Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tous les hommes du roi
Robert Penn Warren  (Editions Monsieur Toussaint Louverture)  octobre 2017

Prix Pulitzer 1947, adapté sur grand et petit écran ainsi qu’à l’opéra, paru sous le titre Les fous du roi, le roman est précédé de sa réputation, mettant la barre assez haut pour le commun des mortels dont je suis membre impoli. Soit. D’autant plus que son auteur reçut trois prix Pulitzer – de son vivant – et qu’il marqua son époque d’une littérature philosophique documentée et profondément intelligente. Soit. Il s’agit à présent de ne pas se planter.

Robert Penn Warren renaît de sa décomposition avancée à la lecture de Tous les hommes du roi. Fresque politique incarnée par un homme de pouvoir et son cercle, le roman laisse à son lecteur le loisir de prêter le visage de son choix à chacun des protagonistes. A commencer par Willie Stark, passé du statut de plouc à celui de gouverneur de Louisiane par une aptitude au bluff parfaitement maîtrisée. Bien mal acquis ne s’amassant pas sans éveiller les soupçons, Jack Burden poursuit le gouverneur de ses assiduités justicières, déterminé à déterrer ce qui se cache derrière le succès de cet homme de tête.

L’histoire se déroule dans les années 30, Jack Burden convoque et provoque tous les hommes gravitant autour du démagogue Willie Stark pour comprendre et cerner le personnage. Bien lui en prend puisque chaque personnage l’enfonce dans une complexité toujours plus perverse, et une ambiguïté toujours plus retorse. De quoi se faire croustiller les méninges pendant un bon paquet de nuits blanches.

Aux premiers abords peu accessibles, les volutes de Robert Penn Warren résistent à la compréhension directe du lecteur. C’est en poursuivant la quête et en tournant les pages avec minutie que l’architecture de l’œuvre se construit dans toute sa splendeur. De la bonne grosse littérature classique, de celle qui souffle un vent de panique dans les estomacs des candidats aux épreuves littéraires.

Des actes plus ou moins honnêtes d’un Francis Underwood aux manipulations de Machiavels avides de pouvoir et d’argent, Tous les hommes du roi transpire de corruption et d’égos narcissiques. Terriblement proche de notre réalité, sans clivage et mêlant le bien et le mal résidant en chaque être, le roman est grandiose dans sa narration autant que dans les philosophies qu’il incarne. Des crimes comme instruments de la vertu, des addictions au pouvoir, des réponses au questions présentes dans le passé, des entrelacs de personnalités et d’histoires multiples, un tableau grandiloquent de péché, de cynisme et de culpabilité.

L’ambition du roman n’est ni plus ni moins une volonté de capter la réalité, sans voile et sans artifice autre que le découpage de la narration entre passé hantant le présent et présent imbibé de passé.

Entre "guide de survie dans un monde de requin" et "comment accéder au pouvoir en cachant ses casseroles dans la lumière", Robert Penn Warren signe un chef-d’œuvre sociologique étayant moults paraboles scandées à tour de bras, de "la fin justifie les moyens" à "soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis". Bien maîtriser le système pour le tenir fermement par les cojones et en faire son bon vouloir.

 
 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 20 janvier 2019 : Du vieux, du neuf, du beau

Cette semaine on a rencontré Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio, on est allé au théâtre, au cinéma, on a écouté des disques et vu des expositions... Bref, on s'est fait plaisir pour vous offrir un sommaire riche et éclectique, cette semaine encore. C'est parti.

Du côté de la musique :

"Remind me tomorrow" de Sharon Van Etten
"Todhe todhe, volume 3" de Pierre de Bethmann Medium Ensemble
Rencontre avec Jean Pierre Kalfon qui sera en concert avec Jad Wio le 24/01
"Bottle it in" de Kurt Vile
"Abandonnée / Maleja" de La Tène
"Transparence" de TOOOD (That Obscure Object Of Desire) à retrouver également en interview mais aussi pour une superbe session électrique de 4 titres à prolonger par leur passage dans l'émission Trifazé de Radio Campus à réécouter ici
"Assume form" de James Blake
"Desert eyes" de (Thisis) Redeye
"L'étrangère" de Andéel
"They are here" de Falaises
"Emigrar" de Irina Gonzalez
"Unwind EP" de Liquid Bear
et toujours :
"Origami harvest" de Ambrose Akinmusire
"La fille de l'air" de Evelyne Gallet
"Egdes" de F/LOR
"Chemin vert" de Joseph Fisher
"Lignes parallèles : Haydn, Lipatti, Mozart" de Julien Libeer et les Métamorphoses et Raphael Feye
"Bien avant que le soleil se lève" de Screamming Kids
"The white album" de The Beatles
"Scenario" de Ysé Sauvage

Au théâtre :

les premiers spectacles de l'année :
"Retour à Reims" à l'Espace Cardin
"The Scarlet letter" au Théâtre de la Colline
"Arctique" aux Ateliers Berthier
"Insoutenables longues étreintes" au Théâtre de la Colline
"Le Faiseur de théâtre" au Théâtre Dejazet
"Certaines n'avaient jamais vu la mer" à la Manufcature des Oeillets
"Microfictions" au Lavoir Moderne Parisien
"Le Presque rien et le Quelque chose" au Lavoir Moderne Parisien
"Convulsions" au Théâtre Ouvert
"Les Yeux d'Anna" au Théâtre 13/Seine
"La Dama Boba" au Théâtre 13/Jardin
"Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner" à la MC93 à Bobigny
"Proust en clair" au Théâtre de la Huchette
"Dans la peau de Cyrano" au Théâtre Le Lucernaire
"Prévert" au Théâtre du Rond-Point
"Braise et Cendres" au Théâtre Le Lucernaire
et les reprises:
"Sang négrier" à la Folie Théâtre
"Le Portrait de Dorian Gray" au Théâtre Le RAnelagh
"Le Paradoxe des jumeaux" au Théâtre de la Reine Blanche
"Les Femmes de Barbe-Bleue" au Lavoir Moderne PArisien
"1830 - Sand, Hugo, Balzac : tout commence…" au Théâtre Essaion
"Michael Kohlhaas, l'homme révolté " au Théâtre Essaioon
"Je buterai bien ma mèr eun dimanche" au Point Virgule
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Mon Coeur" au Théâtre Paris-Villette
"Europa" au Lavoir Moderne Européen
"Odyssée" au Théâtre Montmartre-Galabru
"F(r)ictions" à la Grande Halle de La Villette
et les autres spectacles à l'affiche en janvier

Expositions avec :

avec la dernière ligne droite pour :
"Caravage à Rome " au Musée Jacquemart-André
"Alphonse Mucha" au Musée du Luxembourg
"Trésors de Kyoto - Trois siècles de création Rinpa" au Musée Cernushi
"L'Asie rêvée d'Yves Saint-Laurent" au Musée Yves Saint-Laurent
"La Fabrique du Luxe" au Musée Cognacq-Jay
"Il était une fois Sergio Leone" à la Cinémathèque française

les films de la semaine :
"Ma vie avec James Dean" de Dominique Choisy
et la chronique des autres sorties de janvier

Lecture avec :

Présentation du Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême #46
"Anatomie d'un scandale" de Sarah Vaughan
"Ce que je peux enfin vous dire / Devenir" de Ségolène Royal / Michelle Obama
"Essence" de Fred Bernard & Benjamin Flao
"Foulques" de Véronique Boulais
"Le pays des oubliés" de Michael Farris Smith
"Les amochés" de Nan Aurousseau
"Phagocytose" de Marcos Prior & Danide
et toujours :
"Des hommes couleur de ciel" de Anais Llobet
"La femme de marbre" de Louisa May Alcott
"La transparence du temps" de Leonardo Padura
"Les couleurs de Fosco" de Paola Cereda
"Oiseau de nuit" de Robert Bryndza
"Philo & co : A la poursuite de la sagesse" de Michael F Patton et Kevin Cannon
"Vesoul, le 7 janvier 2015" de Quentin Mouron
"Vigile" de Hyam Zaytoun"

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=