Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sonic Youth
Conférence de presse  (La Route du Rock 2005)  14 août 2005

Ils sont venus, ils tous là, Thurston Moore, Lee Ranaldo, Kim Gordon et Steve Shelley. Sonic Youth est à l'affiche de la Route du Rock 2005 et les quatre compères d'un des plus fameux groupes continuent de défricher un terrain unique et conservent toute leur curiosité et leur créativité musicales et ce depuis plus de vingt ans !

De quoi en prendre de la graine pour certains .

Vous étiez en France il y a peu pour le Festival Art Rock que vous aviez parrainé à la demande de Olivier Assayas, que s'est-il passé depuis ?

Lee Ranaldo : Nous sommes retournés chez nous, on a composé un peu sur le prochain disque, enregistré quelques choses comme 6 ou 7 morceaux pour voir ce que ça donnait, dans notre studio et puis nous sommes revenus en Europe pour quelques festivals, nous arrivons notamment de Norvège, où nous avons joué avec Dinosaur Jr et aussi un groupe de néo métal Satyricon. (rires).

Que pensez vous de ce "petit" festival par rapport à des grands festivals comme Benicassim ?

Lee Ranaldo : C'est un festival vraiment bien calibré, intermédiaire entre les petits clubs et les grands festivals et, ce qui ne gâche rien, la région est vraiment très belle.

Sonic Youth n'a plus grand-chose à prouver, c'est un groupe mythique, découvreur de sonorités nouvelles et on voit que, à peine arrivé sur le plateau, ils commencent à jouer avec 2 micros et des gobelets de plastique pour faire des sons étranges …

Avez-vous toujours cette curiosité et cette envie de découvrir qu'à vos débuts ?

Thurston Moore : En fait Sonic Youth n'est de toute façon pas seulement un groupe qui fait du bruit, qui expérimente, mais effectivement pour nous tout est musique, le moindre son, le moindre bruit que l'on crée et je crois bien que le dernier de nos morceaux sera notre dernier soupir en fait ….

Et vous l'enregistrerez ?

Thurston : Oui, et j'espère qu'il y aura quelqu'un pour le sortir en disque (rires)

Vous n'êtes pas uniquement un groupe expérimental et nénamoins c'est pour cela que vous êtes quand même connu …

Thurston Moore : Oui c'est vrai, et c'est vrai aussi que nous en avons peut être abusé jusqu'en 1993. Mais en fait nos chansons sont la plupart du temps écrites en solo sur une guitare acoustique, et c'est seulement ensuite qu'elles prennent des formes plus …. différentes.En tout cas en live l'acoustique ce n'est pas d'actualité, ça sonnerait creux par rapport à notre jeu de scène mais dans l'absolu faire des choses plus acoustiques pourquoi pas … un de ces jours..

D'ailleurs à propos d'expérimental, la prochaine venue de Sonic Youth en France ce sera à la Villette pour une rétrospective John Lennon, quelle forme prendra votre prestation ?

Lee Ranaldo : En fait nous avons été invités à cet évènement en tant que Sonic Youth et pas en tant que groupe pour reprendre des titres de Lennon et Yoko Ono donc nous viendrons pour faire un concert de Sonic Youth. Cependant nous incorporerons dans les titres de Sonic youth de petites "touches" que nous considérons dans l'esprit du travail de John Lennon et Yoko Ono.

Vous avez idée de ce que vous allez jouer déjà ?

Lee Ranaldo : Des chansons de Paul McCartney ? (rire général)

Quels souvenirs Kim Gordon gardez-vous de votre apparition dans le film "Last days" de Gus Van Saint ?

Kim Gordon : En fait je n'ai pas trop pensé à ce que cela impliquait, j'ai fait tout à fait confiance à Gus dans la manière de traiter le sujet, de façon très belle et très poétique, concernant les derniers jours de la vie de Kurt Cobain.

Je craignais un peu le coté émotionnel de cela d'autant plus que l'acteur jouant Kurt était assez ressemblant mais j'ai réussi à me détacher de cela et jouer de mon mieux. Mais ça reste un souvenir très émouvant car nous avons toujours étés proches (Sonic Youth) de Kurt Cobain et ce n'est pas innocent de la part de Gus de m'avoir demandé de jouer dans ce film.

Que pensez vous de jouer un cadre de maison de disque ?

Kim Gordon : C'est assez marrant parce que on a toujours l'image des gens de maison de disques qui sont un peu pourris mais il ne faut pas généraliser et cela permet de montrer que tous ne sont pas de mauvaises personnes.

Vous avez fait un album avec des reprises de Madonna, Robert Palmer … Allez vous reprendre des chansons de John Lennon lors de l'hommage à John Lennon ?

Thurston Moore : Sur Chick on youth en effet c'était des reprises de groupes un peu variété. On avait envie de reprendre l'Album blanc des Beatles et en sortir une cassette. D'ailleurs nous avons repris "Back in the USSR" qui était plutôt bien mais ça en est resté là. Un groupe appelé Pussy Gallore avait fait le coup en reprenant Exile on main Street des Rolling Stones et c'était très réussi, un des classiques de Pussy Gallore. On aurait appellé ça le "Whitey album"…

Sonic Youth a la capacité de faire découvrir beaucoup de groupes (Nirvana par exemple). Quel groupe actuel aimeriez-vous faire émerger ?

Thurston Moore : En fait, nous avons fait connaître ces groupes par hasard, parce que nous écoutions ces groupes parce qu'on les aimait et pas de manière commerciale, dans le but de les faire signer absolument par notre label ou quoi que ce soit. Quant à des groupes actuels que l'on aimerait faire connaître, en fait il y a des tas de groupes de genre très divers, pas forcément catalogué pop indé ou autre et des groupes aussi variés que des groupes évoluant sur des scènes folk, ou jazz ou free jazz nous intéressent. Notamment un qui s'appelle Magic Markers mais qui joue tellement en marge de ce qui est "écoutable" qu'il n'y a aucune chance qu'il perce un jour. Mais si vous voulez la liste des groupes que l'on aime, donnez moi votre email et je vous ferais la liste.

Vous êtes aussi très intéressé par l'art contemporain, pouvez vous nous parler du projet "Don't trust anyone over thirty" dans lequel vous vous êtes impliqué avec Dan Graham …

Lee Ranaldo : En vérité, nous avons décidé de ne pas donner suite à ce projet qui s'est déroulé finalement sans nous car il y avait vraiment un problème de communication avec Dan Graham …

Kim Gordon : Moi j'ai plus ou moins fait des choses avec Tony Oursler, en créant quelques musiques pour ses films notamment.

Où en est ce projet de cassettes ?

Thurston Moore : En fait l'idée c'était de demander à notre entourage des petites histoires, des anecdotes sur les compils sur cassettes que l'on faisait en étant plus jeune et compiler ces petites histoires.

Quel est votre vision sur la campagne présidentielle américaine et le thème sera-t-il abordé sur le prochain album et notamment la religion déjà abordé sur l'album Sister ?

Tous : Les Rolling Stones viennent de le faire, c'est trop tard, on parlera d'autre chose (rire).

Thurston Moore : De toute facon Sonic Youth n'est pas forcément un porte voix, un activiste dans le domaine politique. Les gens au pouvoir actuellement tirent leurs actions de leur éducation et essaient de faire passer à leur tour ces valeurs aux autres. C'est un eu dommage mais c'est comme cela… Et puis on essaie de se tenir un peu a l'écart de ce qu'il se passe autour des USA en ce moment, cette tendance à tout vouloir nous mettre sur le dos.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Eternal de Sonic Youth
La chronique de l'album Simon Werner a disparu... : bande originale du film de Sonic Youth
Sonic Youth en concert au Festival Rock en Seine 2004
Sonic Youth en concert au Festival Art Rock 2005 (Jeudi)
Sonic Youth en concert au Festival Art Rock 2005 (Vendredi)
Sonic Youth en concert Place Poulain Corbion (3 juin 2005)
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005
Sonic Youth en concert au Festival Le rock dans tous ses états 2005 (vendredi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (Dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2005 (dimanche)
Sonic Youth en concert au Festival Primavera sound 2007 (samedi)
Sonic Youth en concert au Festival La Route du Rock 2007 (vendredi)
La conférence de presse de Sonic Youth (4 juin 2005)

En savoir plus :

Le site officiel de Sonic Youth

Crédits photos : David (Plus de photos sur Taste of Indie )


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 avril 2020 : sous le soleil... mais pas vraiment

Les beaux jours sont au rendez vous en ce début avril mais nous, sages et confinés n'allons pas cette année envahir parcs et terrasses à comparer son bronzage à coup de vin rosé douteux... non on attend que la mort détourne les yeux de notre pauvre monde. Donnons nous un peu de baume au coeur avec notre sélection culturelle hedbo.

Du côté de la musique :

"Shut up Mix #13" par Listen in Bed à écouter en ligne
"Cerc" de Artus
Interview avec Christophe Chassol autour de son album "Ludi"
"Que faire de son coeur ?" de Eskimo
"Bonheur ou tristesse" de Lesneu
"Super lâche" de Maalers
"Zeno" de Muzi
"Shostakovich : Symphony N 8" de Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev
"It's a mighty hard road" de Popa Chubby
"Chapter 3" de Tropical Mannschaft
"Cimes" de Volin
et toujours :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
un classique revisité avec la vidéo de "Le Misanthrope"
une comédie dramatique historique avec le streaming de "A tort et à raison"
une comédie dramatique contemporaine avec le streaming de "Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner"
une comédie contemporaine avec "L'heureux élu"
du divertissement caustique avec des inoxydables :
"J'aime beaucoup ce que vous faites"
"Sexe, magouilles et culture générale"
du boulevard avec :
"Ma femme s'appelle Maurice"
"Le Nouveau testament"
dans la série "Au Théâtre ce soir" :
"Folie douce"

"Chat en poche"
une gourmandise avec "La Belle Hélène" façon peplum hybridé comics
et des spectacles à voir ou a revoir en DVD :
"Orphée"
"Poisson et Petits pois !"
"Road Trip"

Expositions avec:

des balades muséales à Paris en en bord de Seine avec la visite virtuelle des collections permanentes du Musée d'Orsay, du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Quai Branly
pousser en province jusqu'au Musée des Beaux Arts de Lyon et même au Mucem à Marseille
et commencer un Tour d'Europe par l'Italie direction Galerie d'Art Moderne de Milan puis la Galerie des Offices à Florence
mettre la zapette dans le sac à dos pour s'aventurer dans les musées du bout du monde du Japon au The National Museum of Modern Art de Tokyo aux Etats Unis avec le Musée Guggenheim à New York
enfin retour at home en toute tranquillité mais en musique en son électro avec sur le Musée de la Sacem "Musiques électroniques - Des laboratoires aux dance floors"

Cinéma at home avec :

en mode Ciné-Club avec :
"Dementia" de Francis Ford Coppola
"M le maudit" de Fritz Lang
"La maman et la putain" de Jean Eustache
découvrir en DVD la filmographie de Jean-Daniel Pollet, réalisateur atypique - et méconnu - de la Nouvelle Vague pour lequel la Cinémathèque française avait prévu une rétrospective avec en parallèle la sortie en salles de ses films restaurés avec en streaming "Méditérranée
et des films récents sortis en DVD :
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
"Martin Eden" de Pietro Marcello

Lecture avec :

"Aotea" de Paul Moracchini
"Fille et loup" de Roc Espinet
"Ghosts of L.A." de Nicolas Koch
"Pierre le Grand" de Thierry Sarmant
"Propriétés privées" de Lionel Shriver
et toujours :
"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=