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Mary Shelley" de Haifaa Al Mansour
"L'Age d'or des ciné-clubs" de Emanuela Piovano

Lecture avec :

"Forêt obscure" de Nicolas Krauss
et toujours :
"Les grandes épopées qui ont fait la science" de Fabienne Chauvière
"Rien de plus grand" de Malin Personn Giolito

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=