Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Abattage rituel de Gorge mAstromas
Studio Hébertot  (Paris)  février 2018

Comédie dramatique de Dennis Kelly, mise en scène de Franck Berthie, avec Yannick Laurent, Amélie Manet, Marie-Caroline Le Garrec, Claire Ruppli, Adrien Guitton, Geoffrey Couët, Marion Feugère et José Corpas.

"L’Abattage rituel de Gorge Mastromas", opus cinglant du dramaturge britannique Dennis Kelly inscrit dans la mouvance du mouvement "In Yer face", se présente comme l'histoire d'une cynique "success story" articulée autour d'une version contemporaine du pacte faustien et du biopic d'un imposteur démasqué.

Gorge Mastromas est un homme ordinaire et un employé médiocre qui, au prix de la trahison, intègre le cercle très fermé d'une société secrète, celui de l'ultra-libéralisme sans foi, ni loi, ni conscience, qui lui permet de se métamorphoser en brillant capitaine d'industrie jusqu'au jour où, rattrapé par son passé et ses mensonges, frappe la justice immanente.

Placée sous un humour au scalpel et, en filigrane, une réflexion sur le libre arbitre, la partition s'avère plurielle en combinant, sur fond de drame dérisoire, fable moraliste et instantanés de la monstruosité contemporaine

Le metteur en scène Franck Berthier gère parfaitement les différentes composantes, soulignées avec sagacité, de cette pièce qu'il qualifie de "machine de guerre" et mène donc tambour battant dans une scénographie esthétisante de son cru, module mobile à compartiments et recours à l'infodécor, dynamisée par la création lumière de Mireille Dutrievoz et les inserts musicaux de Romain Bernardini pour scander les convulsions du monde post-moderne.

Et ce, au terme d'une distribution judicieuse, avec une épatante - et homogène - troupe de comédiens vêtus façon "men in black" décomplexés qui s'avèrent aussi à l'aise que convaincants tant pour le récit dispensé sur le mode du choryphée, par ailleurs customisé en tragi-comédie burlesque, impliquant une belle virtuosité de jeu, que pour les scènes dialoguées.

A savoir, autour de Yannick Laurent, percutant dans le rôle-titre, Amélie Manet (la "raideuse" magicienne), José Corpas (le chef d'entreprise hystérique), Marie-Caroline Le Garrec (la collaboratrice-épouse-modèle), Geoffrey Couët (le frère), Adrien Guitton (le garcon d'étage) et Marion Feugère (la petite fille).

Dès lors, mission accomplie pour cet abattage en règle.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=